Choisir un chapitre en particulier

Le domaine du haras de Jardy

Le domaine du haras de Jardy

Un domaine aux couleurs normandes pour des promenades aussi bien au milieu des prairies, des prés que des paddocks et des écuries centenaires.

En raison de l’évolution de la situation sanitaire, afin de ne pas faire courir de risque aux usagers, les parcs départementaux des Hauts-de-Seine sont temporairement fermés au public. Nous vous remercions de votre compréhension et espérons vous accueillir très prochainement.

Plus d'information sur le plan de continuité des services du Département en cliquant ici.

Un peu d'histoire...

 

Au XIIe siècle, les moines de l'abbaye de Tiron créent un prieuré sur le domaine de Jardy. Cette vocation religieuse perdurera jusqu'au XVIIIe siècle, bien qu'à cette époque Jardy ressemble davantage à un important domaine agricole qu'à une propriété ecclésiastique.
La Révolution française disperse les biens du domaine et en 1817, Jardy cesse de faire partie du territoire de Vaucresson pour être rattaché à Marnes-la-Coquette. Le lieu reste une grande ferme au milieu des bois jusqu'à la fin du XIXe siècle.

En 1890, Edmond Blanc, dont le nom est lié à l'histoire des courses, achète la ferme de Jardy pour y établir un haras. Rien n'est conservé de l'ancienne ferme, excepté la grange qui existe encore aujourd'hui. Il y fait construire les bâtiments du nouveau haras, notamment la fameuse " Cour des 49 ", le petit manège et les différents pavillons périphériques. Durant près de 90 ans, ce haras va être l'un des plus réputés d'Europe pour l'élevage de pur-sang. La renommée du haras de Jardy ne cesse de croître au fil des succès en courses des poulains nés au domaine.

La Première Guerre mondiale ayant éclaté, Edmond Blanc délaisse les courses et, à sa mort en 1920, laisse un haras en danger. Marcel Boussac, le célèbre homme d'affaires propriétaire des haras de Fresnay-le-Buffard reprend le domaine. L'activité du haras reprend alors avec une vigueur nouvelle pour plus d'un demi-siècle. L'élevage Boussac reste l'un des meilleurs au monde jusqu'à la fin de l'activité du grand industriel du textile dont les chevaux seront rachetés par l'Aga Kahn.

En 1980, l'Etat devient propriétaire du haras de Jardy et le département des Hauts-de-Seine en devient titulaire en 1980 avant de racheter le domaine en 2006.

Les points d'intérêts

Le parc accueille tous les jours marcheurs, promeneurs et joggeurs. Un sentier de randonnée pédestre balisé fait le lien entre les chemins de la forêt de Fausse-Repose et des zones du parc se prêtent aux piqueniques sur l’herbe.

Une nature préservée

Le Haras de Jardy est situé dans un des plus grands massifs boisés du département, classé espace naturel sensible, habité par de nombreuses espèces animales. La vaste lisière de forêt et les prairies fréquentées par les campagnols, taupes ou musaraignes constituent un terrain de chasse fort apprécié des rapaces diurnes ou nocturnes.

Un lieu dédié aux pratiques sportives

Le haras de Jardy  propose des aménagements et des équipements sportifs pour pratiquer l'équitation, le golf et le tennis. 
En savoir plus : les équipements sportifs du haras et de Jardy et le calendrier de la saison équestre

 

 

Infos pratiques

Haras de Jardy

Boulevard de Jardy
92430 Marnes-la-Coquette
Equitation : 01 47 01 35 30 / www.haras-de-jardy.com
Tennis : 01 47 01 11 14 / www.jardytennis.com
Golf : 01 47 01 35 80 / www.jardygolf.com
Accès libre
 

Superficie

75 ha

Qualité de l'air

Information générale sur la qualité de l’air en Ile-de-France : https://www.maqualitedelair-idf.fr/
Qualité de l’air au quotidien : http://www.airparif.asso.fr/

Moyen d'accès

Voiture : autoroute A 13 - sortie Versailles/Vaucresson
Bus : ligne Phébus 

Horaires

Parc : de 7h00 à 23h00 (21h00 le week-end)
Golf : de 8h00 à 22h00
Tennis : de 8h00 à 23H00 (21H00 le week-end)