Projet d'aménagement

Le Département des Hauts-de-Seine souhaite requalifier la RD 910 en boulevard urbain redistribuant l’espace public à tous les usagers.

Objectifs du projet

Le projet de réaménagement poursuit les objectifs suivants :

  • Améliorer l’intégration de la RD910 dans l’environnement en l’aménageant en boulevard urbain ;
  • Rendre la RD910 plus conviviale en améliorant le partage de l’espace public ;
  • Créer une continuité des circulations douces le long de cet axe ;
  • Assurer et soutenir la vitalité des commerces de proximité en créant du stationnement dans des contre-allées;
  • Préserver le paysage par l’aménagement qualitatif d’un alignement continu d’arbres et la végétalisation de cet axe routier ;
  • Améliorer la sécurité de tous les usagers d’un nouveau repère paysager et contribue, dès son abord, au renouvellement du quartier.

Un projet qui redessine l’espace public

L’aménagement de la RD 910 en un boulevard urbain encourage l’accueil optimisé et sécurisé de l’ensemble des modes de déplacements, et facilite le partage de l’espace public au profit des piétons et des circulations douces. Le projet vise à renforcer les centres-villes (commerces et service de proximité). Enfin, des aménagements qualitatifs sont prévus avec des plantations d’arbres d’alignement de part et d’autre de la voirie.

Focus sur les enjeux du projet :

  • Améliorer le fonctionnement du stationnement ;
  • Donner la priorité aux circulations douces (piétons, cyclistes) ;
  • Favoriser la circulation des bus ;
  • Favoriser un aménagement paysager ;
  • Renforcer le tissu économique local.

Le projet en vidéo

Retrouvez ci-dessous trois vidéo exposant le projet de requalification en 3d.

Les chiffres clés

  • 3,8 km de tracé repris sur toute la largeur de l’emprise publique
  • 2 communes intégrées au projet
  • Des trottoirs élargis de 2 m à 5 m
  • Des pistes cyclables aménagées d’une largeur de 1,50 m à 2,50 m

Calendrier

  • 2013-2015 : études préalables
  • mai-juin 2016 : concertation préalable
  • automne 2016 : bilan de la concertation
  • 2019 : enquêtes publiques
  • 2020 : déclaration d'utilité publique puis études, acquisitions foncières, passation de marchés publics
  • à partir de 2022 : travaux