Trophee Hockey sur gazon au stade Yves-du-Manoir a Colombes le 1 juin 2021. Photo de groupe du president Georges Siffredi avec une classe de collegiens des Hauts-de-Seine.

Les Hauts-de-Seine vivent Paris 2024

Deux sites olympiques, quatre sites d’entraînements et quarante trois centres de préparation, le département des Hauts-de-Seine occupe une place de choix pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Labellisé Terre de jeux 2024, il compte en faire profiter les Altoséquanais avant, pendant et après l'événement.

Le calendrier olympique dévoilé

À deux ans jour pour jour de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris, le 26 juillet, le comité d’organisation Paris 2024 a annoncé les dates des épreuves. 

Territoire hôte, le département des Hauts-de-Seine accueillera en juillet et août 2024 les épreuves olympiques de hockey sur gazon au stade départemental Yves-du-Manoir. À Paris La Défense Arena, les spectateurs pourront assister aux épreuves olympiques de water-polo et aux épreuves olympiques et paralympiques de natation.

Le calendrier :

  • Du 27 juillet au 9 août 2024 : hockey sur gazon au satde Yves-du-Manoir
  • Du 27 juillet au 4 août 2024 : natation à Paris La Défense Arena
  • Du 5 au 11 août 2024 : water polo à Paris La Défense Arena avec le 3e tour prélimnaire le 5 août puis, à partir du 6 août, les phases finales hommes et femmes

Le calendrier des épreuves paralympiques sera dévoilé ultérieurement.

Le label Terre de jeux 2024

Convaincu que le sport, par les valeurs qu’il véhicule et les émotions qu’il fait vivre, est un formidable outil d’éducation, d’inclusion, de rassemblement et de cohésion, le département des Hauts-de-Seine a reçu le label Terre de jeux 2024 quelques mois seulement après son lancement.  

Ce label a été créé par Paris 2024 pour inciter les collectivités (régions, départements, communautés de communes, villes…) à faire vivre les Jeux olympiques et paralympiques sur leur territoire jusqu’en 2024 et permettre au plus grand nombre de vivre l’aventure olympique et d’en hériter.

Les actions menées par le Département s’inscrivent parfaitement dans les objectifs du label : partager les émotions du sport avec le plus grand nombre, mettre plus de sport dans le quotidien des habitants, animer et faire grandir la communauté de ceux qui sont passionnés par les Jeux. Ces actions départementales se traduisent par :

  • la mise en place de dispositifs en faveur du sport ouvert à tous et notamment aux jeunes et aux personnes en situation de handicap,
  • le soutien au mouvement sportif associatif,
  • le soutien à l’organisation de manifestation sportives,
  • la mise à disposition d’infrastructures sportives de qualité,
  • la construction de nouveaux équipements modernes, innovants et performants,

Le Département met également en place des initiatives ciblées ouvertes au grand public, aux scolaires, aux jeunes ou encore aux personnes en situation de handicap. Rencontre avec des sportifs de haut niveau dans le cadre de Vacan’sports ou du sport scolaire, initiation à la pratique de l’escrime handi pendant le Challenge international des Hauts-de-Seine, participation à la journée olympique et à la semaine olympique et paralympique, etc.

Toute l’année, le Département fait vivre les Jeux sur son territoire.

Les Jeux olympiques et paralympiques de 2024

Les sportifs altoséquanais s'engagent pour les Jeux

Ysaora Thibus, Thomas Bouvais, Althéa Laurin, Charles-Antoine Kouakou, Maxime Pauty et Hélios Latchoumanaya, athlètes altoséquanais médaillés à Tokyo, partagent ce qu'évoque pour eux la perspective de disputer les Jeux de 2024 à domicile. 


Deux sites olympiques dans les Hauts-de-Seine

Le stade départemental Yves-du-Manoir

Stade emblématique des Jeux olympiques de 1924, le stade départemental Yves-du-Manoir est l’unique site à accueillir pour la 2e fois en France, les JO. 100 ans après avoir été le stade de la cérémonie d’ouverture et des épreuves d’athlétisme, il recevra en 2024 le hockey sur gazon.  

Le département des Hauts-de-Seine, propriétaire de l’équipement sportif, a engagé un ambitieux programme de réaménagement et de modernisation de cet équipement sportif qui, après les Jeux, profitera à tous les Altoséquanais

En savoir plus sur le projet

Paris La Défense Arena

Résidence du club de rugby des Hauts-de-Seine, le Racing 92, l’enceinte multimodale se parera des couleurs olympiques pendant un mois. Elle recevra du 26 juillet au 11 août 2024 les épreuves olympiques de natation et de water-polo.  Les nageurs handi prendront le relai pour les jeux paralympiques du 28 août au 8 septembre 2024. La para natation c’est près de 620 athlètes dans 30 compétitions différentes.

