Le Génie des lieux

2 mn de lecture

Culture Exposition - Conférence

-

2 mn de lecture

Culture Exposition - Conférence
Exposition collective à La Terrasse, espace d'art de Nanterre, du 11 juin au 27 Juillet.

Comment les lieux transcendent l’art, comment l’art s’inspire des lieux ? Cet aller-retour constitue la trame de cette exposition.

Le Génie des Lieux se propose de faire état de situations récentes ou en cours sur le territoire durant lesquelles artistes, architectes, graphistes, étudiants ont accompagné la transformation urbaine au contact des habitants et des usagers. Le Génie des Lieux est une agora (rencontres, ateliers participatifs, balades urbaines), qui agrège un ensemble d’expériences inédites, chacune sera développée dans le cadre de la programmation culturelle de l’exposition.

Le Génie des Lieux est le premier épisode d’une série qui rythmera la programmation annuelle de la Terrasse, à la faveur d’opérations sur le territoire plaçant l’art au cœur de la fabrique urbaine.

La photographe Céline Clanet, les collectifs Ne Rougissez Pas ! et TK-21, les étudiants du Master Projets culturels dans l’espace public (Master PCEP) de Paris 1 sont les protagonistes de ce premier épisode. A leurs côtés et comme pour prendre distance par rapport au terrain qu’ils arpentent, La Terrasse invite deux artistes aux esthétiques différentes : le rappeur et slameur Mass, initiateur des Hip hop Freestyle de Nanterre interroge le titre de l’exposition dans des phrases uppercuts ; et l’artiste pluridisciplinaire Hans Op de Beeck qui, avec sa vidéo Staging Silence 3, se joue des lieux comme des archétypes de notre mémoire collective.

Céline Clanet - Chroniques de l’archipel - Série de photographies (2019-2021)

Céline Clanet suit le chantier de l’archipel, le futur siège de VINCI à Nanterre, depuis 2019. Elle s’est imprégnée de l’ambiance particulière de ce grand projet et a réalisé des photos-témoignages et des portraits sans fard de femmes et d’hommes du chantier, ceci dans le respect des règles de sécurité et des mesures sanitaires.Dans les interstices de ce vaste chantier, Céline Clanet débusque « des traces éphémères, dessins, chiffres, cartes, que les ouvriers laissent sur les murs de béton brut ». Graffitis spontanés que l’artiste appelle les « Lascaux de chantier » et qui immanquablement disparaissent sous les couches successives d’enduit et de peinture, ils décrivent pour autant le passage anonyme et discret de ces travailleurs sur nos villes en transformation.Céline Clanet (1977 – Vit et travaille à Paris).Diplômée de l’École nationale de la photographie d’Arles, Céline Clanet parcourt depuis le monde à la recherche de géographies oubliées ou éloignées. Son œil vagabonde ainsi dans des lieux interstitiels (cercle polaire, vallées alpines, chantiers de construction) à l’endroit où le vivant (humain et non humain) exprime une forme de résistance ou une adaptation face à l’irrémédiable transformation. www.celineclanet.com

Collectif Ne Rougissez Pas ! Fabul - Ateliers participatifs et installations dans l’espace public (2020-2022)

La Fabul (FAbrication de Bicoques à Usage Local) s’inscrit dans le cadre du CLEA (Contrat Local d’Education Artistique), dispositif soutenu par la DRAC Ile-de-France, le Conseil départemental en partenariat avec la ville de Colombes.Au cœur du quartier du Parc à Nanterre, à l’approche d’une importante rénovation urbaine, le collectif Ne Rougissez Pas ! interroge les habitants sur leur quartier, leurs souvenirs, leurs envies. Ce recueil donne forme aux BUL (Bicoques à Usage Local), installations urbaines éphémères construites avec les usagers et répondant aux enjeux qu’ils auront développés. L’exposition retrace cette expérience sensible et va plus loin puisque l’une des BUL sera construite in situ. 

www.nerougissezpas.fr

 

Kollectif TK-21 Quand on arrive en ville Ateliers participatifs, studio mobile, images, textes et sons (2021)

6 Kollectif TK-21 Quand on arrive en ville Ateliers participatifs, studio mobile, images, textes et sons (2021)Qu’est-ce qu’une entrée de ville ? Comment se caractérise ce paysage singulier de l’entre-deux, comment est-on accueilli quand on arrive en ville ? C’est par la rencontre avec les habitants, la promenade, voire la divagation que TK-21 entreprend d’y répondre. Leur installation à La Terrasse, enquête de sons, d’images et de textes sera alimentée en permanence par les témoignages de la rue collectés grâce à un studio mobile nomade.

