Une première étape à Gennevilliers pour la Caravane solidaire

2 min et 50 sec de lecture

Solidarité

-

2 min et 50 sec de lecture

Solidarité
Ce nouveau dispositif s'inscrit dans la politique solidaire du Département, aux côtés du Bus des femmes et des permanences "hors les murs" organisées dans les centres sociaux du territoire.CD92/Stéphanie Gutierrez-Ortèga
Cet été, le Département expérimente une offre de services publics de proximité, dans les villes de Gennevilliers, Antony et Rueil-Malmaison. Jusqu’au 4 août, un véhicule itinérant et des agents qualifiés se rendent au contact des habitants et de leurs préoccupations.

Durant la période estivale, certains services publics tournent au ralenti. Soucieux de maintenir une offre de proximité pour les alto-séquanais, en matière de prévention santé, d’accès aux droits ou d'accompagnement dans les démarches administratives, le Département inaugure un nouveau dispostif expérimental : la « Caravane solidaire ». Ainsi, jusqu’au 4 août prochain, un véhicule itinérant sillonnera les villes de Gennevilliers, d’Antony et de Rueil-Malmaison, à la rencontre de leurs habitants.

« L’objectif est de proposer une sorte de guichet unique en pied d’immeuble, avec des professionnels sociaux et médico-sociaux, des assistantes sociales ou encore des agents spécialisés dans l’accès aux droits, explique Arnaud Lopez, directeur des Solidarités territoriales au Département. Afin d’améliorer la visibilité de l’opération, nous tâcherons d’installer notre équipe dans des lieux offrant un maximum de passage, en accord avec les villes participantes ».

Stratégie réussie pour la première halte de la Caravane, à Gennevilliers, le 26 juillet dernier. Le stand de sensibilisation au dépistage du cancer, imaginé en partenariat avec l’Agence Régionale de Santé, est parvenu en quelques heures à attirer plus d’une dizaine de personnes, dont Nordine, parti pour faire ses courses au supermarché avant que son attention ne soit captée par l’installation et ses oriflammes aux couleurs du Département.

Un dispositif voué à être pérennisé

« Il m’intéressait de prendre des renseignements et un kit de dépistage gratuit pour le cancer du côlon. Passé 50 ans, c’est recommandé, rappelle le Gennevillois, attaché aux services publics. Ces initiatives sont très positives ici, d’autant que la population augmente. Internet ne remplace pas le rapport humain ».

À quelques mètres de là, sous une tente, les personnes fragiles peuvent se faire vacciner en quelques minutes contre le Covid-19. Un médecin de la Protection maternelle et infantile est également présent, afin de répondre aux questions de femmes enceintes concernant leur suivi médical ou encore l’alimentation du nourrisson à naître.

Un addictologue, des agents de la Maison départementale des personnes handicapées et du personnel formé à l’accès aux droits complètent l’offre de services de la Caravane solidaire, qui propose également des entretiens avec des assistantes sociales, dans un espace à l’écart pour plus de confidentialité. « L’idée n’est pas de répondre simplement aux interrogations ponctuelles de la personne, mais de créer une relation et de mettre en place un suivi sur le plus long terme », confie Lucile Vautrin, travailleuse sociale.

« Cette Caravane solidaire en est pour le moment à un stade d’expérimentation, explique Alexandra Fourcade, conseillère départementale déléguée aux séniors, à l’autonomie et à la santé. L’objectif est de pérenniser ce dispositif, en l’adaptant au fur et à mesure, en ciblant les quartiers prioritaires et en l’articulant à chaque fois autour d’une thématique dédiée ». 

 

Toutes les étapes de la Caravane solidaire :

Gennevilliers : mardi 26 juillet (rue de la Libération) et mercredi 3 août (quartier du Fossé de l'Aumône - place Jules Guesde), de 8h30 à 17h30.

Rueil-Malmaison : mercredi 27 juillet (place Nelson Mandela) et jeudi 4 août (place Noutary - marché Rueil centre), de 8h30 à 17h30.

Antony : jeudi 28 juillet (place René Cassin - parvis RER) et mardi 2 août (place des Balconnets - quartier du Noyer Doré), de 8h30 à 17h30.