Coronavirus : le Département se mobilise

Pour faire face à la crise sanitaire, le Département des Hauts-de-Seine a mis en place un "plan de continuité des activités" (PCA) afin d’assurer le fonctionnement de ses services, au plus proche des besoins essentiels des usagers. A l'heure du déconfinement progressif, la sécurité des usagers et du personnel est une priorité du Département.

Les consignes et les recommandations sanitaires 

Face au coronavirus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique
  • Porter un masque quand on est malade (sur prescription médicale) 

En cas de signes d’infection respiratoire (fièvre ou sensation de fièvre, toux, difficultés respiratoires) dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus :

  • Contactez le Samu Centre 15 en faisant état des symptômes et du séjour récent.
  • Evitez tout contact avec votre entourage et conservez votre masque 

Le 14 mars, le gouvernement a officialisé le passage au stade 3 du plan de prévention et de gestion de la crise sanitaire. Des mesures ont été prises afin de limiter la diffusion du virus. Ainsi, les bars, restaurants, cinémas, discothèques, centres commerciaux, salles de spectacles, musées et établissements sportifs sont fermés. Seuls  les magasins alimentaires, les pharmacies, les banques, les bureaux de presse, les stations essence et certains services publics restent ouverts.

Depuis le 8 avril, le gouvernement renforce les mesures de lutte contre la propagation du virus en interdisant les activités de vente à emporter à partir de 21h.

Le plan de déconfinement du 2 juin 

Après la phase 1 du plan de déconfinement, le gouvernement a annoncé le 28 mai la phase 2 du plan de déconfinement qui débutera à compter du 2 juin. Elle comporte de nouvelles mesures pour endiguer la pandémie. Cette nouvelle phase s'étendra jusqu'au 21 juin. Les départements sont classés en orange (circulation élevée du virus) ou en vert (circulation limitée du virus) selon une série d'indicateurs. A ce stade, tous les départements d'Île-de-France sont classés en zone orange. Cette classification est évolutive et détermine si des mesures plus strictes doivent être ou non prises.  

A partir du 2 juin, les mesures du plan de déconfinement organiseront la vie quotidienne dans le respect des règles sanitaires pour éviter la propagation du virus.

Pour les enfants et leur scolarité : 

  • réouverture des crèches dans la limite de groupe de 10 enfants. 
  • pour les écoles maternelles et élémentaires : depuis le 11 mai, sur la base du volontariat dans la limite de 15 enfants par classe  ;
  • pour les collèges : à partir du 2 juin sur tout le territoire, en commençant par les classes de 6e et de 5e ; 
  • pour les lycées : la reprise se fera le 2 juin en commençant par les lycées professionnels.

Pour vos déplacements :

  • déplacements autorisés sur tout le territoire. Fin de l’interdiction des déplacements de plus de 100 km. 
  • port du masque obligatoire dans les transports en commun, les trains, les taxis, VTC et véhicules de covoiturage (en absence de protection physique séparant le conducteur du passager) et les avions.
  • pour les transports en commun : offre maximale en heure de pointe réservée aux déplacements domicile-travail, scolaires et rendez-vous médicaux avec port du masque obligatoire et distanciation physique.

Pour votre vie sociale, vous pourrez : 

  • pratiquer un sport individuel en extérieur. Vous ne pourrez pas pratiquer de sport collectif, ni de sport de contact. Vous ne pourrez vous rendre dans les piscines, salles de sport qu'à partir du 22 juin en Ile-de-France. Les stades et hippodrommes resteront  aussi fermés jusqu'au 22 juin ;
  • vous rendre dans les forêts, parcs et jardins. Toutes les plages, plans d'eau et les lacs vont réouvrir à partir du 2 juin. 
  • vous rendre dans les médiathèques, bibliothèques, certains petits musées et petits monuments. Les grands musées, grands monuments ouvriront à partir du 2 juin. Les cinémas rouvriront le 22 juin sur l’ensemble du territoire. En Ile-de-France, les parcs de loisirs, salles de spectacles et théâtres n'ouvriront qu'à partir du 22 juin  ;
  • vous rendre dans les lieux de cultes  ;
  • vous rendre aux cérémonies funéraires qui resteront limitées à 20 personnes ;
  • vous rendre dans les cimetières, qui seront rouverts au public ;
  • participer à des rassemblements limités à 10 personnes. Les rassemblements de plus de 10 personnes dans l’espace public sont interdits jusqu’au 21 juin. Les discothèques et les salles de jeux resteront fermés. Les mariages et cérémonies seront reportés sauf urgence. Les manifestations de plus de 5000 participants (sportives, culturelles, etc.) ne pourront pas se tenir avant le mois de septembre.

