Le Département des Hauts-de-Seine lance un appel à projet pour les mineurs non accompagnés

Crédits : Roman Bodnarchuk, Adobe Stock
Le Département des Hauts-de-Seine connaît depuis quelques années une augmentation importante du nombre de mineurs privés de la protection de leur famille à prendre en charge. Il lance un appel à projet pour élargir la palette des solutions pour leur venir en aide.

Selon leur âge et leurs problématiques individuelles, les mineurs non accompagnés sont accueillis en établissements habilités ASE, chez des assistants familiaux ou à l’hôtel. Les deux premiers modes d’accueil sont réservés aux plus jeunes et aux mineurs présentant d’importantes fragilités nécessitant une étape préalable au travail de préparation à l’autonomie.

Un nombre croissant de mineurs sont accueillis à l’hôtel du fait de la tension dans les capacités d’hébergement habilités classiques et de leur inadaptation à la situation de jeunes dont le parcours migratoire les a rendus partiellement autonomes. Toutefois, ces jeunes ne peuvent accéder à l’autonomie sans avoir préalablement bénéficié d’un accompagnement soutenu en matière de soins, d’apprentissage de la langue française, de démarches administratives et d’orientation en matière de formation et d’insertion sociale. C’est pour répondre aux besoins de ces jeunes que cet appel à projets pour un dispositif d’accueil en hébergements semi-autonomes et autonomes avec un accompagnement spécifique et soutenu est lancé par le Département.

Chiffres clés de l’accueil en semi-autonomie avec accompagnement éducatif, social et administratif.

  • 867 mineurs ont été confiés confiés au 31/12/2019 contre 721 au 31/12/2018. Cela représente une augmentation de 20%.
  • 180 places créées en 2018 et 175 en 2019 + 22 places dédiées dans des unités d’hébergement diversifié préexistantes, soit 392 places à horizon 2020
  • Création prévue de 250 places, dont 200 dans le cadre de l'appel à projet, à compter de 2021, soit 642 places à horizon 2021