07/02/2019
 | Institution

EPI 78-92 : budget stable pour la quatrième année

Le budget de l’établissement public interdépartemental Yvelines-Hauts de Seine se stabilise en 2019. Il reste principalement consacré à la voirie. 

CA DE L'EPI + GALETTE DES ARTISANS
Le conseil d’administration de l’établissement public interdépartemental Yvelines-Hauts-de-Seine s’est tenu mercredi 6 février au Pôle Léonard-de-Vinci.CD92/WILLY LABRE

C’était un conseil d’administration « anniversaire », presque trois ans jour pour jour après la création de l’établissement public départemental Yvelines-Hauts-de-Seine (EPI 78-92). Destinée conduire des politiques présentant un intérêt à l’échelle des deux territoires, l’instance entame cette nouvelle année d’existence avec un budget stable, à hauteur de 15,8 M€. La répartition de l’effort entre Hauts-de-Seine (59 %) et Yvelines (41 %), est, elle aussi, maintenue. L’EPI a tenu la distance ce qui conduit les présidents de Département à rappeler que l’objectif reste bel et bien la fusion : « Je crois que nous avons largement démontré l’efficacité de notre démarche et les économies réalisées. Nous vivons déjà ensemble et nous avons des enfants… On attend plus qu’une chose, la cérémonie officielle, c’est-à-dire la bénédiction de l’État. Or, sur ce point, le silence reste assourdissant », souligne Patrick Devedjian. Et de rappeler qu’en Alsace, le rapprochement du Haut-Rhin et du Bas-Rhin a, lui, reçu le soutien du gouvernement. 

L’entretien et l’exploitation des 1 900 km de réseau routier demeure le poste budgétaire principal, à hauteur de 14,9 M€. « Nous sommes extrêmement satisfaits du réseau de voirie unifié qui s’est montré très efficace à l’occasion de la campagne hivernale », salue Patrick Devedjian. Deuxième poste de dépenses, l’archéologie préventive qui mobilisera 517 300 € sur le budget principal et 1,5 M€ sur le budget annexe. Dans le cadre de sa politique de coopération décentralisée, Département dédie en particulier 22 500 € à un projet de recherche archéologique dans le Tavouch, en Arménie, « où un diagnostic a permis de repérer 106 sites exploitables de l’âge du bronze », mené en lien avec l’État et l’Université de Nanterre. Le service interdépartemental de l’adoption, devenu l’un des plus importants de France, bénéficie de son côté de 166 300 €.

La cérémonie commune organisée pour la galette des rois symbolise la volonté de rapprochement des deux territoires. Elle valorise les métiers de bouche qui contribuent à leur dynamisme.CD 92 WILLY/LABRE

L’organisation d’une cérémonie commune pour la galette de rois, en partenariat avec les Chambres des métiers et de l’artisanat des Hauts-de-Seine et des Yvelines, à l’issue du conseil d'administration de l’EPI, symbolise cette volonté de rapprochement. Au-delà de l’établissement public, de nouvelles politiques devraient bientôt être menées en commun : l’éducation, l’entretien et la construction des collèges, la commande publique ou encore l’insertion professionnelle. Près de la moitié des compétences seront alors mutualisées.