Centre interdépartemental de prise en charge du psycho-traumatisme chez l'enfant

Solidarité

Solidarité
Les Départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines créent un Groupement d'Intérêt Public avec le Centre Hospitalier de Versailles

Le Département des Hauts-de-Seine a voté ce jour la constitution d'un Groupement d'Intérêt Public avec le Département des Yvelines (voté le 17 avril par les élus yvelinois) et le Centre Hospitalier de Versailles en vue de mieux organiser la prise en charge du psycho-traumatisme chez l'enfant, avec à terme la création d'un Centre dédié. Ce projet porte l'ambition de devenir un centre de référence et de ressources sur le psycho-traumatisme de l'enfant et de l'adolescent, au plan départemental mais également au plan national. Assurant les missions de prévention et de protection de l'enfance sur leurs territoires, notamment par le biais de l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE), les deux Départements développent une politique volontariste pour une prise en charge adaptée et complète des mineurs qui leur sont confiés.

En appuyant le caractère stratégique et prioritaire de la prise en charge psychologique et médicale dans le cadre des mesures de placement des enfants, le Centre permettra d'agir au-delà des missions de prise en charge socio-éducative, psychologique et matérielle confiées aux Départements.

Suite à une concertation avec divers acteurs du territoire appartenant à différentes disciplines (professionnels de l'ASE, pédopsychiatres, psychologues, associations, experts...), les objectifs du Centre ont été définis comme tels :
 
> assurer la pluridisciplinarité et la coordination des prises en charge médicales, paramédicales, éducatives et sociales,
 
> assurer un continuum dans le parcours de l'enfant victime de psycho-traumatisme à travers la détection, la prévention, l'évaluation, la prise en charge et le suivi de son parcours et du projet global de prise en charge,
 
> articuler une offre courte de prise en charge de psycho-traumatisme, et la coordination de parcours plus longs avec les partenaires du territoire,
 
> assurer une mission de formation, de sensibilisation des professionnels et des familles, ainsi que de soutien à la recherche sur le psycho-traumatisme, et ce afin d'enrichir les pratiques de prise en charge au sein du Centre, mais également au niveau des territoires interdépartementaux,
 
> contribuer aux travaux de recherche au niveau national.
 
En formant l'ensemble des acteurs amenés à suivre les mineurs à la détection, l'évaluation et la prise en charge du psycho-traumatisme, le Centre allègera les besoins d'interventions de pédopsychiatres, dont le secteur est déjà saturé du fait d'une carence de praticiens subie sur l'ensemble du territoire national.
Le Centre, qui disposera d'une implantation physique dans les locaux du Département des Yvelines à Versailles, opèrera en lien avec le réseau de structures existantes réparties sur le territoire interdépartemental.
 
Dans cette perspective, le Groupement d'Intérêt Public travaillera à partir du 1er septembre 2020 sur la mise en place de ce Centre. Des représentants des Départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine, du Centre hospitalier de Versailles, et de structures référentes dans le domaine du psycho-traumatisme chez l'enfant constitueront les membres du Groupement. Ils définiront les axes de formation, de recherche et de communication en vue de l'ouverture du Centre et en sélectionneront les partenaires. 
 
Le Groupement sera par ailleurs doté d'un Conseil scientifique et d'orientation composé de professionnels et représentants d'instances reconnues œuvrant dans le champ du psycho-traumatisme, d'associations de parents d'enfants souffrant de psycho-traumatisme, ou encore de personnalités et d'autorités qualifiées.

Les Départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine, en plus de répondre à des besoins locaux, s'inscrivent dans les dynamiques et initiatives nationales lancées autour du psycho-traumatisme (Centre national de ressources et de résilience, stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, nouveau Pacte pour l'enfant, Projets territoriaux de santé mentale).