Le parc du domaine de Sceaux

Vaste de 184 hectares, le domaine départemental de Sceaux, classé aux Monuments historiques, a été conçu par le plus célèbre des jardiniers français, André Le Nôtre.

Un peu d'histoire...

Colbert à l'origine du domaine

Au XVe siècle, le futur parc de Sceaux est un domaine agricole de quelques hectares qui s'étend peu à peu au fil de la succession des propriétaires. C'est en 1670 que le parc entre dans l'histoire : Jean-Baptiste Colbert, contrôleur général des Finances du Roi-Soleil, achète le domaine pour le transformer en un lieu de prestige. Il fait restaurer, agrandir la demeure, construire le Pavillon de l'aurore et aménager un jardin. Charles Le Brun, le grand peintre et décorateur de Louis XIV, participe au projet, tandis que les sculpteurs Antoine Coysevox et François Girardon exposent leurs oeuvres dans le parc. Celui-ci est confié à André Le Nôtre, créateur des principaux jardins classiques du XVIIe siècle.
Profitant de sa position élevée, le château propose un parti paysager autour d'une double perspective, l'une dans l'axe du château, la seconde perpendiculaire, réservant la découverte d'une grande cascade qui se prolonge par le bassin de l'Octogone. Ces agencements sont agrémentés de végétaux en parterres ou taillés en rideaux et de nombreux jeux d'eau. 

Le domaine s'étend

A la mort de Colbert, son fils, le marquis de Seignelay, acquiert de nombreux terrains et le domaine atteint alors 220 hectares. André Le Nôtre intervient à nouveau et redessine le jardin en créant le Grand Canal. L'architecte Jules Hardouin-Mansart édifie l'Orangerie, dont on peut encore admirer aujourd'hui la plus grande partie du bâtiment.
Le duc et la duchesse du Maine héritent de la magie de ces lieux et y organisent des divertissements dont les "Nuits de Sceaux", demeurées célèbres.

Destruction et restaurations

Au XVIIIe siècle, la Révolution entraîne la destruction presque totale du site et son rachat par un riche exploitant agricole, Hyppolite Lecomte. Le duc de Trévise, qui épouse la fille Lecomte en 1828, entreprend la restauration du Domaine. Il fait reconstruire un château de style néo-Louis XIII et retracer les grandes lignes du jardin.
La première guerre mondiale met fin à ce renouveau et il faut attendre 1923 pour que le département de la Seine achète le domaine et protège le patrimoine historique. Les bâtiments et sculptures sont classés Monuments historiques en 1925.

Naissance d'un grand parc public

Léon Azéma, architecte et concepteur des jardins du Trocadéro, dirige le projet de restauration entre 1930 et 1934. S'il conserve les bâtiments, ainsi que les grandes perspectives et les plans d'eau, la structure interne est, quant à elle, modifiée : il édifie une nouvelle cascade dans un style art déco et l'orne de mascarons en bronze du sculpteur Rodin. Surtout, il simplifie le tracé des allées, l'organisation des bosquets et implante la façade du Pavillon de Hanovre, autrefois située boulevard des Italiens à Paris. Le Domaine privé des XVIIe et XVIIIe siècles laisse place à un parc public, se prêtant à la détente et la promenade.
La restauration du parc, reprise depuis 1971 par le département des Hauts-de-Seine, est poursuivie en ce sens : mener la conservation et la restauration d'un domaine historique tout en adaptant les modes de gestion aux évolutions contemporaines.
Les grandes compositions sont restées lisibles sur le site au cours des siècles. En 2012, un ambitieux projet de réintroduction des parterres de la grande perspective de Sceaux a été mené par le Département, dans le cadre de la politique de restauration et de mise en valeur du patrimoine historique et paysager des Hauts-de-Seine. La période correspondant à la seconde intervention de Le Nôtre à Sceaux entre 1683 et 1690, a ainsi été retenue comme étant la plus compatible avec les dispositions actuelles du site, mais également comme la plus représentative de l’art du jardin «à la française». C’est à l’occasion de l’inauguration de ces parterres de borderie de buis et de gazon, qu’un spectacle pyrotechnique remarquable de la compagnie Carabosse, magnifiant ce jardin évocateur du passé, fut organisé.

