Choisir un chapitre en particulier

L'art au coin de la rue

L'art au coin de la rue

Sortie hors-piste dans les Hauts-de-Seine où l’art s’expose aussi, hors des circuits officiels, dans les rues qui deviennent la matière même d’œuvres offertes, sans filtre, à tous les regards.

C215

Christian Guémy est un artiste urbain, pochoiriste, né en 1973. Il a développé un style d’illustration et de découpe qui révèle la personnalité profonde de ses sujets, leur apportant un éclairage impressionniste. À l’occasion de la vingtième édition du Printemps des Poètes organisé à Sèvres en mars, l’artiste a réalisé dix portraits concentrés autour de la Grande Rue. On y retrouve notamment Victor Hugo, Baudelaire ou Rimbaud.

www.c215.fr 

MUSH

Alban, graffiti-artiste boulonnais, doit son pseudo à un champignon vénéneux (le Calice de la mort). Sensible aux rendus des textures, il en fait alors sa marque de fabrique. Le « strip », peinture imitant le tissage organique, propose une ligne, forte et sans concession, joue sur les directions aléatoires et se nourrit d’une palette vive. Tantôt abstrait, tantôt figuratif, il travaille la 3D au travers de lettrages ou des héros de son enfance. L’œuvre « ter-ter parano » est visible 40 rue de Meudon à  Boulogne-Billancourt.

www.urbanfessart.com

INVADER

Il se définit comme un Avni, un artiste vivant non identifié et apparaît toujours derrière un masque. Depuis 1998, Invader a développé un projet à grande échelle, nom de code : Space Invaders. 3 692 invaders sont déjà collés dans 77 villes. Il donne corps au pixel en le remplaçant par des carreaux de mosaïque. Invader déploie ses créations en Île-de-France et dans les villes du monde entier. Chacune de ses pièces devient le fragment d'une œuvre tentaculaire. À Montrouge, rue Gabriel-Péri, l’artiste a créé Batinvader.

www.space-invaders.com

VINIE

Assise au coin d’un bâtiment, rue Paul-Bert à Malakoff, la pin-up de la street artiste Vinie, regarde d’un œil songeur les passants. Sa « femme » signature est une poupée sexy, au corps élancé, avec une coupe afro et dont les yeux rappellent les mangas japonais. Ses œuvres sont en général très colorées et utilisent l’environnement pour se compléter. Aujourd’hui, Vinie expose son personnage sur les murs suisses, parisiens, milanais, londoniens, à Dakar, ou lors de rassemblements de graffeurs.

www.viniegraffiti.com

LEVALET - MONKEY BIRD

« Sous le street art, le Louvre 1968 – 2018 » a permis à sept artistes de revisiter les œuvres du Louvre sur les murs du campus de Paris-X Nanterre. Levalet a retravaillé « Le Crépuscule des Idoles » sur le bâtiment Simone-Veil. Ses pièces uniques, peintes, découpées puis collées, s’insèrent dans un contexte urbain pour apostropher le passant. Les Monkey Bird ont créé une fresque hybride qui permet de retrouver certaines références à La Liberté guidant le Peuple d’Eugène Delacroix, ou la Vénus de Milo, et peut-être un peu de la statue de la Liberté. Visible sur le bâtiment Charlotte-Delbo. 

www.levalet.xyz / www.facebook.com/MonkeyBirdCrew

SLY2

Artiste antonien aux multiples facettes, Sly2 aime tout autant la toile, les murs, le body painting, la photographie et la vidéo. Il collabore avec des compagnies de danse hip hop pour lesquelles il réalise des décors. Sylvain a toujours été passionné par le dessin et l’univers de la bande dessinée. Le portrait est l’un de ses sujets de prédilection. Lors du festival Carrousel de l’art en octobre, il peint Killa Beeziness sur la place de l’Hôtel de ville à Antony.

www.sly2.fr

CHABEUH

L’artiste est venu s’exprimer lors du festival Alliances Urbaines en juin 2016 à Bagneux. Empreint d’une culture hip hop et d’un attrait pour le graffiti, Chabeuh a un style très reconnaissable : couleurs vives, lignes pures et réalisme. Il a repeint, avec d’autres street artistes, les murs entourant le gymnase Cosec Romain-Rolland situé 8 rue de la Fontaine.

www.facebook.com/Chabeuh-1558124397563015

Virginie Rapin