Choisir un chapitre en particulier

Trophées de l'innovation urbaine 2021 : les onze projets lauréats

Trophées de l'innovation urbaine 2021 : les onze projets lauréats

Boulogne-Billancourt - L'École des sciences et de la biodiversité

L’École des sciences et de la biodiversité est un groupe scolaire composé de 18 classes (7 maternelles et 11 élémentaires), de deux centres de loisirs et d’un gymnase. Elle a été conçue par l’agence d’architecture Chartier-Dalix et réalisée par la SPL Val de Seine Aménagement dans le quartier mixte du Trapèze, sur les anciennes friches industrielles de Renault. Il s’agit d’un équipement précurseur dans l’intégration de la biodiversité au sein de la conception du bâtiment. Dès l’origine du projet, la Ville a en effet souhaité intégrer dans la programmation une présence végétale et faunistique foisonnante et créer des synergies entre cette programmation ambitieuse et l’éducation et la sensibilisation des plus jeunes à l’observation de la nature et aux problématiques environnementales.

Il s'agit d'une opération pilote en France dans l’intégration de la biodiversité au cœur d’un projet architectural, au travers notamment de l’édification d’un mur habité qui constitue l’enveloppe de l’équipement et abrite oiseaux et végétation muricole dans ses interstices, ainsi que d’une terrasse végétale de 2000 m² accueillant 220 arbres, des arbustes, une prairie, un potager et un poulailler pédagogiques, servant ainsi de refuge à une multitude d’insectes pollinisateurs et régulateurs de ravageurs.Cette école est qualifiée de « zone nodale » par les écologues, c’est-à-dire un espace de refuge pour toutes les espèces, particulièrement la biodiversité dite « banale » qui recueille rarement l’intérêt du public mais joue un rôle fondamental en ville. Elle est également un outil de sensibilisation, d’expérimentation et d’apprentissage grandeur nature pour les plus jeunes :

Chaville - Le 25 de la Vallée

L’établissement culturel et de loisirs  Le 25 de la Vallée accueille la Maison des jeunes et de la culture de la vallée, institution socioculturelle dynamique de la ville de Chaville. 

Le bâtiment de 2 000 m² a été imaginé comme une œuvre sculpturale en s’inspirant de l’omniprésence des forêts avoisinantes. Il est habillé de grands arbres stylisés, créant une peau dentelée qui enveloppe l’enceinte en béton noir réfléchissant. Par ce traitement original, le 025 de la Vallée se distingue, interpelle et devient un jalon urbain, un repère dans la ville. C’est aussi un lieu de lumière : le soleil entre généreusement dans des espaces colorés et hauts de plafond. Des baies de très grandes dimensions offrent de belles vues sur la ville, le paysage forestier alentour ainsi que sur le patio central planté. Les utilisateurs – adhérents, animateurs, artistes – peuvent s’approprier près de vingt espaces intérieurs et cinq extérieurs.

Goussonville - Terrain ludique et jardin pédagogique

Ce projet de création d’un terrain ludique et d’un jardin pédagogique au cœur du village de Goussonville s’inscrit dans l’ambition de la commune de proposer de nouveaux espaces de détente aux enfants et aux familles.

Ce large espace de jeux, de promenade et de loisirs offre une programmation multifonctionnelle composée d’un jardin pédagogique (verger, bacs de compostage, cabanes de jardin), d’un lieu accueillant pour les élèves de l’école (aire de pique-nique, préau) et d’un terrain ludique (terrain multisports, skate-park et bike-park, aire de jeux pour enfants, terrain de tennis). Sa localisation, à proximité de l’école, permet d’élaborer des projets pédagogiques pour sensibiliser les élèves au développement durable de façon ludique en les mettant en contact avec un éco-système et en leur faisant prendre conscience de la nécessité d’en prendre soin, dans le respect de l’environnement. Situé au cœur du village, c’est également un lieu de rencontre et de rassemblement pour les Goussainvillois et les habitants des villages voisins

Levallois-Perret  – Bassin écologique naturel du parc de la Planchette

Le parc de la Planchette, situé au cœur de Levallois-Perret, est un des espaces paysagers majeurs de la Ville. Ouvert au public depuis 1924, il a bénéficié d’une extension en 2010. Le projet de bassin écologique naturel ambitionne de réhabiliter le petit bassin historique aujourd’hui vétuste et son dispositif de cascade à l’arrêt depuis plusieurs années, afin de donner une dimension écologique au parc.

