Choisir un chapitre en particulier

Le projet

Le projet

Les enjeux

Avec l'aménagement de la RD 920, c'est tout un axe qui change radicalement. Apaisement, sécurité, partage de la voirie, végétalisation, l'esprit sera différent au bénéfice de tous. Point sur les enjeux du projet.

Une route structurante du sud parisien

Le 1er janvier 2006, la route nationale 20 a été reclassée dans le domaine public départemental sous le nom de RD 920. Cet axe structurant du Sud parisien traverse deux départements et sept villes : Montrouge, Bagneux, Bourg-la-Reine, Sceaux et Antony pour les Hauts-de-Seine et Arcueil et Cachan pour le Val-de-Marne. Une autre ville dans un autre département est concernée à l’extrémité sud : Massy dans l’Essonne

Ce statut de grande radiale d’accès à la capitale depuis le Grand Sud Parisien confère à la RD 920 un impact très fort sur la desserte des territoires qu’elle traverse. Elle est un élément important, voire majeur, pour certaines communes de leur organisation spatiale.

Le paysage perçu actuellement par l’usager de la RD 920 est celui d’une grande radiale d’accès vers Paris. Le paysage évolue toutefois : à Sceaux, le caractère vert de la voirie et résidentiel du bâti est affirmé, à Antony et Bourg-la-Reine, les centres-villes se sont organisés autour de la RD 920.

Demain un boulevard urbain sécurisé, convivial et partagé

Fluidifier et apaiser la circulation

Axe structurant du sud parisien, la RD 920 doit permettre l’écoulement du trafic élevé qu’elle supporte dans un contexte pacifié. Une plus grande efficacité peut être atteinte en favorisant une « fluidité maîtrisée» (50 km/h).
Enfin, la sécurité routière doit être améliorée en adaptant les aménagements au contexte urbain.

Recomposer l’espace pour un plus grand partage entre les différents usagers

Le boulevard urbain permettra une mixité des usages (piétons, motorisés, cyclistes) dans un climat convivial et sécurisé. La circulation devra donc être réorganisée pour permettre l’implantation d’un itinéraire sécurisé et de qualité pour les modes doux (piétons et cyclistes). L’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite fera l’objet d’un soin tout particulier.

Créer un aménagement urbain de qualité

L’aménagement en boulevard urbain doit inviter à un comportement plus convivial en accord avec les tissus urbains qu’il traverse. Le caractère vert de la voirie sera rééquilibré et renforcé. Dans le cadre de la recomposition du profil de la RD 920, la structure végétale, les arbres d’alignement et le potentiel en espaces verts seront pris en compte.

Le projet doit :

  • traiter de façon cohérente cet axe aux identités multiples, en prenant en compte des tissus urbains parfois hétérogène ;
  • prendre en compte des différentes séquences que traverse la RD 920 ;
  • identifier et marquer des lieux forts et stratégiques (gares, entrées de centre ville …) ;
  • traiter la signalétique ;
  • intégrer les ZAC et projets existants ou en devenir (ex : Place de la Gare à Bourg-la-Reine).

Bourg-la-Reine: bld du Maréchal Joffre

De la place de la Résistance à la place de la Libération.

Aujourd'hui

Ce boulevard, en sens unique vers Antony, traverse le centre de Bourg-la-Reine et offre alternativement deux ou trois voies de circulation. Le couloir de bus en site propre longe le boulevard du Maréchal Joffre, de la rue de Fontenay à la place de la gare de Bourg-la-Reine.

Peu identifiable, il est emprunté par d’autres usagers ce qui le rend inefficace. Les circulations douces ne disposent pas d’un espace propre, les véhicules des forains stationnent sur la chaussée.

Les objectifs

  • Aménager un boulevard urbain assurant la mixité des usages et garantissant la fluidité d’une circulation importante avec une vie locale dynamique.
  • Intégrer un itinéraire cyclable continu dans le sens Paris-Antony.
  • Optimiser les places de stationnement en adéquation avec les besoins résidentiels ou du marché.

Demain

L’aménagement proposera une requalification globale avec de nouvelles plantations d’alignements, deux files de circulation, des stationnements intégrés aux trottoirs ainsi qu’une piste cyclable bien identifiée.

Calendrier travaux :

  • section Résistance à rue de Fontenay : travaux terminés
  • section rue de Fontenay à la place de la Libération : travaux à compter d'octobre 2020.

Acteurs

Toutes les collectivités locales concernées par le projet se sont réunies autour du conseil départemental des Hauts-de-Seine.

  • Partie sud : au sud de la place de la Résistance à Bourg-la-Reine

Conseil départemental des Hauts-de-Seine : pilote, maître d’ouvrage et maître d'oeuvre.
Ville de Bourg-la-Reine
Ville de Sceaux
Ville d’Antony

Un comité de pilotage réunissant le conseil départemental des Hauts-de-Seine et les villes d’Antony, Sceaux et Bourg la Reine est l’instance de décision et d’orientation du projet sous la présidence du Conseil départemental des Hauts-de-Seine. 

Le conseil départemental des Hauts-de-Seine, le conseil départemental de l’Essonne et la ville de Massy se sont réunis en parallèle en comité technique d’avancement concernant le petit linéaire limitrophe entre la ville de Massy et la ville d’Antony.

  • Partie nord : au nord de la place de la Résistance à Bourg-la-Reine

Conseil départemental des Hauts-de-Seine : pilote et maître d’ouvrage
Ville de Bourg-la-Reine
Ville de Bagneux
Ville de Montrouge
Ville d’Arcueil
Ville de Cachan
Conseil départemental du Val de Marne
Communauté d’Agglomération Val de Bièvre
Communauté d’Agglomération Sud de Seine

Un comité de pilotage réunissant les conseils départementaux des Hauts-de-Seine et du Val de Marne, les villes d’Arcueil, Bagneux, Bourg-la-Reine, Cachan, Montrouge et les communautés d’agglomération Val de Bièvre et Sud de Seine est l’instance de décision et d’orientation du projet sous la présidence du Conseil départemental des Hauts-de-Seine.

Contacts

Le Département se tient à la disposition des riverains et des usagers pour recueillir leurs observations et répondre à leurs questions.

Pour cela vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante :

https://contact.hauts-de-seine.fr