Made in 92 récompense la crème des entrepreneurs

2 min 45 de lecture

Économie et emploi

-

2 min 45 de lecture

Économie et emploi
Pour cette sixième édition de Made in 92, 564 dossiers de candidatures ont été déposés. Après deux demi-finales, vingt finalistes ont présenté leur projet lors de la finale et de la remise des prix, à Boulogne-Billancourt.CD92/OLIVIER RAVOIRE
La sixième édition de ces prix dédiés à l’entrepreneuriat départemental s’est déroulée à Boulogne-Billancourt sur la thématique de la « sortie de tempête ».

Difficile de trouver intervenant plus symbolique. Marin, Boulonnais d’adoption, Stéphane Le Diraison sait de quoi il parle lorsqu’on évoque la tempête : il a participé au Vendée Globe l’an dernier. « Trois mois de grande intensité et de bonheur mais 90 % de moments difficiles à combattre les éléments et face à l’âpreté des conditions », résume-t-il. Face à lui, vingt entrepreneurs des Hauts-de-Seine qui ont, comme lui, gardé le cap malgré les remous de la crise sanitaire. Ils sont les vingt finalistes du concours Made in 92, finale organisée jeudi 8 juillet à Boulogne-Billancourt. « C’est un événement important qui s’est bien implanté dans le paysage économique des Hauts-de-Seine, explique Denis Larghero, vice-président du Département chargé de l’attractivité du territoire et du développement numérique. Nous avons la chance d’avoir un territoire qui a continué à créer pendant la pandémie avec +24 % de création d’entreprises entre mars 2019 et mars 2021 et trente mille sociétés créées en 2020. »

564 dossiers déposés

Avant cette soirée, les finalistes ont déposé l’un des 564 dossiers de candidature, un chiffre en hausse de 25 % par rapport à 2020. Puis, ils ont dû en passer par deux demi-finales, l’une au nord du Département en mai, l’autre au sud en juin où ils ont « pitché » leur projet pendant trois minutes. Pour la finale, ce « pitch » est passé à quarante-cinq secondes, parfois bien difficiles à tenir pour expliquer un concept. « Mais on voit bien l’énergie de tous ces porteurs de projets, s’exclame Pascale Roux, membre élue de la CCI des Hauts-de-Seine - à l’initiative de ce prix - et co-présidente du jury. Nous avons prolongé l’appel à projets de six mois et plus de sept cents personnes ont regardé les vidéos des candidats en ligne et voté avec le jury. »

Douze prix ont été remis, dont un prix du public qui s'est joué pendant la soirée et un autre de l’internaute pour la vidéo ayant reçu le plus de votes. Le Prix Made in 92, qui récompense l’entreprise la plus performante et la plus innovante de l’année, a été remis à Haveagooday qui met en place, au sein des immeubles de bureaux, des services comme une conciergerie et des lieux de restauration et de pratique du sport afin d’améliorer la qualité de vie des salariés. « Nous sommes très fiers de ce prix qui récompense tout notre travail, lâche Xavier Chouraqui, le fondateur. Les Hauts-de-Seine sont un département auquel nous sommes attachés : on y habite, on y travaille, certains de nos collaborateurs y sont même nés et il représente environ 60 % de notre clientèle. » Crée il y a six ans, Haveagooday compte aujourd’hui environ 70 collaborateurs, « embauche une personne tous les quinze jours » et cherche désormais à s’implanter partout en France. Avec ce Prix, la société remporte une dotation de 10 000 € et est propulsée pendant un an représentante de la communauté entrepreneuriale des Hauts-de-Seine.

Le palmarès de la 6e édition de Made in 92

Prix Made in 92, doté de 10 000 € : Haveagooday

Prix de la Création, doté de 5 000 € : Les Belles Musettes

Prix de la Croissance réussie, doté de 5 000 € : Adaptia

Prix du Challenge de l’Innovation, doté de 5 000 € : Fairbrics

Prix Transformation digitale, doté de 5 000 € : FAIR4B

Prix Sortie de tempête, doté de 2 000 € : En 10 Saveurs

Prix Meilleur projet étudiant, doté de 2 000 € : Circul’Egg

Prix Green for good, doté de 5 000 € : KillBills

Prix Coup de coeur de l’innovation collaborative, doté de 2 000 € : Streetco

Coup de cœur « Movjee » qui remporte un an de mentorat : Côquetelers

Prix de l’internaute, doté de 1 500 € : Assolib

Prix du public, doté de 1 500 € : Happyporteur