Pour vos achats et besoins essentiels : 

  • réouverture de la majorité des commerces, des centres commerciaux. En Ile-de-France, les cafés, bars et restaurants pourront ouvrir leurs terrasses à partir du 2 juin ;
  • réouverture des marchés et halles couvertes avec possibilité de fermeture par le préfet ; 
  • réouverture des salons de coiffures, instituts de beauté etc. 

Pour aller plus loin  : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Vous avez des questions sur le coronavirus ? 


La solidarité au coeur de l’action départementale

Dans le cadre de la mise en œuvre du Plan de continuité d’activité et en respect des mesures prises par le gouvernement en vigueur depuis mardi 17 mars 12H00, l’exercice des missions de solidarité en direction des publics fragiles est maintenue. 

Les lieux d’accueil, les Services de Solidarité Territoriale (SST) et les Centres de Protection Maternelle et Infantile (PMI)

A compter du lundi 11 mai 2020, dix services de solidarités territoriales (SST) sont ouverts de 8h30 à 15h30 du lundi au vendredi sur l'ensemble du département pour accueillir le public le plus fragile. Les agents y exercent les missions de solidarités et actes essentiels et impératives :

  • les aides financières et secours alimentaires d'urgence,
  • les accueils d'urgence ou les situations liées à une crise au sein de la cellule familiale,
  • les interventions d'urgence en protection de l'enfance, notamment les informations préoccupantes,
  • les actes liés aux sorties de maternité permettant de prévenir les situations de danger pour éviter l'orientation à l'hôpital.

Sur ces services, huit sites assurent des consultations de Protection maternelle et infantile (PMI) ouvertes pour le suivi médical. Ils assurent les rendez-vous de PMI prioritaires : suivis de grossesse et toutes situations complexes au regard de l'expertise médicale, sorties de maternité, les primo-vaccinations pour les enfants âgés de 2 à 12 mois.

Depuis le 6 avril, des télé-consultations en PMI peuvent également être assurées pour les actes suivants :

  • consultations de suivi de grossesse de sage-femme ne nécessitant pas d'examen gynécologique,
  • entretiens prénataux précoces des sages-femmes,
  • entretiens par un conseiller conjugal et familial,
  • entretiens réalisés par le Centre de planification et d'éducation familiale ne nécessitant pas de gestes techniques,
  • suivis et conseils en sortie de maternité par les puéricultrices (la télé-consultation permettant l'observation de l'enfant),
  • consultations en psychologie, pour un soutien et une écoute auprès des familles ou des personnes isolées.

Par ailleurs, des permanences sans rendez-vous, de professionnels sociaux et médico-sociaux du Département sont organisées au CCAS de Bagneux (lundi et vendredi matin de 9h à 12h30).

Avant de vous rendre sur place, il est indispensable de contacter par téléphone le lieu de destination.

  • Pour les SST, les numéros sont indiqués ci-dessous
  • Pour les PMI, contactez le 0806000092 puis tapez 1

Cliquez sur l'image pour agrandir la carte.

En cas de nécessité, vous êtes invités à vous rendre dans le lieu d'accueil de votre choix, si possible le plus proche de votre domicile.

Les lieux sont ouverts de 8h30 à 15h30, du lundi au vendredi.

Pour contacter les Services de Solidarité Territoriale (SST) :

SST 1 dont PMI

54 avenue du Maréchal Leclerc
92390 Villeneuve-la-Garenne
Tel. : 01 41 21 77 90

SST 2 (adresse de la PMI Asnières-sur-Seine indiquée sur le site à coté)

12 ter-14 rue des parisiens
92600 Asnières-sur-Seine
Tel. : 01 47 90 77 00

SST3  (adresse de la PMI Clichy-la-Garenne indiquée sur le site à coté)

9 rue Gaston Paymal
92110 Clichy-la-Garenne
Tel. : 01 55 90 50 00

SST 5 (adresse de la PMI colombes indiquée sur le site à coté)

Le Védrine
102-102 bis avenue Henri Barbusse
92700 Colombes
Tel. : 01 41 30 04 50

