La solidarité au coeur de l'action départementale

Comment rendre les Alto-Séquanais heureux ? En commençant par leur adoucir la vie. C’est pourquoi, parmi ses actions, le Département s’investit en matière de petite enfance, comme pour les personnes âgées et celles en situation de handicap.

Dans les Hauts-de-Seine, la solidarité est essentielle. Chef de file de l'action sociale, le Département emploie sur le terrain de très nombreux agents qui interviennent sur tous les volets : santé, éducation, administration, soutien à domicile... Maintenir le lien avec les habitants et créer des dispositifs adaptés à tous les publics constitue la priorité absolue. En 2022, le Département s'engage plus franchement avec un budget annuel de 943 Millions d'euros, pour proposer des structures adaptées aux besoins de la population et lancer des initiatives pour répondre aux nouveaux enjeux de la Solidarité. Au programme, réunir les familles, construire des logements neufs dans les quartiers sensibles, et prendre très au sérieux la question toujours plus préoccupante du vieillissement.

Essentiel pour accompagner le jeune enfant et la famille

Les petits Alto-Séquanais et leurs parents ne sont pas seuls.  Dès la naissance et même avant, des professionnels spécialisés sont à leur disposition dans les centres d'accueil ou se déplacent directement à la maison. Bien vivre sa parentalité et grandir serein, tel est le but ultime du Département.  

Des consultations pour les moins de 6 ans 

Les enfants de 0 à 6 ans peuvent avec leurs parents venir consulter dans les centres PMI (Protection Maternelle et Infantile), ainsi que les futures mamans. Infirmières puéricultrices, médecins et psychologues y réalisent des examens préventifs de santé et répondent aux questions : allaitement, alimentation, hygiène, modes de garde, accidents… Pour assurer un suivi, la puéricultrice se déplace si besoin à domicile. Enfin les PMI, de concert avec l’ASE (Aide Sociale à l’Enfance), ont aussi pour rôle de détecter les éventuels dangers menaçant l’enfant, comme celui de la maltraitance.

 

Zoom sur...Bébédom

Les Alto-Séquanais qui font garder à domicile ou chez une assistante leur enfant de moins de 3 ans peuvent demander l'aide Bébédom. Leur quotient familial ne doit pas dépasser 2400 euros et le montant de l'allocation est calculée en fonction. Pour l'obtenir en quelques clics, rendez-vous sur la plateforme mesdemarches.hauts-de-seine.fr.

Un agrément pour les assistants maternels

Ces professionnels de la petite enfance accueillent les enfants chez eux pendant que les parents travaillent. Mais avant qu'ils n'excercent ce métier, le Département vérifie à la loupe que tout est garanti pour le bien-être et la sécurité de l'enfant : logement en bon état, capacités à communiquer, goût pour l'activité... En cas d’avis favorable, un agrément est délivré et le candidat suit une formation obligatoire, financée par le Département.

Un projet d'adoption ?

C’est le SIAA 78/92 (Service Interdépartemental des Agréments et des Adoptions) qui peut déclarer une personne ou un couple apte à adopter. Logement, entourage, état psychologique, enfants vivants dans la famille, la situation du ou des candidats est passé au peigne fin. Ensuite, le service, l’ASE et les travailleurs sociaux se mobilisent : trouver un enfant adoptable qui  s’épanouira dans cette famille, préparer l’enfant et les parents à " la " rencontre, suivre l’intégration… Un encadrement solide pour cette aventure !

Essentiel pour faciliter la vie des personnes âgées

Plus que jamais, le Département s’investit pour nos aînés. Les EHPAD se modernisent et un futur label " Qualité de vie " se prépare. L'objectif : permettre aux personnes âgées de vivre en toute sérénité dans les Hauts-de-Seine.  

L'accueil en EHPAD

Pour les séniors fragilisés, le Département offre la solution de ces maisons de retraite médicalisées. On y propose des chambres individuelles avec salle de bain WC, des soins médicaux sur-mesure, une assistance à la vie courante, le blanchissage du linge, trois repas par jour plus collations, et des animations. Pour s'appeler EHPAD (Établissements d'Hebergement pour Personnes Âgées et Dépendantes), les structures doivent obéir un cahier des charges strict côté entretien et service minimum. Les résidents et leurs proches, eux, choisissent  librement selon leurs besoins et ressources.

Zoom sur...l'APA

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) aide les plus de 60 ans en perte d’autonomie à payer les soins à domicile et les séjours en établissement. Elle est versée par le Département sans conditions de ressources. Une procédure simplifiée, mise en ligne, permet d'accélérer la demande. En 2022, les plafonds ont été réhaussés.

Essentiel pour aider les personnes en situation de handicap

Le handicap n'est pas considéré comme une fatalité dans les Hauts-de-Seine. Le Département fournit des outils au cas par cas, afin de permettre la meilleure qualité de vie possible. Depuis plus de 15 ans, une structure se consacre à la réussite des personnes en situation de handicap, et des aides tendent à améliorer leur quotidien dans le détail.

La maison départementale des personnes handicapées

Toutes personnes souffrant d’un handicap physique ou mental a droit à une compensation, selon une loi de 2005... Comment ? Grâce à la MDPH ! Dotée d'une équipe pluridisciplinaire, elle construit un plan avec le bénéficiaire, afin de limiter dans sa vie les conséquences de son handicap : aides financières, aménagement du logement ou orientation scolaire et professionnnelle, selon les envies et chaque situation. Le Département, qui chapeaute la maison, travaille dans ce but avec les grandes structures sociales et six associations spécialisées. 

La prestation de compensation du handicap

Nourrir un chien guide, rentrer un fauteuil roulant chez soi, installer une douche adaptée… Le handicap suscite des frais, surtout lorsque l’autonomie de la personne baisse. Une prestation spéciale est donc prévue pour enfants et adultes handicapés, en lien avec le projet de vie MDPH. Ici, la demande se fait en deux temps : auprès de la MDPH qui examine le dossier, puis du Département même qui versera l’aide.

La solidarité dans les Hauts-de-Seine c'est aussi...

La protection active de l'enfance en danger, l'accès à la culture pour tous, une plateforme emploi, un pass pour les jeunes, des outils technologiques au collège, des crèches collectives, des aides à la rénovation de l'habitat, des parcs de logements sociaux, un titre transports pour les retraités et les handicapés, des séjours vacances avec la " Veille Active Jeunes "... Le Département reste sur sa lancée et continue d' innover ! À venir : une maison qui regroupera les fratries, une structure dédiée aux troubles de l'autisme et un complexe aquatique au vert.

Pour aller plus loin

Consultez toutes les dispositifs et actions en matière de solidarité. 
EN SAVOIR PLUS