Géraldine Aresteanu

Choisir un chapitre en particulier

Nanterre-Amandiers, douze jeunes comédiens en formation

Nanterre-Amandiers, douze jeunes comédiens en formation

Les jeunes Molière à la conquête du public

Les 5, 6 et 7 janvier 2023, Nanterre-Amandiers présentait L’Atelier Molière, le spectacle de douze jeunes comédiens en formation pour deux ans au sein du centre dramatique national. Bluffant.

Pull blanc à col roulé blanc et pantalon casual, Dom Juan débarque sur scène avec la beauté et l’arrogance de ses 20 ans, et aussi, cette violence liée à sa soif de conquête qui donne la noirceur requise à son personnage. Les valets, oscillant entre effroi et soumission, et les paysannes aussi naïves qu’intéressées, vite conquises et promptes à trahir leurs vœux, sont tout aussi hauts en couleurs, drôles et épiques. Donna Elvira est également parfaite en femme blessée déversant une rage froide et maîtrisée. L’Atelier Molière, ce sont deux extraits de pièces, Dom Juanet Georges Dandin, qui s’enchaînent, avec les quatre rôles principaux interprétés chacun par deux comédiens successifs sans que cela ne trouble le spectacle. Quelques chaises, tables, canapé suffisent à un décor minimaliste. On est emporté par les dialogues de Molière, toujours percutants – sur le libertinage, l’union sans consentement, la liberté des femmes… -, par le phrasé des comédiens, leur scansion, leur déplacement dans l’espace, leur incarnation physique où transparaissent si bien le caractère et la classe sociale des rôles, dans les accents du texte comme dans l’attitude non verbale. Tout est juste.

Jouer avec le corps

« J’aime les métiers, les outils, je suis né avec, on m’a appris à souder, à scier droit, à ne pas casser les lames de scie. On m’a appris que le geste et les mots étaient nécessaires à la réussite de l’œuvre », racontait Christophe Rauck, actuel directeur actuel du théâtre, lors de son portrait dans le HDS.mag n°78 (septembre-octobre 2021). Et c’est l’ouvrage qu’il tisse, dont on voit l’étoffe ici. C’est lui qui, sur les traces de Patrice Chéreau, est à l’origine de cette formation professionnalisante au métier d’acteur initiée en 2021, avec la comédienne et metteur en scène Cécile Garcia Fogel. « Jouer s’apprend, c’est un métier et un métier nécessite de manier des outils, de comprendre des mots, de connaître des gestes pour préciser, aiguiser sa pensée et nourrir son instinct, indique le descriptif de la formation.  Il y a des chemins à connaître, des portes à ouvrir avec des clés que l’on trouve par le biais d’un enseignement concret. »

Du je au jeu

Incarner les situations, jouer avec les contrastes de la voix, placer son corps : c’est exactement le travail que porte Cécile Garcia Fogel, avec l’aide du chorégraphe Philippe Jamet et du haute-contre Jean-François Lombard, dans la mise en scène de L’Atelier Molière, stage de deuxième année dédié à la rencontre du public. Après Les Croquis de Nanterre et d’ailleurs, premier travail présenté aux spectateurs en octobre 2022, les jeunes comédiens de la Belle Troupe nous surprennent par la maturité de leur jeu. À suivre donc, avec la grande attention.

 

Laurence De Schuytter

nullnullnullnull
null
Crédit photos : Géraldine Aresteanu