SST 6 dont PMI

Le Quartz
4 avenue Benoît Frachon
92000 Nanterre
Tel. : 01 41 20 28 28

SST 8

76 boulevard de la République
92100 Boulogne-Billancourt
Tel. : 01 46 10 95 00

SST 10 dont PMI

Pôle social
39 rue Louveau
92320 Châtillon
Tel. : 01 55 48 03 30

SST 11 dont PMI

143 avenue du Général Leclerc
92340 Bourg-la-Reine
Tel. : 01 55 58 14 40

SST 12 dont PMI

Pôle social
9 rue Jules Verne
92290 Châtenay-Malabry
Tel. : 01 78 16 69 00

SST 13

2-4 rue de Bône
92160 Antony
Tel. : 01 55 59 44 00

Pour contacter les PMI :

PMI des Mourinoux (Asnières-sur-Seine)

24 Rue des Mourinoux
92600 Asnières-sur-Seine

PMI de Clichy

32 rue Palloy
92110 Clichy

PMI de Colombes

267 rue des Gros Grès
92700 Colombes

 

Pour contacter les PMI :
composez le 0806000092 puis tapez 1

La Maison Départementale des personnes handicapées (MDPH)

L’accueil physique à la MDPH est suspendu pour éviter tout risque d’accélération de la circulation du virus et de contamination des personnes en situation de handicap. Toutefois, pour assurer une continuité de réponse aux besoins des personnes en situation de handicap, la MDPH des Hauts-de-Seine propose :

  • Un accueil téléphonique renforcé au 01 41 91 92 50
  • Une plateforme pour faire vos demandes en ligne https://mdphenligne.cnsa.fr/mdph/92
  • un circuit de traitement court pour accompagner le retour à domicile de personnes jusque-là accueillies en établissement médico-social ou hospitalisées,
  • l’adaptation des modalités de fonctionnement des commissions des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) pour permettre les décisions d’urgence,

L'examen des premières demandes liées à la situation pandémique et le renouvellement de droits financiers (AAH, AEEH, ACTP, PCH) sont privilégiés dans le contexte de réduction des capacités de traitement des équipes.

Le maintien des conditions d’accueil et d’hébergement

  • le service d’évaluation des mineurs non accompagnés (MNA) reste ouvert ;
  • les collégiens en internat confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance sont pris en charge, selon les situations, par des assistants familiaux ;
  • l’accueil et l’hébergement sont maintenu à la Pouponnière Paul Manchon, au Centre Maternel Les Marronniers et à la Cité de l’Enfance, établissements qui relèvent de la fonction publique hospitalière, ainsi que chez les assistants familiaux.

Le maintien du versement des aides financières

Le versement des aides financières est maintenu et la continuité des prestations individuelles de solidarité assurée. L’examen des premières demandes et le renouvellement de droits financiers continuent d’être assurés.

Les nouvelles demandes d’allocation personnalisée d’autonomie (APA) pour l’accompagnement des personnes âgées dans leur retour à domicile sont débloquées en urgence, permettant ainsi de libérer des lits en milieu hospitalier. 

Les Départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines mettent en place un dispositif d'urgence pour faciliter et accompagner la sortie d'hospitalisation des personnes âgées avec une aide exceptionnelle de 500 € par mois et le maintien des services à domicile pour les personnes âgées dépendantes.

Les Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) pourront accueillir, à titre temporaire et en urgence, des personnes âgées jusqu'ici hospitalisées et dont l'état de santé permet la sortie et l'accueil au sein d'une structure collective après vérification, par l'hôpital, de l'absence de risque de contagiosité.

Les Départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines mettent en place un dispositif d'urgence pour faciliter et accompagner la sortie d'hospitalisation des personnes âgées avec une aide exceptionnelle de 500 € par mois et le maintien des services à domicile pour les personnes âgées dépendantes.

Les Etablissements d'Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) pourront accueillir, à titre temporaire et en urgence, des personnes âgées jusqu'ici hospitalisées et dont l'état de santé permet la sortie et l'accueil au sein d'une structure collective après vérification, par l'hôpital, de l'absence de risque de contagiosité.

