Pierre Manent, lauréat du prix Chateaubriand

1mini et 30 sec de lecture

Culture

-

1mini et 30 sec de lecture

Culture
Le jury du Prix Chateaubriand, présidé par Gabriel de Broglie, s’est réuni le 30 novembre à la Maison de Chateaubriand pour récompenser Pierre Manent et son ouvrage "Pascal et la proposition chrétienne", publié aux éditions Grasset.CD92 / Willy Labre
Le philosophe, qui fut l’un des fondateurs de la revue Commentaire aux côtés de Raymond Aron, a été récompensé pour son livre "Pascal et la proposition chrétienne".

« La perplexité et le doute qui marquent toujours plus profondément la conscience de soi des Européens – qui sommes nous ? – tient pour une large part, il me semble, à une cause qui n’est, pour ainsi dire jamais mentionnée. Les Européens ne savent que penser ni que faire du Christianisme », écrit Pierre Manent en avant propos de son ouvrage, qui est moins une étude critique de l’œuvre de Pascal qu’une tentative pour « tenter [de] ressaisir la gravité et l’urgence de la question chrétienne », en prenant appui sur un auteur dont l’œuvre est concomitante de la naissance de l’État moderne. Or, pour Pierre Manent nous restons « gouvernés par ce que nous fuyons » : repoussé « à la périphérie de la vie européenne », le christianisme en reste « le centre agissant ».

Ancien directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), Pierre Manent succède au palmarès du prix à des personnalités telles que Jacqueline de Romilly, Paul Veyne ou Roberto Calasso… Le prix a été remis le 30 novembre au cœur du parc départemental de la Vallée-aux-Loups Châtenay-Malabry à proximité de la Maison de Chateaubriand où vécut l’auteur de la Vie de Rancé et du Génie du Christianisme

Doté de 8 000 € par le Département, le Prix Chateaubriand couronne une œuvre de recherche historique ou d'histoire littéraire, portant sur la période où vécut Chateaubriand, entendue dans un sens large ou sur des sujets proches des thèmes abordés dans son œuvre. La remise officielle du Prix, suivie d’une conférence du lauréat, aura lieu le 7 février prochain à l’Institut de France, à Paris.