La RD 920 sud

Afin d’améliorer le confort de vie des habitants, le département des Hauts-de-Seine a transformé la RD 920 en un boulevard urbain sécurisé, convivial et plus qualitatif. Apaisement, sécurité, partage de la voirie, végétalisation, tous les usagers sont pris en compte.

Le projet et ses objectifs

Traversant sept communes et deux départements sur sept kilomètres, la RD 920 est un axe routier majeur du territoire. D’abord parce qu’elle est une voie importante d’accès à Paris, ensuite parce qu’elle constitue un point d’ancrage dans l’organisation routière et spatiale de certaines communes qu’elle traverse.Avec les travaux de requalification, le Département souhaite lui conférer un statut moins routier accessible à tous les usagers et plus vert.

Le chantier est scindé en deux parties distinctes : un secteur sud et un secteur nord. La partie sud traverse trois communes altoséquanaises : Bourg-la-Reine, Sceaux et Antony. Les travaux sont réalisés en treize tronçons, et s'échelonnent de 2011 à fin 2021 - début 2022. Tous ont été réalisés avec une circulation maintenue.

Repères

Les objectifs

Pour faire de la RD920 sud un boulevard urbain sécurisé, convivial et partagé, le département des Hauts-de-Seine a fixé trois objectifs :

  • Fluidifier et apaiser les circulations  : aménager pour permettre l’écoulement du trafic automobile qui y est important (fluidité maîtrisée avec le 50kmh) et pour améliorer la sécurité routière (création d’une contre-allée, mobilier urbain adaptés au site, renouvellement de l’éclairage public)
  • Recomposer l’espace pour un plus grand partage des usagers : le nouvel aménagement permet aux piétons, cyclistes et motorisés de mieux se partager l’espace. Un itinéraire sécurisé est donc créé pour les piétons et pour les cyclistes. L’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite est également prise en compte.
  • Créer un aménagement urbain de qualité : l’aménagement doit inviter à un comportement plus convivial. Pour ça, le caractère vert de la voirie est renforcé (arbres d’alignement, nouvelle structure végétale...)

Un boulevard qui intègre les mobilités douces

Ces travaux répondent à l’engagement du département des Hauts-de-Seine d’adapter sa voirie aux nouveaux modes de déplacements. Dans chaque projet de requalification des routes dont elle a la gestion, la collectivité porte une attention particulière à la sécurisation des cheminements piétons et crée des pistes cyclables protégées. Le tout dans un environnement plus vert.

Le calendrier du projet

Zoom sur les travaux

Focus

Sur la RD920 sud, le Département des Hauts-de-Seine a testé une application pour la gestion des matériaux utilisés et déchets produits sur le chantier. La loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015, loi LTECV, impose en effet à l’État et aux collectivités de s’assurer qu’une part des matières utilisées et des déchets produits soit issue du réemploi, recyclée ou valorisée.

Le département des Hauts-de-Seine a donc effectué des relevés sur les chantiers de voirie dont il a la maîtrise d’ouvrage. Pour faciliter la collecte de ces données, il a testé une nouvelle application développée par une start-up. En plus de collecter facilement les données, l’application permet de suivre en temps réel les déchets et matériaux entrant sur le chantier.

Les travaux réalisés

Tous ces travaux ont consisté à la mise en double sens de la circulation automobile, la création de pistes cyclables, la sécurisation des cheminements piétons, la rénovation de l’éclairage public et des feux tricolores, l’aménagement paysager.

  1. de juillet 2011 à mai 2012 : travaux sur le carrefour de l'avenue Raymond-Aron (RD920) avec l'avenue de la Duchesse-du-Maine, à Antony et Sceaux
  2. de juillet 2011 à juin 2012 : travaux sur le carrefour de l’avenue de la Division Leclerc (RD920) avec l’avenue du Président J.-K-Kennedy (RD66), à Antony et Massy.
  3. de septembre 2011 à décembre 2012 : travaux avenue du Général Leclerc face à la ZAC de la Bièvre à Bourg-la-Reine
  4. d'octobre 2012 à novembre 2013 : travaux sur l’avenue Raymond-Aron à Antony, dans sa partie comprise entre la Croix de Berny et le carrefour de la Duchesse-du-Maine
  5.  de mars 2013 à septembre 2014 : travaux sur l’avenue du Général Leclerc à Bourg-la-Reine, au droit de la place Condorcet et de la ZAC de la Bièvre
  6. de juillet 2014 à décembre 2015 : travaux sur l’avenue du Général Leclerc et l’avenue Raymond-Aron à Bourg-la-Reine, Sceaux et Antony, dans sa partie comprise entre le carrefour avec l'avenue de la Duchesse du Maine et la place de la Libération
  7. de juillet 2014 à décembre 2015 : travaux sur l’avenue de la Division Leclerc à Antony, dans sa partie comprise entre l'avenue du Président J.-F-Kennedy et la rue Gabriel-Péri
  8. d’avril 2016 à septembre 2017 : travaux sur l’avenue Aristide-Briand à Antony, dans sa partie comprise entre la rue Auguste-Mounié et la Croix de Berny.
  9. de septembre 2016 à mai 2017 : travaux avenue du Général Leclerc à Bourg-la-Reine, dans sa partie comprise entre la place de la Libération et le boulevard Carnot.
  10. de mars 2017 à décembre 2017 : travaux sur le boulevard du Maréchal-Joffre à Bourg-la-Reine, dans sa partie comprise entre la place de la Résistance et la rue de Fontenay.
  11. d’août 2017 à juin 2018 : travaux sur l’avenue du Général Leclerc à Bourg-la-Reine, dans sa partie comprise entre la rue de la Bièvre et la place de la Résistance.
  12. de janvier 2019 à décembre 2019 : travaux sur l’avenue de la Division Leclerc à Antony et Massy, dans sa partie comprise entre l'avenue Léon-Jouhaux et l'avenue du Président J.-F-Kennedy.

Les riverains et usagers consultés

Tous les acteurs concernés par le projet (habitants, associations, acteurs économiques...) ont pu donner leur avis grâce à deux procédures successives :

La concertation préalable (fin 2008) a pour objectif d'informer et de recueillir, sur la base des études préalables, leurs avis et observations sur les grandes orientations du projet. Consultez le bilan approuvé de la concertation

L'enquête publique (2010) a donné lieu au rapport du commissaire enquêteur puis à la déclaration du projet.

Pour toute information complémentaire

tél : 0 806 00 00 92 (service gratuit + prix appel)

ou en ligne sur http://contact.hauts-de-seine.fr