Des dispositifs d'aide et de soutien aux élèves

Les dispositifs d'aide et de soutien aux élèves : Remédier aux difficultés rencontrées par un élève dans ses apprentissages dans l’univers scolaire, par une pédagogie active, autour d’un projet.

Le Département, en partenariat avec l'Education Nationale, lutte contre l'échec scolaire et soutient le développement des pratiques culturelles, éducatives et sportives. 
Toutes ces actions en direction des collégiens sont désormais regroupés dans un cadre commun ERMES , un acronyme pour Ensemble pour la Réussite et la Mobilisation des Elèves dans leur Scolarité.

Les ateliers pédagogiques

Remédier aux difficultés rencontrées par un élève dans ses apprentissages dans l’univers scolaire, par une pédagogie active, autour d’un projet.

Les ateliers pédagogiques s’adressent aux élèves en difficulté des collèges publics et privés. Ils constituent un espace d’initiative et de créativité, autant pour l’animateur que pour les jeunes qui s’y investissent.
Les ateliers pédagogiques accueillent les élèves en dehors du temps scolaire. Ils sont construits autour d'un projet motivant qui incite l'élève à acquérir des savoirs et renforcer ses compétences.

Les élèves revisitent d'une manière originale certaines matières, dans lesquelles ils auraient des difficultés. Selon le projet qui intéresse votre enfant, vous pouvez demander à l'un de ses professeurs de l'inscrire à l'un des huit ateliers suivants.
2 500 élèves sont concernés chaque année. 

Six thématiques sont proposées : 

Sciences et technologies
Objectifs : stimuler la curiosité, structurer le raisonnement, sensibiliser au développement durable... en les étayant par des activités scolaires type exposé, construction de maquette etc.

Lettres et langues
Cet atelier vise à améliorer et accompagner un élève dans ses difficultés de lecture et de prise de parole au travers d'activités ludiques comme jouer dans une pièce de théâtre ou rencontrer un écrivain. 

Une passion pour des métiers
Cet atelier cherche à ouvrir les élèves sur les métiers et les voies de formation qui y mènent. Il vise à les aider à connaître la diversité des métiers et à en préciser la représentation au travers de rencontres avec des professionnels, de recherches documentaires, de visites de salons ou de forums, et entretiens au Centre d’Information et d’Orientation…Il met également les élèves en contact avec une réalité non scolaire et avec d’autres codes de communication : jeux de rôles sur les métiers, interviews réelles…

Méthodologie
Il s'adresse en priorité aux élèves de 6e et de 3e, véritables classes charnières.
Il vise à aider les élèves dans leur organisation quotidienne, à leur donner des outils d'apprentissages, à systématiser les approches, à la compréhension des consignes et énoncés... 

Formation du citoyen
Les informer sur les conduites à risque, renforcer leur sens des responsabilités, les conduire au respect de la personne...l'atelier "Formation du citoyen" répond à leurs attentes d'information pour mieux vivre ensemble.

Arts et cultures
Pour accompagner les nouveaux programmes d’histoire des arts, les collégiens vont explorer différents canons esthétiques, dans l’espace ou le temps, développer leur créativité, plastique ou musicale, individuelle ou collective.
Réflexion sur le statut de l’art et de l’artiste et découverte des circuits de diffusion de la culture

PREMIS - Plan pour la Réussite à l'Ecole et une Meilleure Insertion scolaire

 PREMIS vise à modifier le regard de l’élève sur lui-même, sa scolarité et le collège.

Il fonctionne selon le principe du « détour pédagogique » : l’élève redécouvre indirectement le sens du travail scolaire grâce à une nouvelle approche.
Ce dispositif associe la participation de l’élève à un atelier et son suivi par un tuteur.
 

Le Département est très investi dans la réussite scolaire des élèves.
A ce titre, il intervient depuis de nombreuses années à travers le dispositif PREMIS afin de modifier le regard de l’élève sur lui-même, sa scolarité et le collège. Il fonctionne selon le principe du « détour pédagogique » : le jeune redécouvre le sens du travail scolaire grâce à une nouvelle approche alliant ateliers thématiques et tutorat. Il lui fournit ainsi un cadre permettant de développer la persévérance ainsi que des savoirs-être cruciaux pour sa réussite : concentration, engagement dans un projet, etc.
Ces actions contribuent aussi indirectement à un déroulement plus paisible des enseignements.

PREMIS concerne exclusivement les collèges publics volontaires du département. Il s’adresse plus particulièrement aux établissements les plus en difficulté. 
La priorité est donnée aux élèves de 6ème, 5ème et 4ème en grande difficulté scolaire ou au comportement problématique (agitation, papillonnage, inhibition, etc.) 
Chaque année, près de 1 000 élèves bénéficient de ce dispositif.

Deux actions complémentaires : les ateliers et le tutorat

 Les activités liées à PREMIS s’articulent de la manière suivante :

  •  Des ateliers thématiques dont la durée est au minimum d’une heure par semaine. Ils peuvent revêtir la forme d’activités manuelles, sportives, technologiques, etc. L’objectif est de permettre aux collégiens de faire évoluer leurs représentations des apprentissages et d’acquérir des compétences, des méthodes et des savoir-faire qu’ils pourront réinvestir en classe.
  •  Un tutorat réalisé par un adulte référent du collège dont la durée est d’une heure par semaine. Le but est de donner l’occcasion à l’élève de travailler à restaurer son image vis-à-vis de lui-même et de son entourage ainsi qu’à comprendre comment mieux ajuster son comportement aux attentes scolaires.