Ce bassin fonctionnera sur le principe du lagunage, fondé sur la filtration de l’eau par les plantes aquatiques et divers organismes naturels. Le développement d'un véritable écosystème favorisera la qualité et l'équilibre de l'eau. Cet aménagement aura une ambition d’accueil d’une nouvelle biodiversité enrichie pour le parc : plantes aquatiques et semi-aquatiques, petit faune locale, avifaune. Il sera également prévu de l’accompagner avec une communication pédagogique à destination du public (petits et grands) pour en expliquer le cycle de l’eau, la dimension écologique, les interactions avec les plantes et les vertus de l’espace pour la biodiversité.

Fontenay-le-Fleury - Reconstruction de la halle du marché

Dans l’objectif de revitaliser le centre-ville en restructurant son offre commerçante et en réaménageant les espaces publics, la commune de Fontenay-le-Fleury est intervenue sur ce secteur en perte d’attractivité en reconstruisant la halle du marché. Situé au cœur du projet, ce nouvel équipement attractif et convivial a aussi une fonction d’espace public par sa conception ouverte sur l’extérieur, qui ré-enchante la vie locale et son territoire.

La nouvelle halle commerçante prend place dans un bâtiment moderne et de grande qualité architecturale, conçu avec un système dalle-bâtiment qui garantit la continuité entre le quartier, ses équipements et espaces verts. Par sa forme, sa transparence et sa matérialité, le bâtiment dialogue avec les édifices environnants. Le bâtiment est modulaire, composé de cellules conçues comme des ramifications baignées de lumière, présentant ainsi une image fractionnée mais unitaire préservant l'autonomie des différentes fonctions de l’équipement. Les commerces permanents sont abrités au sein d’échoppes en forme de galets ouvertes sur la rue et le passage naturel des usagers, tandis que la halle recevant le marché, au centre du bâtiment, est largement ouverte sur son environnement par de grandes baies vitrées. Le site fonctionne à la façon d’une place, grâce à son parvis rendu accessible aux piétons, lieu de rassemblement les jours de marché et lieu de passage quotidien des usagers.

Issy-les-Moulineaux – Le Coliving du 39 boulevard Gallieni

Le projet, dont la livraison est prévue en mars 2022, prévoit la transformation d’un ancien bâtiment de bureaux en une résidence coliving d’hébergement r composée de 46 appartements (studios ou deux-pièces), ainsi que différents espaces communs aux résidents.

Le projet  cherche à révéler les qualités de l’immeuble existant tout en s’intégrant dans le site. Pour cela, la surélévation de deux niveaux du bâtiment permet de rétablir un front bâti uniforme sur le boulevard, en comblant la « dent creuse » existante entre les deux immeubles de logements voisins. Cet ancien immeuble de bureaux trouve ainsi une nouvelle vie grâce à sa mutation vers de nouveaux usages pour l’hébergement d’une clientèle d’actifs flexibles (cadres et salariés des entreprises isséennes, étudiants, stagiaires, etc.).

Le résultat final doit mettre en valeur le côté épuré du bâtiment, permettant d’assurer une cohérence et une harmonie générale au projet, facilitant son insertion dans le paysage urbain. Le réaménagement intérieur fait également l’objet d’un grand soin, grâce à la création d’appartements aux normes hôtelières 3/4 étoiles et de nombreux services et espaces communs mis à la disposition des futurs résidents (salle de sport, blanchisserie, espace de co-working, jardin, terrasse, etc.)

Nanterre - La rénovation du quartier du parc sud

Pour changer l’image et renforcer l’attractivité de ce  quartier situé à proximité du parc départemental André-Malraux et de La Défense, une opération structurante de renouvellement urbain prévoit l’introduction d’une nouvelle mixité fonctionnelle et résidentielle, tout en conservant et réhabilitant le patrimoine exceptionnel des tours Aillaud dites également tours nuages.

