Les Grandes Heures de Sceaux

Créées en 2011, Les Petites Nuits de Sceaux ont changé de format pour devenir Les Grandes Heures de Sceaux. Organisées au musée du Domaine départemental de Sceaux, elles sont l’évocation des fameuses Grandes Nuits (1714-1715) données par la duchesse du Maine. Automne, hiver, printemps, été, elles se déclinent en quatre temps forts dans l'année, au rythme des quatre saisons et sur quatre thèmes différents.  

Des rendez-vous festifs qui mettent en lumière trois siècles d’histoire locale et nationale 

En leur temps, ces rendez-vous constituèrent une alternative aux soirées compassées de Versailles – Voltaire en témoigne qui écrivit : « on s’amuse autant à Sceaux qu’on s’ennuie à Versailles » – et constituèrent un laboratoire artistique de première importance.
Littérature, théâtre, musique, danse s’y développèrent dans un constant souci d’émulation et dans une ambiance festive mêlant les pratiques professionnelles aux interventions des courtisans qui, conformément aux usages du temps, ne rechignaient pas à prendre le risque d’une interprétation. L’humour et le sens de l’autodérision, traités avec une réelle exigence intellectuelle, régnaient en maîtres à la cour de Sceaux que Nicolas de Malézieu, grand ordonnateur des soirées de la duchesse, avait surnommées « les galères du bel esprit ».

Ce moment très brillant de l’histoire du domaine de Sceaux a été choisi comme point de référence pour créer une animation culturelle s’appuyant sur des références historiques et patrimoniales : Les Grandes heures de Sceaux.

Une offre culturelle qui s'adresse au plus grand nombre

À travers l'organisation de cet événement   le musée vise à renouveler son offre culturelle et élargir ses publics. Le musée entend maintenir l’exigence d’une offre de qualité et la diversification des formes artistiques tout en permettant davantage d’interactions entre les artistes et le public pour une approche plus pédagogique. Des activités ciblant différents profils (adultes, enfants, adolescents, etc.) seront proposées et les interventions étendues à différents moments de la journée pour toucher tous les publics. Tous les espaces du musée seront investis pour valoriser les différents bâtiments, ainsi que les jardins à proximité du musée. 

En outre, les Grandes heures de Sceaux donnent lieu à des partenariats de plus en plus étendus et deviennent un lieu particulièrement fédérateur de la vie culturelle du sud du Département : la Maîtrise des Hauts-de-Seine, le théâtre Azimut  (ex théâre Firmin Gémier/La Piscine) de Châtenay-Malabry, le théâtre Jean Arp de Clamart, le théâtre de Meudon ou la scène nationale des Gémeaux à Sceaux, ainsi que l’ensemble des conservatoires du sud du Département contribuent à enrichir la grande diversité de ce programme. 

Enfin, ce rendez-vous culturel sensibilise les jeunes à leur patrimoine local et à la culture. Dans la continuité des représentations pour les scolaires et les familles des Grandes heures de Sceaux, les activités proposées s’adresseront systématiquement aux familles avec enfants (principalement le dimanche) et pourront être adaptées au public scolaire le vendredi après-midi. En effet, le musée souhaite renforcer les actions pédagogiques autour du travail des artistes en favorisant des intervenants soucieux de transmission : ateliers, conférences, formations. Ces activités attendues du public et des enseignants s’inscrivent dans les missions de sensibilisation au patrimoine et de transmission des savoirs auprès des jeunes générations. 

Les quatre saisons des Grandes Heures de Sceaux

La programmation démarre à l'automne, du 7 au 9 octobre. Chaque week-end est pensé autour de quatre temps forts qui s'organisent tous sur le même principe :

  • vendredi soir : château ouvert en nocturne / conférences et projections dans l’Orangerie ou au théâtre du Trianon
  • samedi journée : spectacles / animations gratuits en extérieur et/ou intérieur
  • samedi soir : spectacle dans l’Orangerie
  • dimanche journée : activités pour le public familial / pique-nique animé…

Dès le mois d'octobre 2022 les Grandes Heures de Sceaux retentiront !

