Choisir un chapitre en particulier

Le prolongement du métro 14

Le prolongement du métro 14

Quatre nouvelles stations sont prévues de Saint-Lazare à la mairie de Saint-Ouen pour une mise en service en 2020.

Le prolongement de la ligne 14 s'intègre dans le projet du Grand Paris Express. Son principal objectif est de désaturer la ligne 13 du métro. Cette ligne a été prolongée à Asnières et Gennevilliers, avec deux nouvelles stations "Les Agnettes" et "Les Courtilles", mises en service en juin 2008 après trois ans de travaux.

CALENDRIER DES TRAVAUX

  • Enquête publique : début 2012
  • Avant-projet et convention de financement : fin 2012
  • Démarrage des travaux : 11 juin 2014
  • 2015-2018 : génie civil des stations tunnels, SMR et ouvrages annexes
  • 2017-2020 : aménagements
  • Mise en service : horizon 2020

Le projet

La ligne 13 est une ligne surchargée qui entraîne des conditions de transport difficiles pour les usagers. Afin de la décharger durablement, il a été proposé de prolonger la ligne 14 de Saint-Lazare à Mairie de Saint-Ouen, en correspondance avec les deux branches de la ligne 13 aux stations Porte de Clichy et Mairie de Saint-Ouen.

Il est prévu la création de 4 nouvelles stations :

  • Pont Cardinet
  • Porte de Clichy
  • Clichy Saint-Ouen RER
  • Mairie de Saint-Ouen

La station Saint-Lazare sera adaptée en conséquence, pour en faire une station de passage.

Des correspondances seront prévues avec les deux branches de la ligne 13, le RER C, le futur tramway T3, la ligne L du Transilien et de nombreuses lignes de bus.

4 communes sont concernées :

  • Paris (8e, 9e et 17e arrondissements)
  • Clichy-la-Garenne
  • Saint-Ouen
  • Saint-Denis

Ce projet de prolongement suppose la construction d’environ 5,8 km de tunnel, entièrement souterrain et équipé d’ouvrages de service.
La construction d'un site de maintenance et de remisage pour l’entretien et le garage des trains est également prévue.

Le financement et la mise en oeuvre

Le coût du projet est estimé à 1,38 milliard d’euros, hors coût des rames.
Il est inscrit au Plan de mobilisation pour les transports en Île-de-France.

Le financement est réparti entre la région Île-de-France, la mairie de Paris, le conseil départemental des Hauts-de-Seine et le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis à hauteur de 45 %, et la Société du Grand Paris pour le compte de l’État, à hauteur de 55 %.

Le matériel roulant est financé à 100% par Ile-de-France Mobilités. Coût des nouvelles rames MP14 (8 voitures) pour la ligne 14 prolongée à Mairie de Saint-Ouen : 619,07 millions d'euros (aux conditions économiques de février 2015).