Choisir un chapitre en particulier

La Cité des métiers d'art et du design

La Cité des métiers d'art et du design

À travers la Cité des métiers d’art et du design, le Département des Hauts-de-Seine souhaite faciliter le travail des artisans et designers de l’Ouest parisien, en leur proposant des ateliers situés dans un environnement innovant et de qualité pour exercer leur métier dans des conditions idéales, et en mettant en avant leur savoir faire auprès d’un large public.

Un projet culturel innovant


La Cité des métiers d’art et du design représente un espace de 2 600 m² mis à disposition des artisans d’art, designers et du public puisque l'accès pour celui-ci sera favoriséé. Elle a pour objectifs de préserver les savoir-faire traditionnels et contribuer à développer des techniques et créations innovantes, en encourageant les coopérations entre disciplines.

Territoire de tradition et de culture où le patrimoine matériel et immatériel est préservé avec un professionnalisme à la pointe du savoir-faire dans l’excellence, à Sèvres, Versailles, Sceaux notamment, ainsi que dans les nombreux sites d’art. Les métiers d’art déploient leurs compétences rares partout dans des ateliers où s’exercent leur créativité et leur maitrise du geste dans une grande variété de domaines. De nombreuses écoles dans les Hauts-de-Seine et les Yvelines contribuent à former des futurs artisans et designers. L’objectif est aussi de pouvoir proposer à ces jeunes professionnels des lieux d’exercices et de rencontres pour accompagner le démarrage de leur activité. Territoire d’innovation également, l’Ouest parisien voit se développer des métiers qui allient invention de nouveaux matériaux, nouvelles formes et nouveaux usages… Sources de vitalité économique, sociale et culturelle, ces professions, souvent métiers de passion et de reconversion, appellent des initiatives de soutien pour leur offrir des lieux économiquement accessibles et des environnements stimulants.

Un site emblématique

Le Département a choisi d’installer la Cité des métiers d’art et du design sur un site emblématique à la lisière de Sèvres – Manufacture et Musée nationaux et du Domaine national de Saint-Cloud, dans deux bâtiments mitoyens classés Monuments historiques. La Cité des métiers d’art et du design prendra place dans les bâtiments de l’ancienne école nationale de la céramique, construits dans les années 1930 et 1950 par les architectes Roux-Spitz et Bruneau. Ces bâtiments dont l’objet d’un bail emphytéotique avec l’Etat signé en avril 2019. Leur réhabilitation va être menée sous la maîtrise d’oeuvre de l’agence Marie-Suzanne de Ponthaud, architecte en chef des monuments historiques de Sèvres.

Notre objectif est de préserver, de soutenir, et de valoriser les savoir-faire de l'artisanat d'art et du design, qui portent une part de notre culture, cet "art de vivre à la française" que les touristes du monde entier nous envient. Dans le cadre de "la vallée de la culture", cet équipement dédié aux artisans d'art et designers viendra s'ajouter aux projets emblématiques menés ces dernières années le long de la Seine, ce fleuve avec lequel nous vivons, et qui donne sa structure au Département,
explique Patrick Devedjian.

Ateliers, Fablab, showroom…

Guliver - Aménagement de la Cité des méteirs d'art et du design, décembre 2018

La Cité des métiers d’art et du design représente un espace de 2 600 m² mis à disposition des artisans d’art, designers, mais aussi ponctuellement du public.
Une vingtaine d’ateliers seront créés pour tous les types de métiers d’art et du design : bois, métal, pierre, verre, textile, carton…. De 30 à 110 m², lumineux et avec une grande hauteur sous plafond, ils pourront accueillir de un à six artisans sur deux niveaux. Pour favoriser leur développement économique, le Département mettra en place des loyers à prix modérés, des baux d’occupation à durée variable et des équipements en machines numériques via un makerlab.
Par ailleurs, des offres de services (conseils juridiques, en gestion, comptabilité, marketing…) seront proposées aux artisans et des opportunités de rencontres avec d’autres professionnels du secteur, des intervenants étrangers, des étudiants en art décoratifs et en design… Des espaces collectifs en rez-de-chaussée permettront une animation du site, des échanges et une ouverture au public pour montrer, vendre, partager, diffuser, former, se détendre… : des ateliers partagés, un makerlab, un incubateur dédié aux jeunes designers, un espace et convivialité, et un showroom. À noter : ces espaces seront ouverts au public, pour des expositions d’objets d’art et de design, workshops, rencontres, locations d’espaces mais aussi cafés/conférences.

