Attractivité du territoire et Innovation

Emploi, économie, enseignement supérieur, recherche et développement, tech, start-up... Le Département des Hauts-de-Seine est un territoire compétitif et innovant et une destination potentielle aux projets d’installation professionnelle ou personnelle.

2020, un indice de positivité en hausse

Les résultats de l’indice de positivité tendent à confirmer le rôle essentiel du Département, et plus largement de l’ensemble des Départements, en faveur de l’action sociale, de l’inclusion et des solidarités territoriales.

Avec un score de 77,7 %, il améliore de près de 4 points son indice de positivité par rapport à 2019.

Pour la troisième année consécutive, le Département des Hauts-de-Seine s’inscrit dans une logique d’amélioration continue des politiques publiques mises en œuvre, et renouvelle son engagement à soutenir l’altruisme entre les territoires.

Le score global de 77 % obtenu par le Département des Hauts-de-Seine confirme les fondamentaux de l’attractivité du territoire alto-séquanais (cadre de vie, économie productive, haut niveau de services...) et valorise à nouveau les nombreuses initiatives du Département dans les domaines analysés (haut niveau d’investissements, politiques environnementales, gouvernance...). L’ensemble des indicateurs est à la hausse.

L’excellent score des Hauts-de-Seine sur l’indice de positivité témoigne à la fois de l’attractivité continue de notre territoire et des investissements majeurs réalisés par les collectivités territoriales depuis la modernisation du plus grand quartier d’affaires d’Europe, Paris La Défense, à la restauration écologique des berges de Seine. En réponse à la crise de la Covid-19, nous investissons plus que jamais dans un avenir meilleur pour les habitants, employés et visiteurs des Hauts-de-Seine. Le Département a investi plus de 88 M€ de nouvelles dépenses pour aider les populations les plus fragiles, les petites et moyennes entreprises et les communes. Pour nos jeunes, particulièrement vulnérables en cette période incertaine, nous élargissons nos programmes dans les collèges, pour les sports et loisirs, et dans l’accompagnement vers l’emploi.

Avec ces réponses immédiates et d’investissements à long terme, les Hauts-de-Seine sortiront plus forts de cette crise sanitaire.

Georges Siffredi, Président du Département des Hauts-de-Seine

Développé par  l'Institut de l'Economie Positive, l'indice de positivité est un outil de mesure globale de la performance des nations, des territoires et des entreprises sous l'angle d'une croissance « positive, durable et inclusive ». Il se décline en 25 indicateurs relatifs à l'environnement, à l'inclusion, au cadre de vie, à la gouvernance et à la démocratie locale notamment.L'indice de positivité des Hauts-de-Seine a été calculé par l'Institut de l'Economie Positive, en lien avec le Département et prenant en compte l'ensemble des données publiques (site web du Département, compte administratif, bases de l'INSEE, sites gouvernementaux, site de la Préfecture...) et non publiques en 2018 (Rapport développement durable 2018 non encore diffusé au moment de la remontée des données, avis du C2DI...). Pour certains indicateurs, lorsque la donnée n'était pas disponible pour 2018, une donnée plus ancienne a été prise en compte.

L'attractivité économique

Au sein de la région capitale et au coeur des échanges internationaux, des filières d'excellence et des pôles de compétitivité structurent les efforts d'innovation et attirent les entreprises au sein Département des Hauts-de-Seine.

L'artisanat et le commerce, le tourisme ou encore l'immobilier d'entreprise sont des filières économiques dynamiques que le Département des Hauts-de-Seine souhaite soutenir.

L'économie collaborative et l'innovation sociale

Depuis 2010, le Département s'est engagé en faveur de l'économie collaborative et de l'innovation sociale dans l’objectif d’apporter des réponses à des besoins peu ou non couverts sur le territoire des Hauts-de-Seine, y compris en matière de création d'emplois. Le bilan des actions menées montre que le Département des Hauts-de-Seine un acteur nécessaire pour soutenir les démarches innovantes qui répondent aux besoins des populations et de création d’emplois sur le territoire et qu’il a un vrai rôle à jouer par la capacité d’ingénierie et d’expertise dont il dispose dans ce domaine.

L’économie sociale et collaborative est un réel levier d’innovation favorisant l‘émergence d’activités, de filières de services, créatrices de valeur ajoutée, renforçant l’ancrage territorial, optimisant et valorisant les ressources locales, développant l’attractivité du territoire en termes d’offres de services, de complémentarité , favorisant l’insertion et la solidarité, créant et consolidant des emplois sur le territoire. 

Les entretiens Albert-Kahn, laboratoire d'innovation publique

Les Entretiens Albert-Kahn cherchent à aborder des thématiques d'actualité et de prospectives et ainsi à servir de laboratoire d'innovation publique pour le Département des Hauts-de-Seine.

Favoriser la réflexion sur les questions de société

Action publique et gouvernance, diversités culturelles, solidarités ou encore cadre de vie, les Entretiens Albert-Kahn proposent des rencontres sur des sujets socio-économiques et politiques et se positionnent comme un Laboratoire pour l'expérimentation d'actions publiques innovantes.

Retrouver toutes les publications des Entretiens Albert-Kahn sur le site Les entretiens Albert-Kahn, le laboratoire d'innovation publique

La solidarité internationale et la lutte contre l'insécurité alimentaire

La politique départementale de solidarité internationale a pour objectif la lutte contre l'insécurité alimentaire des populations. Le Département contribut à son échelle à l'amélioration durable de la sécurité alimentaire de populations souffrant de la faim. Ces actions se concentrent vers quatre pays que sont le Bénin, Haïti, le Cambodge et l'Arménie.

Le Département sensibilise les jeunes altoséquanais à la solidarité internationale à travers un dispositif départemental Initiatives Jeunes Solidaires. Créé en décembre 2008, il est destiné à soutenir et à valoriser les initiatives solidaires des jeunes alto-séquanais et à encourager les 18-30 ans à s’investir dans ces projets.