Les travaux réalisés en 2021

Le département des Hauts-de-Seine, dans le cadre de ses projets de requalification de la voirie départementale, adapte ses axes routiers pour accompagner le développement des nouvelles mobilités dont le vélo. Pour chaque projet, des pistes cyclables sécurisées sont créées. Objectif à terme : proposer un maillage cyclable continu et cohérent sur l’ensemble du territoire.

Les travaux en cours de réalisation

  • La RD 914, des itinéraires cyclables ont été intégrés au projet d'aménagement du boulevard de La Défense, dont les travaux sont en cours. Plus d’informations ici.
  • La RD 920 sud, les travaux de cet axe majeur du sud du territoire donne lui à la création de pistes cyclables sur toute la longueur de la voie. Plus d’informations ici

Les travaux programmés

D'autres travaux sont d'ores et déjà programmés pour les prochaines années : 

  • sur la RD 74 à Bourg-la-Reine : la rénovation totale des rues du 8-Mai-1945 et de la Bièvre permettra l’insertion de pistes cyclables unidirectionnelles sur chaque côté des trottoirs.  Démarrage des travaux en 2022. Plus d’informations ici
  • sur la RD 910 : dite Voie royale, la route départementale fait l'objet d'un projet de requalification qui donnera lieu à la création d'aménagements cyclables. Démarrage des travaux en 2023. Plus d’informations ici
  • sur la RD 7 (entre Suresnes et Saint-Cloud) :une piste cyclable bidirectionnelle sera aménagée et dimensionnée pour garantir la continuité et le confort des cheminements. Démarrage des travaux en 2024. Plus d’informations ici
  • sur l’avenue de la Liberté à Clichy : création par le Département d’une voie nouvelle pour accompagner les projets urbains du secteur. Une piste cyclable unilatérale et bidirectionnelle sera aménagée. Début des travaux en 2024 (prévisionnel). Plus d’informations ici

Et aussi sur la RD 920 nord (enquête publique à venir), la RD 39 à Rueil-Malmaison et Saint-Cloud (enquête publique à venir), la RD 1 à Boulogne-Billancourt (en projet), etc. Plus d’informations ici.

51 kilomètres de pistes cyclables temporaires aménagés en 2020 sur les routes départementales

Réalisées dans le cadre du déconfinement, les pistes cyclables provisoires avaient pour vocation d’offrir une solution alternative aux transports en commun. Ces aménagements ont été mis en place conformément aux prescriptions édictées par le Cereme (organe technique de l’Etat) de manière à éviter des travaux de génie civil (condition nécessaire à un déploiement rapide).

Les pistes cyclables provisoires ont donc été mises en place dans l’urgence, généralement sous la forme de la prise d’une voie de circulation par sens, délimitée par du marquage au sol et des balises jaunes en plastique, et accompagnées par de la signalisation.

Par ailleurs, ces pistes cyclables ont été équipées de compteurs pour évaluer leur efficacité au regard des contraintes de trafic. Globalement, elles ont été rapidement adoptées par une fraction de la population qui s’est reportée sur le vélo plutôt que d’emprunter les transports en commun. Cet engouement perdure depuis. 

A l’issue d’une concertation avec les acteurs associatifs, le Département examine avec les villes concernées les conditions d’une pérennisation de ces pistes cyclables temporaires.