  • Automne : du 7 au 9 octobre 2022 -  Café et chocolat
  • Hiver : Palais des glaces du 31 mars au 2 avril 2023
  • Printemps :  dates et thème à venir 
  • Été : dates et thème à venir 

À l’Orangerie, dans le château ou dans le parc, spectacles, concerts, divertissements, conférences, visites, ateliers et animations composent un programme tour à tour sérieux, poétique, ludique, gai ou festif, en écho aux collections du musée.

null

Rendez-vous du vendredi 7 au dimanche 9 octobre 

Café et chocolat

Avant de devenir les meilleurs compagnons du petit déjeuner, le café et le chocolat furent des boissons exotiques rares, découvertes au XVIe siècle. Le cacao a été rapporté par les missionnaires et les conquistadors espagnols qui le connurent par les Aztèques, au Mexique, pour qui le chocolat, préparation à base d’épices, était sacré. Cette boisson fut bientôt introduite en France, notamment grâce au mariage d’Anne d’Autriche avec Louis XIII en 1615.
Originaire d’Ethiopie, le café est diffusé au XVe siècle dans le monde arabe jusqu’à Istanbul où les émissaires et soldats le découvrent au siècle suivant. À partir de la deuxième moitié du XVIIe siècle, le café et le chocolat sont consommés par les élites en France et en Europe où l’on apprend à les préparer et à les accommoder par l’ajout de sucre et de lait.
Ces nouvelles pratiques culinaires ont largement influencé les céramistes européens qui s’inspirèrent alors des porcelaines chinoises et japonaises créées pour le service du thé qui se répandit à la même époque. Tout au long du XVIIe siècle, les innovations concernèrent aussi bien les décors, les techniques que les formes comme en témoigne la collection du musée réunissant, entre autres, différents services à café.

Vendredi 7 octobre 

♦ Conférence et table ronde avec dégustation

Conférence
Histoire des saveurs du chocolat : De l'épice aztèque à la tablette fière de son origine, les saveurs du cacao et du chocolat régalent aujourd'hui les gourmands et les gourmets.
Conférence suivie d'une dégustation du chocolat chaud aux épices préparé "en direct" selon la recette de Madame de Sévigné (xviie siècle).
Par Katherine Khodorowsky, présidente de l’Académie Française du Chocolat et de la Confiserie
Histoire du chocolat et de l’évolution du goût. Préparation du chocolat chaud tel qu’on le dégustait sous le règne de Louis XIV.

Table ronde
Présentation de la filière du cacao en Haïti soutenue par le programme de coopération international du Département des Hauts-de-Seine.
La table ronde abordera les grands enjeux de la production de cacao, de la fève à la tablette : de la réappropriation paysanne de la culture du cacao au rôle du commerce équitable dans la revalorisation de la filière en Haïti.
Marie-Laure Godin, 4e vice-présidente du Département des Hauts-de-Seine, en charge des Relations et Coopération internationales
Dominique Brême, directeur du musée du Domaine départemental de Sceaux
Katherine Khodorowsky, présidente de l’Académie Française du Chocolat et de la Confiserie
Charlotte Rieuf, responsable du service Coopération Internationale au Département des Hauts-de-Seine
Christophe Bertrand, chocolatier, « À la Reine Astrid »
Frédéric Apollin, directeur de « Agronomes et Vétérinaires Sans Frontière »
Christophe Eberhart, co-fondateur de la coopérative « Ethiquable »

Rendez-vous dans l’Orangerie
Conférence de 18h30 à 20h / table ronde de 20h30 à 22h30  
Tarif plein 6€ / Tarif réduit 4€
Sur réservation 

null
   © Wikicommons                       
null
 © Pascal Lemaître

 

