15/06/2015
 | Urbanisme

Issy : l’écoquartier des Bords de Seine inauguré

Ce nouveau quartier s’étend sur 3,5 hectares entre la ville et le fleuve et mêle logements, commerces de proximité, services publics et bureaux.

700 ecoquartier
CD92/JEAN-LUC DOLMAIRE

Après sept ans de travaux, l’écoquartier des Bords de Seine est sorti de terre et a été officiellement inauguré samedi 13 juin. Cet ensemble de 3,5 hectares, achevé en septembre dernier, a pris place sur les anciens terrains de l’usine Tiru (Traitement industriel des résidus urbains), qui a cessé son activité en 2006. « Il s’agit du premier écoquartier achevé en Île-de-France, note Hervé Gay, directeur général de la Sem 92, l’aménageur des Bords de Seine. C’est l’aboutissement d’une démarche qui tient compte des besoins des habitants. »

Ainsi, l’écoquartier des Bords de Seine est composé de 72 000 m2 de construction, dont des logements sociaux ou en accession, des bureaux, une résidence hôtelière de 177 chambres et des commerces de proximité comme un supermarché, des restaurants ou une pharmacie. Des services publics ont été créés pour les 1 700 habitants de ce nouveau quartier, dont une crèche de 60 berceaux et un nouveau groupe scolaire qui accueille huit classes sur 2 700 m2.

La Sem 92 a été l’aménageur de ce projet porté par la ville d’Issy-les-Moulineaux et le Département, qui a financé l’écoquartier à hauteur de 30,5 millions d’euros. Le conseil départemental a également subventionné à hauteur de 1,3 million d’euros la construction d’un programme de 169 logements sociaux. « Ce quartier est l’exemple même que la coopération entre la ville et le Département est fondamentale pour la vie quotidienne des citoyens. », estime Patrick Devedjian. Le conseil départemental va allouer 190 millions d’euros à l’aménagement de quatre kilomètres de berges de Seine entre Sèvres et Paris, afin d’en faire un lieu de promenade et de détente avec une circulation fluidifiée.

Cet écoquartier se veut également vert puisque la moitié des espaces extérieurs est dédiée aux piétons et aux circulations douces. Le système de collecte pneumatique des déchets, directement relié au centre de retraitement, empêche le passage des camions poubelles. « Les immeubles sont aussi originaux et gracieux avec un respect des exigences environnementales et des toitures végétalisées. Ce quartier est à taille humaine et les enfants sont chez eux : ils peuvent par exemple aller à l’école à pied », explique André Santini, le maire d’Issy-les-Moulineaux. C’est ce qui a séduit Béatrice, qui a emménagé en février dans le quartier. « Ici, tout est à proximité, ce qui est très pratique. Mes enfants vont pouvoir aller à l’école à pied et moi au travail en tramway, qui est tout près. »

Notre reportage vidéo :