Projet au long cours, le projet a été coconstruit progressivement depuis 2008 en prenant en compte les 192 propositions d’intervention sur le quartier formulées par les habitants, en renforçant et dynamisant les structures associatives, sociales et de santé du quartier et en mettant en œuvre de premières actions urbaines, dont la réfection des espaces extérieurs en 2010. Le projet vise un objectif global de rééquilibrage territorial et une stratégie de renouvellement urbain à l’échelle de la ville, se traduisant par une réduction de la part de logements sociaux. A l’horizon 2030, le quartier, qui comprend actuellement 94,7 % de logements sociaux, devrait en compter 73,5 % tout en proposant des parcours résidentiels positifs aux habitants bénéficiant du relogement.

 Le projet urbain est par ailleurs articulé autour de trois grands axes de transformation : La réhabilitation de l’habitat des tours Nuages, au patrimoine unique, par un changement d’usage des logements sociaux de six tours sur dix-huit, dans un objectif de mixité sociale et fonctionnelle ; la revitalisation des pôles commerciaux du quartier et de leurs espaces attenants : le marché Pablo-Picasso et son parvis (achevés), la reconfiguration du centre commercial des Fontenelles (en cours) et du secteur du Champs-aux-Melles (en projet). ; l’amélioration des équipements publics, culturels, sportifs et scolaires, avec notamment la construction d’un nouveau collège intercommunal et la reconfiguration de deux groupes scolaires.

Villeneuve-la-Garenne – Village Bongarde

Le secteur de la Bongarde, historiquement tourné vers l’industrie et l’automobile, a connu un premier tournant avec la réalisation de la ZAC Bongarde et la livraison en 2014 du centre commercial Qwartz. Il poursuit depuis sa mutation en un quartier mixte proposant une manière d’habiter la ville différente et attractive, afin de devenir une nouvelle centralité directement intégrée au tissu urbain préexistant par une passerelle la reliant aux quartiers sud récemment rénovés.

Pour proposer une manière différente et attractive d’habiter la ville, le projet propose une véritable mixité des fonctions à l’échelle du quartier en offrant du logement, des activités, des bureaux, des services (halle alimentaire, maison de santé) et une ferme urbaine (serre de 2500 m²), des espaces publics généreux et qualitatifs permettant des usages récréatifs et des circulations agréables (deux places publiques et des terrains de sport). Le projet met en valeur et promeut des usages alternatifs de la ville tels que l’économie circulaire et les circuits courts, grâce à la création d’une ferme urbaine (production de cultures sous serre, implantation d’une légumerie) qui approvisionnera la future halle alimentaire ; par l’apaisement des voiries pour favoriser les modes actifs ; ainsi que par le développement de logement connectés aux hautes performances environnementales.

Le groupement Sogeprom Habitat - Vinci immobilier en charge de l’aménagement du projet porte une attention particulière à l’innovation en matière environnementale dans son programme et a réalisé un important travail sur les franges du quartier, grâce à la mise en œuvre d’une passerelle au-dessus de l’A86 qui permettra de désenclaver le secteur.

Asnières-sur-Seine - Le cèdre

Dans le quartier des Hauts d’Asnières, ce nouvel équipement culturel multidisciplinaire et intergénérationnel, inauguré le 17 mai 2021, a pour vocation de devenir un lieu de vie, véritable hub de la vie culturelle, sociale et citoyenne pour l’ensemble des Asniérois.

Espace culturel de 1600 m²,  Le cèdre  regroupe une salle de spectacle de 250 places, une ludothèque, onze salles d’activités dont trois dédiées à la danse, à la musique et aux arts plastiques, un café associatif et 640 m² de jardin. L’équipement offre ainsi plusieurs entités fonctionnelles et complémentaires dédiées à l’enfance, la famille et la jeunesse, dans un objectif de mutualisation des usages et de gestion optimisée : la Maison de la jeunesse, le Centre social associatif et l’association Vagabond Crew International. La programmation très polyvalente de l’équipement, réfléchie avec de nombreux acteurs locaux (habitants, salariés, bénévoles, partenaires associatifs et institutionnels), et ses qualités architecturales et environnementales en font un lieu attractif, ouvert sur le quartier et adapté aux usages. Autant d’atouts qui devraient permettre de dynamiser le tissu social du quartier, de mieux prendre en compte les initiatives citoyennes et de susciter la participation des habitants et des jeunes afin de les rendre acteurs de leurs projets et de leur territoire, ainsi que de faire rayonner le quartier en mettant l’accent sur ses talents et réussites.

