Onze lauréats pour la ville de demain

2 min 17 sec de lecture

Urbanisme et logement

-

2 min 17 sec de lecture

Urbanisme et logement
Onze lauréats, dont huit altoséquanais, ont reçu leur prix des mains de Georges Siffredi et Pierre Bédier le 13 octobre, en marge des Universités des maires de l’Ouest francilien, à Port Marly. CD92/OLIVIER RAVOIRE
La troisième édition du prix interdépartemental de l’innovation urbaine a mis un coup de projecteur sur les initiatives de onze communes alto-séquanaises et yvelinoises.

Dans cette « école des sciences et de la biodiversité » qui fait parler d’elle bien au-delà de Boulogne-Billancourt, la biodiversité n’est pas un vain mot puisqu’elle a investi jusqu’à l’enveloppe du bâtiment ! Les écoliers n’ont pas à aller loin pour être sensibilisés à la protection du vivant. « Les oiseaux viennent nicher dans les murs, les enfants profitent la terrasse végétalisée, ce n’est pas quelque chose de commun en milieu urbain », souligne Marie-Laure Godin, adjointe à l’urbanisme. Comme celui-ci dix projets innovants ont reçu ce prix récompensant les villes innovantes des Hauts-de-Seine et des Yvelines et les encourageant à répondre aux défis sociaux, économiques, ou encore environnementaux. « Au-delà d’une récompense, c’est aussi une manière de partager les bonnes pratiques. Ces expériences avant-gardistes pourront être capitalisées ailleurs sans forcément être reprises à l’identique »,  souligne Marie-Pierre Limoge vice-présidente alto-séquanaise en charge de l’économie sociale et solidaire. Ce que montrent aussi ces projets, c’est que depuis la première édition en 2019, « la crise a fortement impacté le rapport à la ville. Il y a fort besoin de nature et d’apaisement et beaucoup d’habitants s’interrogent sur leur envie de rester en ville ».

Urbain et rural

À Villeneuve-La-Garenne, à la faveur de l’enfouissement d’une ligne haute tension, du foncier est libéré pour faire évoluer le « village Bongarde », secteur au passé industriel, isolé du reste de la ville par l’A86.  « De nouveaux équipements, dont une ferme urbaine, doivent s’y installer, en plus du centre commercial existant,  et de nouvelles connexions à la ville seront créées d’ici à 2025, explique le maire Pascal Pelain. Villeneuve construite dans les années 60/70, doit retrouver son attractivité. Ce prix scelle notre partenariat avec le Département et permet de faire changer l’image de la ville ». Environnementales, esthétiques, paysagère, l’innovation est donc aussi fonctionnelle, c’est là la seconde catégorie primée. Et ce à toute les échelles, urbaines, périurbaines ou rurales. Dans les Yvelines, Saint-Rémy-l’Honoré, 1 600 habitants aura ainsi bientôt sa mairie-médiathèque : « La médiathèque était un peu excentrée, peu visible tandis que la mairie était un peu vétuste. On a préféré regrouper les deux dans un bâtiment patrimonial, renové. Les espaces les moins souvent utilisés, comme les salles des mariages ou du conseil, serviront ponctuellement d’espace de coworking », explique le maire, Patrick Ratel. Enfin plusieurs projets ont été récompensés pour leur dimension partenariale et collaborative. Comme le nouvel équipement « culturel et multidisciplinaire » Le Cèdre dans les hauts d’Asnières-sur-Seine, réfléchi avec une multiplicité d’acteurs locaux et construit autour d’un grand Cèdre « aux racines de ce quartier , dont la rénovation vient de se terminer. « La rénovation urbaine apporte beaucoup aux habitants mais elles les bouscule aussi. Il était important de leur donner leur place, et de respecter ce qu’ils avaient connu avant, en préservant les usages, par exemple les activités du centre socio-culturel », explique l’adjointe au maire, Josiane Fischer.

Stratégie urbaine globale

Une bonne partie de ces projets innovants n’aurait pu voir le jour sans le soutien financier des Départements, notamment côté Hauts-de-Seine via les contrats de développement avec les villes. Ce prix interdépartemental s’inscrit par ailleurs dans une stratégie urbaine plus globale des Hauts-de-Seine comprenant aussi un Curious lab, faisant plancher ensemble étudiants et communes sur la ville de demain ainsi que des sessions d’ateliers d’innovation urbaine avec les villes.

 

Les lauréats

Catégorie « Innovations architecturales, paysagères et environnementales »

Boulogne-Billancourt - Ecole des sciences et de la biodiversité

Chaville - Maison des Jeunes et de la Culture

Levallois - Bassin écologique naturel du Parc de la Planchette

Goussonville - Création d'un terrain ludique et d'un jardin pédagogique

Catégorie « Innovations programmatiques et fonctionnelles »

Fontenay-le-Fleury - Reconstruction de la Halle du marché

Issy-les-Moulineaux - « Coliving » du 39 boulevard Gallieni

Nanterre - Rénovation du Parc Sud

Villeneuve-la-Garenne - Village Bongarde

Catégorie « Innovations partenariales et collaboratives »

Asnières-sur-Seine - « Le Cèdre »

Bagneux - Requalification du Quartier Nord

Saint Rémy l'Honoré - Création d'un espace modulable collaboratif en mairie