Émanation de la revue d’esthétique éponyme, le Kollectif TK-21(basé à Paris) réunit pour ce projet Virginie Rochetti, Hervé Bernard, Xavier Pinon, Martial Verdier et Alain Wagner, plasticiens, photographes et vidéastes. TK-21 est un groupe à géométrie variable qui se constitue et se reconstitue au gré de projets mêlant art et société dans lesquels priment le « faire ensemble ».

www.tk-21.com

Les Étudiants du Master Projets culturels dans l’espace public Regards sur la Cité Rose - Installations plurimédias (2020-2021)

Cette scénographie présente la démarche de permanence culturelle menée au cœur de la Cité Anatole France depuis octobre 2020 par les étudiant·e·s du Master 2 Projets culturels dans l’espace public. Avec un regard sensible et décalé, elle met en scène l’ambiance du quartier et le processus d’enquête réalisé depuis l’Épicerie rose, nom donné au local mis à disposition par le bailleur social Seqens. Une exploration de l’environnement visuel, sonore et végétal ainsi que la collecte des perceptions, ressentis et pratiques des habitant·e·s a permis de sonder les imaginaires de ce quartier et d’en construire une narration collective dont cette exposition témoigne.Vous découvrirez ici les outils et méthodes mobilisés dans ce processus d’enquête toujours en cours : relevés sonores et chromatiques, étude des végétaux, observations filmiques, photographies à hauteur d’enfants, entretiens, cartographies sensibles, recherches historiques, balades commentées,...La matière ainsi recueillie a également servi de support à la conception de « La Manif’ des enfants », un projet artistique porté par cinq étudiantes du Master, qui partira de La Terrasse le 10 juillet prochain.

Placé sous la direction de Pascal Lebrun-Cordier, enseignant et directeur artistique, le Master professionnel Projets culturels dans l’espace public est dédié à la conception, la production et au développement de projets artistiques et culturels en espace public et aux démarches d’urbanisme culturel. Créé en 2005 au sein de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, École des Arts dela Sorbonne, le Master forme chaque année 20 étudiant·e·s

Enquête réalisée par les étudiant·e·s du Master 2 Projets Culturels dans l’Espace Public Héloïse BAL, Minh Cam Duyen BUI, Lucile CHOPARD, Antonin DECREUSE, Marine DUSSUTOUR, Vassili DUVERLY, Aude FANGET, Alix FROSSARD, Lison GAULTIER, Ilona LECOMTE, Hugo LEPRINCE, Pauline LERICHE, Roxane LHOIRIT, Jeanne LY, Sara GONCALVES, Sarah MARMISSE, Élise MORIN, Rémi PANCHUQUET, Agathe RIOScénographieÉlise Morin, Pauline Leriche, Marine DussutourAvec les contributions deCollectif des Résidents Anatole France, Amicale des Locataires Ponant-Levant, Agence Nationale de Psychanalyse Urbaine, Société d’histoire de Nanterre, Lisadie Dutillieux, Yes We Camp, les habitant·e·s de la Cité Anatole France, les enfants et animateur·rices de l’accueil de loisirs Anatole France, Pascal Le Brun-Cordier et les intervenant·e·s du Master PCEP.Avec le soutien de l’APES, Seqens et la ville de Nanterre.

www.masterpcep.over-blog.com

Hans Op de Beeck Staging silence(3) - Vidéo, 44 min, 2019

Staging Silence (3) est le dernier volet d’une série de films réalisés selon les mêmes principes. Dans ces trois films, deux paires de mains anonymes construisent et déconstruisent des intérieurs et des paysages fictifs sur un mini plateau de tournage.Ce film transporte le spectateur dans un voyage visuel à travers des lieux dépeuplés, énigmatiques et souvent mélancoliques, mais néanmoins ludiques, à petite échelle, qui sont construits et démontés sous l’œil de la caméra. Les deux paires de mains anonymes, comme une sorte de double Deus ex Machina, décident de la croissance ou de la décadence des lieux qui sont évoqués. Les paysages sont truffés de références culturelles qui renvoientà la manière dont l’homme, dans son rapport à l’architecture et à la nature, «humanise» l’espace ouvert dans une tentative de créer un sens, une identité et une interaction logique avec le temps. Le film est accompagné d’une partition inspirée par les images, composée et interprétée par le compositeur-musicien Scanner (GB).Hans Op de Beeck (1969, vit et travaille à Bruxelles) réalise des installations, sculptures, films, dessins, peintures, photographies et textes. Son œuvre est une réflexion sur notre société complexe et sur les questions universelles de sens et de mortalité qui y résonnent. Par des formes de fictions visuelles immersives, Op de Beeck cherche avant tout à stimuler les sens du spectateur et à l’inviter à faire une réelle expérience de l’image.Hans Op de Beeck a présenté son travail dans de nombreuses expositions individuelles et collectives à travers le monde.

www.hansopdebeeck.com

Mass & ses invités - Billie Brelok - Cosmic Batwota - Le Génie des lieux Textes (2021)

Dans la Vitrine de la Terrasse Mass & ses invités Billie Brelok Cosmic Batwota Le Génie des lieux Textes (2021)«Asphalte fumeuse. Les tarmaqueuses goudronnent. À la sulfateuse la pelle joue la patronne. Rafale sulfureuse sur arbre d’automne. Grande faucheuse, prochaine station Grande Couronne». C’est une langue rebelle qui reprend à son compte ce que représente le « génie des lieux ». Par leurs punchlines acérées, leurs flow ciselés, Mass, Billie Brelok et Cosmic Batwota donnent du corps à la réalité intranquille des mutations urbaines.Depuis plus de 25 ans, Mass, en crew comme en solo, est une figure du rap français. Rappeur, compositeur, animateur de label, il est aussi un passeur, un « éclaireur de l’élément pour mettre en lumière la masse ». Dénicheur de pépites, il organise à Nanterre les Hip Hop Free Style et les Éléments de masse.