Bagneux - Requalification du quartier nord

La Ville de Bagneux et l’Établissement public territorial Vallée Sud Grand Paris ont créé deux ZAC (EcoQuartier Victor-Hugo et ZAC des musiciens) pour requalifier et développer le quartier nord de la commune, en prévision de l’arrivée prochaine de deux lignes de transport structurantes (la ligne 4 du métro fin 2021 et la ligne 15 du Grand Paris Express fin 2025). Des modalités de participation citoyenne innovantes ont été placées au cœur de la démarche de conception des projets.

L’ÉcoQuartier Victor-Hugo accueillera à terme 2000 logements, 15 600 m² de commerces, 120 000 m² de bureaux, une crèche et un nouveau groupe scolaire. La participation citoyenne est placée au cœur de la démarche de conception des projets du quartier pour en assurer l’innovation : 

- Un avis citoyen en 2015, émis par un groupe de 15 habitants tirés au sort et formés, afin de sélectionner un groupement promoteur / architecte pour un projet immobilier (465 logements et 5300m² de commerces) connexe à la future gare du Grand Paris Express.

- En 2018, un jury citoyen de 14 habitants tirés au sort a été formé pour participer au jury de concours de la sélection de la maitrise d’œuvre d’un lot de la place Lucie Aubrac où arriveront les métros (immeubles de 28 000 m² accueillant 340 logements, un équipement public polyvalent, 1000 m² de commerces et 1700 m² d’activités).

- En 2019, 2020 et 2021, une large co-conception pour définir des projets immobiliers et des espaces publics du quartier (co-construction du mobilier des jardins partagés) a été organisée avec la participation de citoyens tirés au sort. L’objectif était de faire comprendre aux habitants les multitudes de problématiques auxquels sont confrontés les promoteurs, mais également de donner à voir aux promoteurs les besoins et attentes des habitants déjà présents dans le quartier. La ZAC des musiciens a également laissé une part importante à la participation citoyenne, à travers de nombreux ateliers de travail avec les usagers pour définir le programme de l’opération (équipements, stationnement, etc.) et grâce à la sélection d’un assistant à maitrise d’usage qui associera les habitants et usagers dans la définition des programmes immobiliers et l’activation des espaces publics et des rez-de-chaussée, supports de la requalification du quartier.

Saint-Rémy-L'Honoré - Création d’un espace modulable et collaboratif en mairie

Le projet  Mairie-médiathèque-coworking s’inscrit dans le cadre d’une revitalisation du centre-village, revitalisation qui consiste à relier les différents pôles de vie de Saint-Rémy-l’Honoré entre eux en cœur de bourg : commerces, église, centre médical, mairie, médiathèque, école et équipements sportifs. La Mairie assure la maîtrise d’ouvrage du projet avec l’aide de l’agence départementale des Yvelines IngenieY . Les travaux devraient débuter en 2022.

Le projet prévoit la rénovation énergétique d’une maison de maître pour la transformer en un lieu de vie ouvert au public et regroupant des fonctions administratives (la Mairie et ses services), culturelles (médiathèque) et professionnelles (espaces de coworking accueillant des entreprises locales). La programmation innovante de l’équipement, associant différentes fonctions, permettra une mutualisation des espaces et des ressources (informatiques, bureautiques) pour les différents usages du lieu : médiathèque, salle de conseil, salle de mariage, salles de réunion, espace de coworking...Pour revaloriser le centre-village, cet espace administratif, culturel et accueillant des professionnels et entreprises locales dans un lieu de travail innovant sera par ailleurs ouvert sur un parc public, offrant des espaces récréatifs aux usagers de tous âges (jeux pour enfants, terrain de pétanque...).