 

Renforcer l’attractivité de la vallée de la culture des Hauts-de-Seine

A proximité des grands équipements culturels structurants du territoire (La Seine musicale, le Château de Versailles, le Musée de Sèvres), de plusieurs moyens de transport en commun (tramway, métro, future gare du Grand Paris Express.) et de grands axes de circulation automobile, la Cité des métiers d’art et du design contribuera à l’attractivité de l’Ouest parisien et à la dynamique culturelle qui le caractérise. Elle nouera des liens de complémentarité avec le réseau des formations afin que l’ensemble de ce maillage territorial dédié aux métiers d’art et au design participe à la reconnaissance et à l’essor de ces professions exigeantes, partie prenante de l’exception culturelle française.

La promenade des jardins


En parallèle de la création de la Cité des Métiers d’art et du design, le Département des Hauts-de-Seine aménage la Promenade des Jardins, le long de la route départementale 910, du Jardin du directeur de Sèvres – Manufacture et Musée nationaux au Jardin du fleuriste, en passant par le Parvis de la Cité de la Céramique.
L’accès à la Cité des métiers d’art et du design se fera par la Grande Rue de Sèvres, le long de laquelle la « Promenade des jardins » va être créée par le Département des Hauts-de-Seine, afin d’établir un mail piétons et cyclistes du Pont de Sèvres à l’entrée de la ville. 71 arbres seront plantés tout le long de cette promenade, aux côtés de plus d’un millier d’arbustes et vivaces de différentes espèces. Le sol sera en pavés, un éclairage public sera installé ainsi que des bancs et des espaces jardinés.

© Document non contractuel - Agence de Ponthaud

Budget et calendrier


Le Département des Hauts-de-Seine va investir 12 M€ pour mener à bien ce projet.
L’ouverture de la Cité des métiers d’art et du design est prévue au 1er trimestre 2022.
Deux appels à candidatures seront lancés en parallèle des travaux :
> à partir de décembre 2020 : vers des opérateurs gestionnaires d’équipement,
> à partir de juin 2021 : vers les artisans et designers.

Les artisans d'art dans les Hauts-de-Seine

Le Département des Hauts-de-Seine a confié à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de réaliser une étude sur les artisans d’art dans les Hauts-de-Seine.
Il en est ressorti que le nombre d’artisans d’art est en progression sur le territoire, principalement dans les domaines de la bijouterie, de la décoration et des arts graphiques. Si les artisans pratiquant des métiers anciens et rares (architecture, mobilier, décoration, mode et accessoires) sont en diminution, une nouvelle génération d’artisans d’art se développe. Ces derniers réinterprètent des savoir-faire traditionnels, détournent les matériaux, collaborent avec les designers (lunettes en ardoise & granit, marqueterie de paille, parquets métallique…).  Par ailleurs, l’ancrage local des artisans d’art est confirmé, du fait de leur relation avec leur clientèle et leurs fournisseurs, mais également des événements organisés par leur commune d’implantation. Les artisans d’art, en particulier les plus jeunes d’entre eux, expriment leur souhait de pouvoir échanger entre eux et travailler au quotidien avec des artisans de disciplines  différentes.

 

null         null      null

 Christophe Bellardant, maître verrier à Fontenay-aux-Roses, octobre 2018. CD92/Olivier Ravoire
Serge Ducourant, ciseleur de pierre, septembre 2019. CD92/ Willy Labre
Serge Ducourant, ciseleur de pierre, septembre 2019.  CD92/ Willy Labre