Le site de Paris La Défense Arena

Les autres équipements du territoire participant aux Jeux de Paris 2024

En plus d'acceuillir les épreuves de hockey sur gazon, de natation, de water-polo et de para natation, le département des Hauts-de-Seine est estampillé territoire d’entrainement et de pré-compétition de Paris 2024.

Plusieurs équipements sportifs recevront les délégations étrangères pendant leur période d’acclimatation ou pour leurs entraînements en période de compétition.

Quatre sites d’entraînements sont situés sur le territoire des Hauts-de-Seine. Ils ont été choisis par le comité d’organisation de Paris 2024 pour accueillir les délégations pour leurs entraînements pendant la quinzaine olympique. Il y en a 415 en France.

  • 2 à Asnières-sur-Seine pour le volley-ball
  • 1 à Villeneuve-la-Garenne pour le handball
  • la piscine olympique de Colombes.

19 communes altoséquanaises ont vu, après candidature, certaines de leurs installations désignées centres de préparation. Elles accueilleront, avant les jeux, les délégations étrangères. Pendant la période d’acclimatation des athlètes, des entrainements, stages de préparation y seront organisés.

Il y en a 770 en France.

5 à Rueil-Malmaison : judo, tennis de table, handball, tennis, gymnastique artistique, gymnastique rythmique, basketball, escrime, football, rugby à 7

5 à Issy-les-Moulineaux : escrime, boxe, basketball, badminton olympique et paralympique, handball, volleyball, volleyball assis, basket fauteuil, judo olympique et paralympique, tennis de table olympique et paralympique

4 à Asnières-sur-Seine :basketball, tennis, volleyball, judo

4 à Boulogne-Billancourt : judo olympique et paralympique, escrime, tennis, tennis fauteuil, rugby à 7, triathlon olympique et paralympique, tennis de table olympique et paralympique

3 à Antony :  tennis de table olympique et paralympique, escrime, boxe, athlétisme olympique et paralympique, pentathlon moderne

3 à Colombes : handball, tennis, boxe

3 à Nanterre : breakdance, handball, basketball, judo et haltérophilie

2 à Gennevilliers : goalball, basket fauteuil, football, rugby à 7

2 à Levallois-Perret : tennis de table olympique et paralympique, judo olympique et paralympique, basketball, basketball fauteuil, boxe

2 à Meudon : rugby à 7, handball, volleyball, volleyball assis

2 à Montrouge : tennis, hockey sur gazon

2 au Plessis-Robinson : rugby à 7, judo, volleyball

1 à Bagneux : taekwondo olympique et paralympique

1 à Bourg-la-Reine : escrime

1 à Clamart : gymnastique artistique

1 à Clichy-la-Garenne : basketball et basket fauteuil, volley assis et handball

1 à Suresnes : rugby à 7

1 à Ville d'Avray : escrime, escrime fauteuil

1 à Villeneuve-la-Garenne : judo

 

S’y ajoute le Creps de la région Ile-de-France situé à Chatenay-Malabry : tir à l’arc, taekwondo, judo, basketball, tennis de table, badminton olympique et paralympique, rugby fauteuil, basket fauteuil, handball, volley assis, volleyball, escrime, beach volley, hockey sur gazon.

 

Les collégiens investis dans l’aventure des Jeux de Paris 2024

Parce que toutes les générations sont conviées à faire les Jeux de Paris 2024, Paris 2024 a mis en place le label Génération 2024 pour les écoles et établissements scolaires, dont les collèges. Il vise à impliquer les jeunes dans l’aventure et mettre plus de sport dans leur quotidien en développant des passerelles entre le monde scolaire et le mouvement sportif.

Au 1er janvier 2021, 35 collèges altoséquanais ont obtenu ce label auxquels s’ajoutent 40 écoles, deux Erea et huit lycées.

Pour ces établissements labellisés, participer au programme Génération 2024, c’est :

  • promouvoir l’activité physique et sportive et l’éducation physique et sportive ;
  • utiliser le sport à des fins pédagogiques, dans différents champs disciplinaires, pour le plaisir d’apprendre ;
  • faire découvrir les sports olympiques et paralympiques et promouvoir les valeurs du sport, de l’olympisme et du paralympisme;
  • utiliser le sport comme moteur d’engagement et de citoyenneté.

Le stade départemental Yves-du-Manoir, un héritage olympique

L’emplacement actuel de l'équipement sportif accueillait déjà des terrains de sport avant les JO de 1924. Mais c'est la construction du stade olympique qui fait vraiment entrer Colombes dans la grande histoire. L'enceinte et son village olympique, le premier de l’histoire des Jeux, sont construits en un an et demi. Le stade devient dès lors l’un des temples du sport français.