Samedi 8 octobre 

Pour les amateurs : dégustation et vente au Château
Plusieurs artisans chocolatiers et torréfacteurs vous attendent dans les salles du Château pour vous faire découvrir et partager leur passion. 
Rendez-vous dans le Château  de 10h à 18h30
Compris dans le prix d’entrée du musée (tarif plein 4€, tarif réduit 3€, gratuit pour les moins de 26ans) 

Pour les gourmands : De la fève à la tablette
Démonstrations autour du Chocolat. Tout au long de l’après-midi, les chocolatiers de la « Reine Astrid » feront découvrir le cacao fermenté d’Haïti, soutenu par le Département des Hauts-de-Seine, à travers des démonstrations, des dégustations et des ateliers pour les familles.
endez-vous dans le vestibule de l’Orangerie de 10h à 17h en continu
Compris dans le prix d’entrée du musée (tarif plein 4€, tarif réduit 3€, gratuit pour les moins de 26ans) 

Pour les mélomanes : Café Libertà par Les Paladins, direction Jérôme Correas
Jean-Sébastien Bach, peu réputé pour son humour, fait pourtant du café le personnage principal d’une cantate comique dans laquelle la jeune Lisette résiste au pouvoir paternel et trouve le courage, grâce à sa boisson favorite, dont elle est totalement dépendante, de trouver sa liberté, comme si la condition des femmes était liée à cette boisson magique qui rend libre...
Rendez-vous dans l’Orangerie du Domaine:de 20h30 à 21h45
Gratuit
Sur réservation

null
 @Pascal Perennec
null
@Graphiso
Dimanche 9 octobre 

Pour les amateurs : dégustation et vente au Château
Plusieurs artisans chocolatiers et torréfacteurs vous attendent dans les salles du Château pour vous faire découvrir et partager leur passion.
Rendez-vous dans le Château de 10h à 18h30
Compris dans le prix d’entrée du musée (tarif plein 4€, tarif réduit 3€, gratuit pour les moins de 26ans) 

Atelier dégustation : de la fève à la tablette
Venez découvrir les étapes de création d’une tablette de chocolat à partir de fèves de cacao. La chocolaterie « À la Reine Astrid » présentera les équipements utilisés, les produits obtenus à chaque étape du processus ainsi que la typicité du cacao haïtien lors d’une dégustation finale.
À 10h, 11h, 14h30, 16h30 (durée 20 minutes)
Rendez-vous dans l’Orangerie
Compris dans le prix d’entrée du musée (tarif plein 4€, tarif réduit 3€, gratuit pour les moins de 26ans) 

Atelier fabrication de mendiants
Avec cet atelier proposé par la Chocolaterie « À La Reine Astrid », apprenez à faire vos propres mendiants à base du cacao haïtien.
À 10h45, 12h15, 15h, 17h
Rendez-vous dans l’Orangerie
Compris dans le prix d’entrée du musée (tarif plein 4€, tarif réduit 3€, gratuit pour les moins de 26ans) 

Atelier « Aminata au pays du chocolat »
« Agronomes et Vétérinaires Sans Frontière » propose un atelier de sensibilisation à l’alimentation durable, ludique et concret, à travers l’histoire d’une petite fille, Aminata, dont les parents cultivent le cacao en Côte d’Ivoire. Après un petit film, les enfants découvrent et manipulent les matières premières telles qu’une cabosse et des fèves de cacao et terminent par une petite dégustation de chocolat.
À 10h, 11h30, 14h, 16h (durée 40 minutes)
Rendez-vous dans l’Orangerie
Compris dans le prix d’entrée du musée (tarif plein 4€, tarif réduit 3€, gratuit pour les moins de 26ans) 

null
 @Willy Labre
null
 @Willy Labre

Informations et réservation :  01 41 87 29 71 ou  resa.museedomainesceaux@remove-this.hauts-de-seine.fr

Musée du Domaine départemental de Sceaux
8 avenue Claude Perrault
92330 Sceaux
domaine-de-sceaux.hauts-de-seine.fr