Enfin la Plaine de Châtenay inscrit la dernière perspective majeure du domaine. En effet, depuis le Pavillon de Hanovre à l’ouest, le regard traverse le tapis vert pour se porter vers le Canal de Seignelay, qui cadre le regard vers l’impressionnant jet du bassin de l’octogone.

Les points d’intérêts

Situé à 5 km de Paris, les visiteurs découvriront ainsi un véritable espace de nature, de détente et de promenade aux ambiances paysagères variées. Au-delà de ses éléments les plus prestigieux, le domaine offre également de vastes étendues de forêts et de plaines, aux atmosphères plus champêtres, véritables espaces de vie pour la faune sauvage. Le parc est labellisé Espace Végétal Ecologique (Eve®) par l’organisme de contrôle ECOCERT. Ce label, octroyé depuis 2012 et contrôlé chaque année, garantit une qualité et une gestion des plus rigoureuses dans le respect de l’environnement (aucun pesticide n’est utilisé sur le site depuis 2007).

L’eau, un élément essentiel des jardins dits « à la française » 

La configuration des lieux (en vallon) imposait naturellement des zones humides, marquées notamment par le cheminement du ru d’Aulnay, par une vaste zone humide dans la cuvette de la plaine des quatre statues et par l’étang de la mer morte (emplacement actuel de l’Octogone). 

Dès l’époque de Colbert, celles-ci sont artificialisées avec la construction d’ouvrages d’art (bassins d’ornement, cascades, canaux ouverts et enterrés). 
Le parc comprend 9 bassins historiques avec jets d’eau, ainsi que les Cascades se déversant dans le bassin de l’Octogone. Tous les jours à partir de 11h, les jets animent le bassin de l’Olympe et les fontaines en rocaille du Petit Château, les deux bassins du Château, ceux des Pintades, des Enfants, des Taureaux, de l’Octogone, ainsi que celui du Jardin de l’orangerie. Ils fonctionnent en circuit fermé. Les grandes cascades et le bassin de la Duchesse fonctionnent les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés. 350 ans après sa création, le Département des Hauts-de-Seine, propriétaire et gestionnaire du site, a su conserver et restaurer tout le prestige de ce parc, témoin vivant du style d’André Le Nôtre, que l’on nomme aujourd’hui «jardins à la française».

Un lieu de mémoire 

L'aigle d'Arménie, oeuvre du du sculpteur Rast-Klan Toros illustre le centenaire du génocide des arméniens de 1915. Cette sculpture représente un aigle au corps d'homme : « la force d'un peuple vivant », selon Wissam Nehmé, président du Club Franco-Arménien d'Antony et conseiller municipal. « Ce monument est un acte de résistance » a conclu Patrick Devedjian.

Dans la partie ouest du parc  se trouve le Mémorial de la déportation des juifs des Hauts-de-Seine. Réalisé en fonte de fer, ce mémorial appelé « le Pupitre des étoiles », est l’œuvre du sculpteur Christian Lapie. D’imposantes statues, à forme humaine à peine ébauchée, sont réparties dans une clairière de bouleaux évoquant les lieux de déportation de l’Europe de l’Est.
Au nombre de douze, de tailles différentes, elles symbolisent les douze fils de Jacob, ancêtres des douze tribus d’Israël. Sept d’entre elles sont regroupées, à l’image d’une famille, au centre de quatre pupitres sur lesquels ont été gravés les noms des 972 victimes de la Shoa originaires des Hauts-de-Seine. 

Un poumon vert au cœur de la trame urbaine 

Au travers du domaine, le visiteur peut découvrir et observer les richesses végétales et animales d’un lieu qui s’inscrit à la fois dans un milieu naturel proche de celui des forêts d’Ile de France et dans la tradition des jardins historiques. 

Au cours des dernières années, depuis l’émergence du concept d’écologie urbaine, de nouvelles pratiques de gestion, respectueuses de l’environnement ont été mises en place. L’objectif est de préserver, mais aussi de favoriser la vie sauvage du parc. Ce mode de gestion durable a permis d’obtenir en 2012, le label Eve®. Aujourd’hui le domaine appartient pleinement aux réseaux écologiques locaux, assurant à la fois un milieu de vie et un corridor de migration pour les espèces sauvages.

Des zones de silence, où l’utilisation de matériels à moteur est interdite, ont été créées afin de déranger le moins possible la vie sauvage, rendant également le lieu plus accueillant pour les promeneurs. Ceux-ci sont d’ailleurs parfois surpris de croiser au détour d’une allée un cheval tractant une charrette ou des moutons et des vaches. Ils offrent une alternative intéressante aux tondeuses. 

