Appui à la scolarisation des élèves handicapés

Le Département mène une politique d’intégration des élèves en situuation de handicap en milieu scolaire, en partenariat avec l'Éducation nationale.

L’intégration individuelle ou l’intégration collective

La scolarisation des élèves se fait sous deux formes : l’intégration individuelle dans une classe ou l’intégration collective dans une Unité localisée d’inclusion scolaire (Ulis).

À ce jour, 400 élèves sont scolarisés dans les Ulis des Hauts-de-Seine. 

Pour permettre un accueil dans de bonnes conditions, le Département intervient  :

  • sur l’aménagement de la salle de classe et d’une salle de soin pour les séances d'orthophonie, de psycho-motricité par exemple, L'équipement en mobilier et matériel informatique est également fourni.
  • sur le financement du matériel pédagogique adapté,
  • dans l'intégration aux différents dispositifs éducatifs et sportifs départementaux (trophée aventure adapté,Plein air handicap...),
  • en subventionnant l'association Soutien et accompagnement à l’intégration scolaire (SAIS 92) qui informe et conseille les parents d’enfants handicapés,
  • en subventionnant depuis 2005 les associations ADPEP (l'Association départementale des pupilles de l'enseignement public) et la Ligue de l’enseignement,
  •  en mettantà disposition des enfants hospitalisés à l’hôpital de Garches (polyhandicapés et leucémiques),, par l'intermédiaire de l’ADPEP 92, des animations au chevet et en centre de loisirs pour ceux qui peuvent quitter leur chambre.

La carte des classes Ulis


Le point sur les aides

La Maison départementale des personnes handicappées octroie l'AEEH. Cette prestation familiale est destinée aux parents pour les aider à faire face aux dépenses liées à l'éducation d'un enfant en situation de handicap.

  • Les transports spécialisés

Pour les élèves handicapés qui présentent un taux d'incapacité égal ou supérieur à 50 %, un transport individuel adapté peut être mis en place pour la durée de l'année scolaire. C'est la CDAPH qui, au vu du dossier de l'enfant, apprécie l'importance de l'incapacité. 

Chaque élève handicapé, lorsqu'il remplit ces conditions, bénéficie de la prise en charge des frais de transport liés à la fréquentation d'un établissement scolaire. 

Le point sur les aides 

 

La mise en accessibilité des établissements

L’Agenda d’accessibilité programmée des établissements recevant du public, dits ERP, du Département des Hauts-de-Seine concerne 227 sites recevant du public, dont 95 collèges. Le Département s’est engagé à mener progressivement, entre 2016 et 2024, toutes les interventions nécessaires à leur mise en accessibilité.
Sur cette période, 30,5 M€ seront ainsi consacrés à l’accessibilité des collèges.

Depuis 2016, 46 collèges ont été rendus totalement accessibles.
15 au sud du département et 16 au nord sont en cours de travaux ou en cours d’études pour leur prochaine mise en accessibilité.
 

Des robots de téléprésence dans les classes

Huit robots de télé présence sont mis à disposition de collégiens souffrant de troubles somatiques pour leur permettre de poursuivre leur scolarité et garder le lien social avec l’équipe pédagogique et leurs camarades. 

Après trois années d’expérimentation, les usagers du dispositif sont unanimes sur les bénéfices positifs de ce dispositifs, qu’il s’agisse des équipes enseignantes et non-enseignantes des établissements, des parents des élèves concernés et des élèves eux-mêmes.

Les élèves se sentent toujours dans la classe et particulièrement valorisés d’avoir le privilège d’utiliser ce matériel innovant. Les parents mettent en avant les effets remarquables de cette expérimentation qui, en permettant à leurs enfants de conserver le lien avec leur classe, a un effet direct sur leur moral et leur santé. Les professeurs et les chefs d’établissement soulignent les résultats considérables de l’expérimentation en termes de travail d’équipe et de climat scolaire avec des classes dans lesquelles se développent un vrai lien de confiance, un sentiment d’appartenance, de l’empathie et de la solidarité.