Photo : Olivier Ravoire (CD92)

#CULTURECHEZNOUS. Le Département des Hauts-de-Seine propose des rendez-vous en ligne pour découvrir ou redécouvrir ses archives, musées et domaines départementaux

Communiqué de presse Culture

Communiqué de presse Culture
Les Archives départementales des Hauts-de-Seine mettent en ligne dès aujourd’hui une exposition virtuelle sur les Expositions universelles qui se sont déroulées en France de 1855 à 1900, à travers les traces qu’elles ont laissées sur le territoire altoséquanais. Et tous les jours, le Département des Hauts-de-Seine propose de découvrir ou redécouvrir virtuellement ses musées départementaux. Maison de Chateaubriand, musées départementaux Albert-Kahn et de Sceaux révèleront tous leurs secrets sur les réseaux sociaux !

Une exposition virtuelle pour les Archives départementales : « Des projets aux vestiges : les Hauts-de-Seine et les expositions universelles (1855-1900) »
A découvrir en ligne : https://stories.hauts-de-seine.fr/expositionsuniverselles/ et sur les comptes Facebook et Instagram des Archives départementales des Hauts-de-Seine.
Entre 1855 et 1900, la France a organisé cinq expositions universelles qui ont attiré un très large public, et continuent de fasciner par leur ambition et les traces qu’elles ont laissées, y compris sur le territoire des Hauts-de-Seine. Les Archives départementales des Hauts-de-Seine conservent une importante collection d’ouvrages sur les expositions, véritables lieux de découvertes pour les visiteurs de l’époque.
L’exposition de 1867 s’est partiellement déroulée sur le territoire, il a été question d’installer l’exposition de 1900 à Courbevoie, Eiffel a partiellement construit sa Tour à Levallois-Perret pour l’exposition de 1889, tandis que les expositions de 1855 et 1878 y ont laissé d’importants vestiges (Palais des industries dans le parc de Saint-Cloud, Hangar Y à Meudon, gare Lisch à Bois-Colombes, Pavillon
des Indes et Pavillon de Norvège et de Suède à Courbevoie). Un focus est apporté sur le site de La Défense, souvent envisagé pour y établir une Exposition, et ce jusqu’aux années 1950.

La Grande Arche a 30 ans
C’est l'occasion de revenir sur l'histoire de ce monument, dont le choix architectural a été arrêté en 1983. Mais raconter l'histoire de la Grande Arche, c'est aussi raconter les projets qui l'ont précédée, ainsi que celle de l'axe historique sur lequel elle est installée. Enfin, l'histoire de l'Arche ne s'arrête pas à son inauguration en 1989. Depuis, le quartier l'environnant s'est considérablement développé, tandis que l'Arche a été au centre de nombreux
événements.
A découvrir sur https://stories.hauts-de-seine.fr/30ansgrandearche/index.html

Des Archives départementales toujours plus numériques
Depuis 2002, dans le cadre de sa politique d’ouverture de données culturelles et d’accès à la Culture pour tous, le Département des Hauts-de-Seine numérise et met en ligne les archives qui peuvent l’être, conformément à la règlementation en vigueur sur la communicabilité des archives publiques, la protection des données à caractère personnel et les droits d’auteurs.


Listes nominatives de dénombrements de la population jusqu’en 1936, répertoire des notaires, cahiers de doléance de la Révolution française pour les paroisses de Chaville, Clamart, Meudon, Sèvres, Ville-d’Avray, mais aussi registres paroissiaux, tables décennales et actes d’état civil de 1793 à 1942, collection de cartes anciennes... sont à retrouver sur deux sites internet :
> http://archives.hauts-de-seine.fr pour les sources écrites, nominatives et d’intérêt généalogique, correspondant à des numérisations de documents originaux sous forme de registres,
> http://opendata.hauts-de-seine.fr pour les sources libres de droits, pouvant être téléchargées et réutilisées

Anecdotes, photos, le saviez-vous, chroniques de voyages de Chateaubriand... les musées départementaux se dévoilent sur les réseaux sociaux
Tous les jours, les musées départementaux proposent, lors de rendez-vous réguliers sur leurs comptes Facebook et Instagram, quelques instants d’évasion, grâce à des contenus pédagogiques, historiques et ludiques.
Vidéos, photos de collections, quiz sur le Domaine départemental de Sceaux, anecdotes de voyages de Chateaubriand, sélection d’autochromes des Archives de la Planète du musée départemental Albert-Kahn, feuilleton de chroniques commentées autour des œuvres de Chateaubriand... l’occasion d’en savoir toujours plus sur le Domaine départemental de Sceaux, le Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups et la Maison de Chateaubriand, ou encore le Musée départemental Albert-Kahn et son jardin.

Archives départementales des Hauts-de-Seine
https://www.facebook.com/Archives.hautsdeseine/
https://www.instagram.com/archiveshautsdeseine/
Maison de Chateaubriand – Vallée-aux-Loups
https://www.facebook.com/Valleeauxloups.Chateaubriand/
https://www.instagram.com/valleeauxloups/
Domaine départemental de Sceaux
https://www.facebook.com/domainedesceaux/
https://www.instagram.com/domainedesceaux/
Musée départemental Albert-Kahn
https://www.facebook.com/MuseeAlbertKahn/

https://www.instagram.com/museealbertkahn/