Afin de maîtriser l’évolution du parc et de conserver un juste équilibre entre les différents secteurs qui le composent, le Département a mis en place un plan de gestion paysager, renouvelé tous les cinq ans. À la fois outil de réflexion et d’action, c’est une programmation globale des travaux, des entretiens et de tout autre évènement jugé important pour l’évolution du lieu. Dans le cadre du plan de gestion paysager, la gestion différenciée est formalisée, permettant de mettre en œuvre des modes de gestion adaptés aux différentes ambiances paysagères du lieu.

L’actuel plan de gestion du Domaine de Sceaux repose sur cinq axes majeurs définis et précisés à travers des actions qui assureront leurs mises en œuvre. Il y a d’abord «Renforcer la figure historique du parc» dont l’une des actions est aujourd’hui achevée : les parterres de broderies. Le second axe consiste à « conserver et développer la qualité paysagère du site » puis vient « l’amélioration de la qualité écologique du site », «l’amélioration de l’accueil du public» et enfin « l’amélioration des équipements et services techniques ». 

Les travaux en cours

Restauration des cascades et des perrés du grand canal et de l'octogne 

Le Département des Hauts-de-Seine va investir 4,2 M€ dans les prochaines années, pour la restauration des cascades et des perrés du Grand Canal et de l'Octogone au Domaine départemental de Sceaux. Les travaux, d'une durée de 18 mois, débuteront au second trimestre 2019.

Depuis 2016, des désordres importants sont apparus dans les cascades du Domaine départemental de Sceaux. Des fissures importantes se sont créées dans les bassins déversoirs en raison des mouvements du sol argileux et d'une infiltration excessive d'eau. Aujourd'hui, les cascades sont à l'arrêt et elles nécessitent un important programme de travaux de restauration.

Les travaux porteront sur les 9 niveaux de cascades, les bassins du perron et le bassin rond de la Duchesse. Les maçonneries en pierre et en béton, les margelles et les déversoirs seront réparés. Les chambres enterrées situées sous les bassins des cascades seront drainées et assainies. L'ensemble de l'ouvrage sera nettoyé de toutes salissures, mousses, lichens, etc. La machinerie hydraulique (pompes, canalisations, ajutages, mascarons de Rodin) qui date des années 1990 fera l'objet d'un diagnostic permettant de déterminer les réparations à effectuer. Les travaux porteront aussi sur l'environnement immédiat des cascades, notamment les haies de buis et les deux alignements de marronniers.

Renouvellement des massifs de rosiers sur la plaine de Châtenay 

De juin à décembre 2019, les massifs sont replantés avec des arbustes fleuris, des rosiers, des vivaces et des graminées pour un meilleur échelonnement de la floraison sur l'ensemble de l'année. 

Les activités et animations

Pour les enfants

S'amuser avec l'histoire à travers un parcours ludique
Dans la Plaine de l'Orangerie, quatre aires de jeux pour enfants (entre 3 et 12 ans) composent un parcours ludique et paysager illustrant l'histoire du domaine de Sceaux à travers 5 thèmes : "l'édification" (avant le 17e siècle) ; "la culture" (18e siècle) ; "les guerres/la paix" (les années 1930). Au-delà de l'originalité des mises en scène qui favorisent le mouvement et l'imaginaire, les structures des jeux construites en bois (chêne, séquoia, cèdre) sont des œuvres sculptées uniques. Et aussi une aire de jeux de ballon située à la plaine de la Patte d'Oie. Il n’y a pas de jeux de ballons autorisés sur le plaine de Chatenay.

Voir un spectacle de marionnettes 
Non loin du Grand Canal et de l’entrée de la Grenouillère, cette activité en plein air s’adresse aux enfants et aux familles, dès les beaux jours. Les spectacles proposés par la compagnie des Petits Bouffons de Paris vont du répertoire classique aux adaptations de contes populaires en passant par des créations originales.
Informations pratiques
Le théâtre est ouvert de mi-mars, jusqu'à fin octobre les jours de beau temps ou relatif beau temps. A partir de 3 ans.
Jours et horaires : mercredi, samedi, dimanche, jours fériés et petites vacances à 16h30. Juillet et août à 17h. Séances selon la météo, abritées d'un velum pour le soleil et en cas d'averse imprévue. Voir confirmation de la séance sur le site www.guignol-paris.com ou la page facebook du théâtre 2 heures avant.
Tarifs : 4,50 € (plein tarif) ; 4 € (groupes)
Renseignements : 01 46 66 24 90, guignols.sceaux@remove-this.yahoo.com
Adresse : Domaine départemental de Sceaux, Avenue du général de Gaulle, entrée portail Grenouillère, 92160 Antony.
Réservation pour les groupes. Théâtre de 100 places.

