La prévention et protection de l'enfance

Protéger les enfants, aider et conseiller les parents

Le service de l'Aide sociale à l'enfance est un service non personnalisé du département chargé, entre autres, d'apporter un soutien matériel, éducatif et psychologique aux mineurs, à leur famille, aux mineurs émancipés et aux majeurs de moins de vingt et un ans confrontés à des difficultés sociales susceptibles de compromettre gravement leur équilibre.
Extrait de l'article L 221-1 du code de l'action sociale et des familles.

0800 00 92 92

Un numéro d'écoute pour signaler un enfant en danger

 

Une équipe pluridisciplinaire joignable du lundi au vendredi, de 9h à 19h.

La CRIP - Cellule de Recueil, de traitement et d’évaluation des Informations Préoccupantes - conseille les professionnels et les particuliers qui se posent des questions à propos de la situation d’un enfant. Les mineurs eux-mêmes peuvent téléphoner au numéro vert mis à disposition.

Qu’est-ce qu’une « information préoccupante » ?

Il s’agit de tous les éléments, y compris médicaux, susceptibles de laisser craindre qu’un enfant se trouve en situation de danger ou de risque de danger au sein de sa famille et puisse avoir besoin d’aide.

Prévention et protection

Placée sous le responsabilité du président du Conseil départemental, la CRIP assure le repérage précoce des enfants en risque ou en danger permettant ainsi la mise en œuvre de mesures de prévention ou de protection appropriées.

Evaluation et transmission

La cellule assure un rôle de conseil auprès des professionnels et des particuliers qui se posent des questions à propos de la situation d’un enfant. Elle garantit le traitement et l’évaluation des informations préoccupantes qui lui parviennent. L’information préoccupante peut être transmise par les mineurs eux-mêmes, par l’un ou les parents d’un enfant , un professionnel , et toute personne estimant devoir le faire. Cette personne peut demander que son identité ne soit pas révélée à la famille concernée. 

L’évaluation de la situation va permettre de mesurer le danger ou le risque de danger auquel un enfant est exposé.
Elle peut aboutir à une proposition d’aide à la famille.  Lorsque celle-ci refuse les aides proposées et que l’enfant est manifestement en danger un signalement est alors transmis aux autorités judiciaires.

L’évaluation est évidemment très rapide pour les situations les plus urgentes qui nécessitent des décisions de protection d’un enfant immédiates. La CRIP centralise pour décision les signalements aux autorités judiciaires et est l’interlocuteur du Parquet des Mineurs.

Un numéro d'appel national

Le 119

Un numéro national d'écoute pour l'enfance en danger.
Sur le site associé, on peut trouver des informations sur les droits de l'enfant, les adresses des associations de protection et des réponses utiles.

 

allo119.gouv.fr