James Roberts (1792-1871), une vie de châteaux à Courbevoie

Exposition - Conférence

Exposition - Conférence
James Roberts, La Terrasse du château, c.1837, aquarelle.© Courbevoie, musée Roybet Fould

Du 3 juin au 20 septembre, le musée Roybet Fould vous propose de découvrir la vie et la carrière de James Roberts ainsi qu’une courte présentation sur les châteaux de Courbevoie au XIXe siècle.

 

Né à Londres en 1792, James Roberts arrive à Paris en 1819 à la naissance de son premier fils, Arthur Henry Roberts (1819-1900). Peintre et aquarelliste, il mène une carrière artistique en France et expose régulièrement à Paris.

 

Voyageant en Europe, il réalise de nombreux dessins et aquarelles qui retracent ses déplacements et évoquent les monuments visités. A Courbevoie et à Neuilly, il peint des vues des châteaux situés sur les bords de Seine dont il souhaite restituer l’atmosphère paisible et campagnarde.

 

L’exposition d’une série inédite de dix aquarelles issues du fonds du musée Roybet Fould est l’occasion d’évoquer la vie et la carrière de l’artiste dans une présentation complétée par de nombreux documents graphiques de la collection.