Pour les sportifs

Se dépenser à son rythme
Le parcours sportif du parc de Sceaux propose une série d'exercice sur 3.2 km. Au départ de l'Orangerie, il fait le tour du parc jusqu'à la Plaine des Quatre Statues(voir plan).

Pêcher
Il est possible de pêcher dans le Grand Canal et le bassin de l'Octogone.
Pour prendre sa carte de pêche (obligatoire), renseignements et inscriptions : Amicale des pêcheurs de Neuilly, Levallois et des environs (APNLE), à la Maison de la pêche et de la nature (01 47 57 17 32)

Randonner en suivant le PR 26
Le comité départemental de randonnée nous propose de randonner dans le parc de Sceaux à travers ses bassins, ses cascades et ses perspectives en suivant le balisage du PR 26. L'itinéraire se prolonge au delà du domaine vers Bourg la Reine et le lit de la Bièvre. 

A proximité..nager et faire du sport au parc interdépartemental des sports
Le parc interdépartemental des sports comprend des terrains de football, de rugby et de tennis.La piscine de la Grenouillère, découverte, est ouverte aux beaux jours.
En savoir plus : le parc départemental de la Grenouillère 

Pour les curieux

Découvrir les oiseaux du parc lors de sorties ornithologiques
Le Centre ornithologique Ile-de-France (Corif) et la Ligue pour la protection des oiseaux d'Ile-de-France (01 53 58 58 38) propose régulièrement des sorties ornthologiques.
Informations pratiques
Consulter le programme des sorties sur le site du CORIF
CORIF : 01 48 60 13 00
LPO Ile de France : 01 53 58 58 38
Pour connaître toutes les espèces fréquentant le domaine de Sceaux : consulter notre synthèse ornithologique (format PDF) 

Faites voguer des petits bateaux
Les passionnés du modélisme naval peuvent faire évoluer leurs maquettes (modèle sans moteur thermique) sur le Grand Canal.

Découvrir le parc autrement
Des visites guidées et des visites thématiques sont organisés par des conférenciers et des jardiniers du conseil départemental. Elles sont gratuites et sans inscription.

Infos pratiques

Parc du domaine départemental de Sceaux 

8, avenue Claude-Perrault
92330 Sceaux
Informations : 06 64 40 56 66
Urgence : 01 41 87 28 60
Visites guidées : parcsjardins-reservations@remove-this.hauts-de-seine.fr
Site web : http://domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr 

Superficie

180 ha

Horaires

  • Fév. : 8 h-18 h
  • Mars : 7 h 30-19 h (Dès le changement d'heure : 7 h 30 - 20 h 30) 
  • Avril-août : 7 h-21 h 
  • Mai : 7 h-21 h 30
  • Juin-Juillet : 7 h - 22 h
  • Septembre : 7 h 30 - 20 h 30 
  • Oct. : 8 h-19 h (les horaires du mois suivant sont applicables dès le changement d'heure) 

Moyens d'accès

Autoroute A 86, sortie Sceaux
RER B : Bourg-la-Reine, Parc-de-Sceaux, La Croix-de-Berny
Bus : 192 -197 - 379 - 395-TVM-PALADIN 4 et 12 
Plus d'infos : le plan d'accès au domaine 

Circulations et stationnement des cars
Plus d'infos : Télécharger le plan de stationnement (format pdf)

Restaurations

Le restaurant est situé près de l'entrée d'honneur du parc dans les écuries nouvellement rénovées. Trois kiosques proposent une restauration légère dans le parc. L'un est situé près du Château, les deux autres près de l'entrée de la Grenouillère et près du pavillon de Hanovre

Qualité de l'air

Information générale sur la qualité de l’air en Ile-de-France : https://www.maqualitedelair-idf.fr/
Qualité de l’air au quotidien : http://www.airparif.asso.fr/

Contact

parcsjardins@remove-this.hauts-de-seine.fr