 

Une démarche contractuelle et une approche fédératrice

Le projet PREMIS est d’abord soumis au conseil d’administration de l’établissement.
La Direction de l’Education, de la citoyenneté et des collèges du Département s'appuie ensuite sur les services de l'Etat et l'Inspection Académique pour valider et mettre en œuvre le programme.
Tous les acteurs de la communauté éducative peuvent apporter leurs expertises et leur savoir-faire dans PREMIS. Cela permet de créer une diversité dans les pratiques tout en favorisant les liens au sein du collège.
 

L’adhésion des familles

Les élèves sont d’abord proposés par l'équipe enseignante. Les collégiens qui souhaitent intégrer le dispositif s'engagent alors par écrit dans un contrat qu'ils signent avec leurs parents. Ils choisissent ensuite un atelier parmi ceux proposés par l’établissement. L’adhésion des familles est sollicitée pour leur permettre d'entrer en relation avec le collège et de voir leur enfant en situation de réussite sur un projet. Ils peuvent de la sorte mieux comprendre les exigences scolaires de l'établissement vis-à-vis de leur enfant.

Les classes créatives, la culture au service des programmes scolaires

Ce dispositif consiste à réaliser une oeuvre suivant un thème choisi dans les programmes scolaires.

Il est ouvert à tous les niveaux des classes de collège, ainsi qu’aux unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) et aux unités d’enseignement (UE) des
établissements d’enseignement publics et privés sous contrat. Les classes des collèges peuvent s’inscrire en collaboration avec des classes de CM1 et CM2.

En 2018-2019, les classes créatives ont permis aux élèves de travailler sur la question « Image ou mirage, (des)information ? », en utilisant les techniques de la photographie, de la vidéo et de la radio.
69 classes et 1 763 élèves ont développé leur esprit critique grâce aux classes créatives qui ont donné lieu à une
exposition numérique. 
Trois supports étaient proposés pour mener cette création autour de l'image et de l'information : 

  • 33 projets photos montrant comment une image peut être détournée avec une présentation "Avant/après"
  • 22clips vidéo montrant deux intentions différentes pour promouvoir un produit, puis le dénigrer
  • 14 web radio où la différence dans la tonalité permettait de montrer des intentions contraires

 

Trois supports étaient proposés pour mener cette création autour de l'image et de l'information : 

  • 33 projets photos montrant comment une image peut être détournée avec une présentation "Avant/après"
  • 22clips vidéo montrant deux intentions différentes pour promouvoir un produit, puis le dénigrer
  • 14 web radio où la différence dans la tonalité permettait de montrer des intentions contraires

Ouvrez ce lien pour visualiser le magazine de leurs réalisations 

 Magazine créé avec Madmagz

Les internats pour la réussite

Ils concernent des collégiens motivés, de 5e, 4e et 3e, avec du potentiel. Ils sont caractérisés par un environnement familial et urbain qui pourrait décourager leur réussite, sans qu’il s’agisse nécessairement de carences culturelles ou sociales. Sont en cause, par exemple, la petitesse de l’appartement familial peu propice au travail à la maison, ou la faible disponibilité des parents.
Il ne s'agit donc pas de jeunes en difficulté, mais d'élèves dont les résultats peuvent être améliorés par le recours à l’internat, en raison d’un accompagnement.

Le recrutement des élèves est assuré par les services départementaux de l'Education Nationale après examen des dossiers déposés par les familles dans les établissements où sont scolarisés leurs enfants.

Les Hauts-de-Seine comptent 5 internats :

  • Auguste Renoir à Asnières
  • Les Champs-Philippe à La Garenne-Colombes
  • Jean Perrin à Nanterre
  • Jacqueline Auriol à Boulogne-Billancourt
  • Evariste Galois à Bourg-La-Reine 

 

Contact :

 Direction des services départementaux de l'Education Nationale dans les Hauts-de-Seine
167-177 avenue Joliot-Curie - 92013 Nanterre Cedex
Tél : 01 40 97 34 34
Courriel : ce.ia92ac-versailles.fr
www.ac-versailles.fr/dsden92

 

Des médiateurs dans les collèges 

Ces professionnels de la relation avec les élèves ont pour mission la gestion des conflits et des tensions entre élèves au collège, l’accompagnement éducatif des collégiens en difficulté et la conduite de projets de prévention.

Créé en 1996, par le Département, le dispositif de la médiation éducative se poursuit depuis, avec aujourd’hui 75 médiateurs éducatifs affectés dans 65 collèges volontaires du Département.
L’essentiel du métier se focalise autour de la relation aux élèves. Ces professionnels ont pour mission de gérer les conflits et les tensions entre les élèves au collège, d’accompagner les collégiens en difficulté et de conduire des projets de prévention.

VOIR LA MEDIATION EDUCATIVE 

A retrouvez sur le portail internet commun "Aides et Services" des Départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines
 www.78-92.fr