Des défis communs

Les Hauts-de-Seine et les Yvelines sont confrontés aux mêmes défis pour apporter les services attendus par les citoyens. 

Renforcer la place de l'Île-de-France dans la compétition des « villes-mondes »

Les Yvelines et les Hauts-de-Seine sont, avec Paris, le moteur du développement économique de l’ Île-de-France. L’ouest francilien capte encore aujourd’hui les secteurs économiques à très forte création de valeur.
L'enjeu est de conserver et d’amplifier cette attractivité, ce qui passe notamment par des investissements dans les infrastructures de transports et de communication, le soutien à l’innovation et la recherche, la promotion du territoire mais aussi le rayonnement culturel.

Combattre la dégradation des conditions de vie des Franciliens

L’accès au logement et les déplacements du quotidien sont parmi les principales préoccupations des Franciliens. C’est aussi là que les coupures entre Paris, la petite et la grande couronne sont les plus sensibles au quotidien.
Le projet de fusion est une opportunité historique pour recréer des liens entre les territoires et garantir qu’aucune ville, aucun quartier ne reste dans l’angle mort du développement métropolitain : les Départements ont commencé à le faire en investissant massivement dans les infrastructures de transport, à l’image du prolongement du RER E en Seine aval.. C’est aussi un levier pour agir en matière d’accès aux services publics : qu’il s’agisse d’éducation, comme c’est déjà le cas avec l’extension du Pass+, de formation ou de santé.

Lutter contre le réchauffement climatique

La régulation de l’urbanisation, la préservation et la valorisation des espaces naturels et forestiers sont autant de domaines où un Département plus puissant aura davantage de capacités d’action. Il en va de même pour la promotion de l’économie circulaire, par exemple en ce qui concerne la restauration scolaire, la transition agricole ou les mobilités douces et innovantes.

Renforcer les solidarités territoriales

L’Ile-de-France est aujourd’hui un espace fractionné dans lequel des territoires prospères côtoient des secteurs en grande difficulté urbaine et sociale. En multipliant les frontières administratives, notamment par la création de la Métropole du Grand Paris limitée à la petite couronne, l’Etat n’a fait qu’aggraver ces inégalités.

En unissant les destinées des banlieues « proches » et « lointaines », la fusion des Yvelines et des Hauts-de-Seine vise à inverser cette tendance : il s’agit d’une véritable démarche de solidarité territoriale dont les effets se feront sentir dans toute la région.

Depuis 2019, les Yvelines et les Hauts-de-Seine contribuent par exemple à la redistribution de 150 M€ par an de crédits d’investissement au bénéfice des territoires moins favorisés d’Ile-de-France, grâce au nouveau Fonds de solidarité interdépartemental d’investissement créé avec les autres Départements de la région.

Economiser, réduire les impôts et optimiser les ressources


Les Départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine mènent aujourd’hui des politiques de gestion convergentes, reposant sur une fiscalité modérée, un faible endettement et une maîtrise des dépenses de fonctionnement - inférieures de 14 % à la moyenne par habitant des Départements franciliens, et en baisse constante entre 2014 et 2018.
La fusion des deux Départements permettra de renforcer ce caractère vertueux par une fiscalité constante ou réduite. Des économies de fonctionnement seront réalisées en poursuivant la stratégie de mutualisation des services, des achats, des projets entreprise depuis cinq ans.
L’objectif est de réduire les coûts de fonctionnement de 200 M€ par an sur cinq ans et de bénéficier d’une capacité d’investissement de plus de 800 M€ par an, permettant d’offrir aux usagers des services toujours plus performants : solidarité, accompagnement des collégiens, mobilités, développement durable, loisirs…

Le rapprochement Yvelines/Hauts-de-Seine

Les Présidents et les élus des Départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine ont engagé une réflexion commune sur le devenir de leur territoire et de leurs collectivités. Ensemble, ils ont voulu apporter la preuve de la capacité de deux territoires à prendre en main leur destin et à procéder par eux-mêmes à une rationalisation de leur organisation. 
 

Consultez le site internet 78-92.fr