Photo : Olivier Ravoire (CD92)

Le Prix Chateaubriand 2020 est décerné à Jean-Louis Cabanès et Pierre Dufief pour leur ouvrage Les frères Goncourt

Culture

Culture
Le Prix Chateaubriand a été décerné, jeudi 11 février, pour sa 34e édition, à Jean-Louis Cabanès et Pierre Dufief pour leur ouvrage Les frères Goncourt, aux éditions Fayard. A cette occasion, les membres du jury ont rendu un hommage aux Présidents Patrick Devedjian et Marc Fumaroli.

Les frères Goncourt, Jean-Louis Cabanès et Pierre Dufief, Fayard, 2020
 
Les Goncourt furent à la fois acteurs et mordants spectateurs d'un demi-siècle de vie littéraire et artistique. Écrivains, critiques, collectionneurs, ils marquèrent profondément leur temps. Cette biographie, rédigée par les deux plus grands spécialistes des Goncourt et appelée à faire date, renoue les fils de cette intense vie à deux. 

null
Le nom de Goncourt connaît la célébrité grâce au plus fameux des prix littéraires, mais il mérite aussi de survivre car il fut porté par deux frères, hommes de lettres novateurs, irremplaçables témoins de leur temps. Leur double biographie ressuscite un demi-siècle de vie littéraire et artistique, où l'on croise Gautier et Flaubert, où l'on côtoie Renan, Taine, Berthelot, Daudet, Zola. Collectionneurs impénitents, esthètes dolents et élitistes, Jules et Edmond de Goncourt ont transformé leur vie et celle de leurs proches en pages d'écriture. Leur Journal, leurs romans, qui ont initié le naturalisme et la littérature fin de siècle, la création de l'académie des Goncourt, tout témoigne de leur aspiration à la survie littéraire. Leurs engagements avant-gardistes s'associent paradoxalement à un conservatisme politique qui n'exclut ni la misogynie ni l'antisémitisme. Fondée sur des archives familiales, sur des correspondances largement inédites et sur le dépouillement de la presse de la seconde moitié du XIXe siècle, cette biographie magistrale s'attache à l'œuvre littéraire et historique aujourd'hui méconnue, elle renoue les fils d'une intense vie à deux, en pénétrant dans l'intimité affective d'une gémellité fusionnelle.   
 
Jean-Louis Cabanès, professeur émérite à l'université de Paris-Nanterre, spécialiste du roman au XIXe siècle et des rapports qu'entretiennent écrits littéraires et textes médicaux, est l'auteur de nombreux ouvrages. Il dirige un collectif chargé d'établir une édition critique du Journal des Goncourt.

Pierre Dufief, professeur émérite à l'université de Paris-Nanterre, a travaillé sur le roman (1850-1914) ainsi que sur les écritures personnelles (Les Écritures de l'intime, Bréal, 2001). Président de la Société des amis des frères Goncourt, il édite la correspondance des deux frères.
 
Le Prix Chateaubriand est doté à hauteur de 8 000 euros par le Département des Hauts-de-Seine.
 
La remise officielle du Prix Chateaubriand 2020 et la conférence des lauréats auront lieu le 30 mars 2021 à 12h à l'Institut de France à Paris, sous réserve des conditions sanitaires. 

Nouveauté 2021 : Le Prix Chateaubriand des collégiens des Hauts-de-Seine
 
Cette année, 3 classes de collégiens éliront leur Prix Chateaubriand parmi l'un des deux ouvrages d'Histoire sélectionnés, conçus à destination du « jeune public » :
> Julia, fille de César, Journal d'une jeune Romaine, Viviane Koenig, Gallimard Jeunesse
> Derrière toi, tome 1 : La malédiction des 33, Evelyne Brisou-Pellen, Bayard Jeunesse
 
Ces ouvrages concernent soit la période durant laquelle a vécu Chateaubriand (1768-1848), soit une période historique sur laquelle il a écrit (antiquité, Histoire de France). 
 
Début février, les élèves de 5e du collège Thomas Mazaryk et de 6e du collège Pierre Brossolette à Châtenay-Malabry et les 3e du collège Les Ormeaux à Fontenay-aux-Roses ont eu une présentation du Prix Chateaubriand et de ses enjeux, de la Maison de Chateaubriand, et une explication des critères qu'ils utiliseront pour désigner l'ouvrage lauréat. 
En mars, ils bénéficieront d'une rencontre virtuelle avec la marraine de cette première édition, Sylvie Yvert, historienne et romancière (Mousseline la Sérieuse, racontant la vie (romancée) de Marie-Thérèse de France, la fille de Louis XVI et Marie-Antoinette d'Autriche publié en 2016, et Une année folle, publié en 2019, dans lequel elle suit l'itinéraire de deux bonapartistes lors des Cent-Jours en 1815).
Le lauréat sera désigné début juin et recevra une dotation de 1 000 €.

Le Prix Chateaubriand
 
Le Prix Chateaubriand couronne une œuvre de recherche historique ou d'histoire littéraire, une édition critique substantielle ou une fiction fondée sur des travaux historiques sérieux. Les ouvrages sélectionnés portent sur la période à laquelle vécut Chateaubriand, entendue dans un sens large : de la fin du siècle des Lumières jusqu'au XIXe siècle, ou sur des thèmes abordés dans ses œuvres. 
 
Ce prix, fondé en 1987 par le Département des Hauts-de-Seine, a notamment été attribué à Jacqueline de Romilly, Gérard de Senneville, Paul Veyne, Emmanuel de Waresquiel, André Vauchez, Roberto Calasso ou Arlette Jouanna. 
En 2019, le Prix Chateaubriand a été attribué à Jean Lopez et Lasha Otkhmezuri, pour leur ouvrage : Barbarossa, 1941 la Guerre absolue, paru aux Editions Passés composés en 2019.