La promenade des jardins

Le département des Hauts-de-Seine aménage la Promenade des jardins le long de la RD910, sur les communes de Sèvres et de Saint-Cloud. Une promenade publique qui offrira 3552 m2 d’espaces vert et où piétons et cyclistes circuleront en toute sécurité et prévoit de créer une voie mixte entre piétons et cyclistes.

 

Longeant la RD910, le projet de la Promenade des jardins part d’un double constat : le manque de trottoirs et de pistes cyclables sur le côté nord de la voie départementale, et l’environnement essentiellement routier de la liaison entre le centre ville de Sèvres et le pont de Sèvres.

Avec ce projet, le centre-ville et le pont de Sèvres seront mieux desservis, les circulations piétonnes et cyclistes confortables et simplifiées et la desserte locale sécurisée avec la création d’une voie verte.  

 

L'essentiel du projet

La Promenade des jardins, qui longe la RD 910, se situe sur les communes de Sèvres et de Saint-Cloud. Elle côtoiera le Domaine national de Saint-Cloud, le futur équipement départemental dédié aux métiers d’art et du design et Sèvres – Manufacture et Musée nationaux.

Conformément à l’engagement du Département de renforcer les modes de déplacement doux, une attention particulière a été apportée aux aménagements piétons et cyclistes.  La promenade publique formera un ensemble homogène et continu avec son environnement au fort patrimoine historique et en pleine évolution.

Le projet est piloté par le département des Hauts-de-Seine avec le soutien de la ville de Sèvres.

La Promenade des jardins, c'est :

 

3552 m2 de voie verte

350m de promenade,

9,7 millions d’euros consacrés à l’opération

23 mois de travaux.

Dans le sillage du projet

Le futur établissement départemental dédié aux métiers d’art et du design

La Promenade des jardins s’inscrit dans un secteur en pleine transformation. Elle desservira plusieurs équipements dont celui dédié aux métiers d’art et du design, actuellement en travaux. Projet phare du département, ce nouvel équipement départemental prendra place dans les bâtiments de l’ancienne école de céramique construite dans les années 30 et 50 par Roux-Spitz et Bruneau, deux architectes de renom. Cet espace de 3000 m2 accueillera des artisans d’art, des designers et sera ouvert au public.

La Promenade des jardins offrira aux visiteurs un accès confortable à l’équipement grâce à un parcours arboré et apaisé.

 Une première étape vers une reconfiguration de l’échangeur de la manufacture 

La Promenade des jardins s’articule et préfigure le projet de reconfiguration de l’échangeur de la manufacture de Sèvres (RD7, RD910 et RN118). Le Département ambitionne de revoir ce nœud routier pour améliorer la sécurité routière, mettre en valeur le patrimoine et créer des espaces et des continuités pour les piétons et vélos.

Cette opération a été déclarée d’utilité publique le 16 octobre 2015 et est actuellement en cours d’étude.

La situation actuelle

Ce projet a obtenu toutes les autorisations nécessaires, notamment l’autorisation de travaux délivrée par la Direction régionale des affaires culturelles (Drac) et a obtenu l’avis favorable de la commission des sites en 2019.  Les travaux ont donc pu être lancés en 2020. Toutefois, le confinement a empêché les entreprises de poursuivre la préparation de ceux-ci. Le calendrier a donc dû être modifié .

Par ailleurs, un diagnostic écologique a été réalisé. Il a permis de déterminer les périodes optimales pour procéder aux coupes d’arbres nécessaires. Suite à ce diagnostic, la Direction régionale et interdépartementale de l’aménagement et des transports (DRIEAT) d’Île-de-France a confirmé qu’aucune espèce protégée ne serait menacée par les travaux. Les opérations de coupes ont pu être programmées.

La FAQ du projet

La majorité des arbres impactés par les travaux de la promenade doivent être coupés pour modifier le nivellement de la zone qui permettra de raccorder la promenade aux futurs circulations douces. Conformément à sa volonté de préserver l’environnement et de replanter pour compenser les coupes, le Département présente un bilan positif : le nombre d’arbres replantés sera plus important que le nombre d’arbres coupés.

Le projet prévoit l’abattage de 50 arbres et la plantation de 68 nouveaux. Cela a fait l’objet d’échanges avec la ville de Sèvres et les associations de défense de l‘environnement. Ces échanges ont permis de réduire le nombre de coupes initialement prévues.

Plusieurs arbres majeurs de la zone seront préservés et protégés grâce à des opérations spécifiques, comme la fondation des murs de clôture à la main pour préserver leur système racinaire. Comment ? En creusant manuellement à la pelle la tranchée et en coupant manuellement, avec un outil désinfecté, les racines rencontrées.

Afin de favoriser la biodiversité, 37 genres diversifiés en 52 espèces végétales et 78 variétés ont été choisis :

  • Arbres : 6 genres et 10 espèces. Par exemple, le magnolia se décline en 5 espèces et 6 variétés
  • Arbustes : 8 genres et 14 espèces. Par exemple, l’hydrangea se décline en 4 espèces et 29 variétés
  • Plantes vivaces et couvre-sols : 20 genres et 23 espèces
  • Bulbes et iris : 3 genres et 5 espèces

Le choix des plantations a été fait en fonction notamment de l’exposition lumineuse, de l’orientation par rapport au soleil et à la qualité du sol du site. Une grande partie du projet se situe au pied de grands murs, donc à l’ombre. Cette contrainte a été prise en compte dans le choix des espèces.

Par ailleurs, même si les floraisons concentrent naturellement en juin et aout, sur ce projet elles s’étalent, en ajoutant les feuillages d’automne, d’avril à novembre. Et ponctuellement, avec les perce-neige, en janvier et février.

Contact

Par téléphone (0 806 00 00 92, service gratuit + prix appel) ou en ligne, en cliquant ici.