En savoir plus : 
Aide exceptionnelle pour l’hébergement temporaire en EHPAD (AEHT) - COVID-19
Aide exceptionnelle pour le retour à domicile (AERD) - COVID-19

Des dépistages pour personnes âgées et soignants

Près de 25 000 tests seront pratiqués sur les résidents et personnels des établissements et services accueillant des personnes âgées.. Sont notamment concernés les 106 Ehpad des Hauts-de-Seine (10 000 résidents et 6 800 personnels), 42 résidences autonomies (200 personnels et 2 500 résidents) et les 5 500 salariés des services d'aide et d'accompagnement à domicile.

Pour les professionnels

Les professionnels de la petite enfance

A l’heure de la sortie progressive du confinement et de la reprise d’activité de vos établissements, le Département reste mobilisé aux côtés des professionnels de la petite enfance.

Le Service des Modes d’Accueil de la Petite Enfance (SMAPE) a élaboré pour vous un document en vue de la préparation et de la mise en œuvre du plan d’actions de reprise d'activité. Vous pouvez le consulter en cliquant ici.

En outre, le gouvernement met à disposition un guide ministériel sur la reprise d’activité des crèches.

Pour les assistantes maternelles, le Département met à disposition un Protocole d'accueil d'enfants au domicile des assistants maternels. Il peut être téléchargé en cliquant ici.

 

    Les assistants maternels et les gardes d’enfant à domicile ont désormais accès à l’activité partielle

    Dès lundi 30 mars, les particuliers employeurs pourront faire les démarches nécessaires afin de donner accès à leur assistant maternel et garde d’enfant à domicile à l’activité partielle. Pour plus d'informations, rendez-vous sur la page dédiée de l'URSSAF : https://declaration-covid19-paje.urssaf.fr/formulaire/

     

    Les Services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD)

    Un numéro vert interdépartemental est mis en place pour soutenir les Services d’aide et d’accompagnement à domicile : 0 805 38 39 49

    Ce numéro à destination des 430 entreprises de SAAD que comptent les deux départements permet aux professionnels d’échanger sur différentes thématiques : consignes et conduites à tenir, organisation RH, plan de continuité d’activité, situations individuelles.

    En complément, tous recevront un kit évolutif d’information sur les consignes de sécurité et d’hygiène, la réglementation et  la conduite à tenir… 
     

    Solidarité envers les professionnels de santé

    Afin de soutenir l’effort de solidarité nationale et pour faciliter la mobilisation des professionnels de santé des Hauts-de-Seine leurs enfants pourront être accueillis dans certains collèges du département, au sein desquels la restauration sera assurée.

    Les places libres chez les assistantes maternelles du territoire leur seront proposées en priorité (environ 100 places).
     


    Des ressources pédagogiques pour garantir la réussite des collégiens

    Le gouvernement a annoncé le 12 mars la fermeture des écoles, collèges et lycées à compter du lundi 16 mars.
    Une continuité pédagogique est mise en place pour maintenir un contact régulier entre les élèves et leurs professeurs.

    L'Environnement Numérique de Travail des Hauts-de-Seine

    Outil de soutien à l'enseignement mis en place depuis 10 ans, l'Environnement Numérique de Travail permet aux collégiens, à leurs familles et aux enseignants de poursuivre le programme académique pendant la crise sanitaire. Tout est mis en œuvre pour fluidifier l'utilisation de l'outil et faire face aux nombreuses connexions.

    Au-delà de la messagerie, l'ENT dispose d'espaces collaboratifs, d'un casier de collecte des travaux des élèves, et d'un module de carnet de liaison dématérialisé, répondant ainsi à chaque besoin de communication pédagogique.

    Enseigno, service de soutien scolaire

    Le Département des Hauts-de-Seine a déployé un service de soutien scolaire en ligne qui donne accès à des contenus pédagogiques dans toutes les disciplines et pour tous les niveaux du collège. Les enseignants peuvent y créer des parcours pédagogiques et faire des retours aux élèves sur les résultats obtenus. 20 000 collégiens et près de 2 000 enseignants s'y connectent chaque jour depuis le début de la fermeture des établissements scolaires.

    Des ordinateurs pour les collégiens non équipés

    Depuis 2013, le Département des Hauts-de-Seine a offert 2 050 ordinateurs recyclés à des collégiens afin de contribuer à réduire la fracture numérique. 30 postes informatiques supplémentaires ont été donnés depuis lundi. A cela s'ajoute la possibilité offerte aux collèges de mettre à disposition des familles les ultra-portables de l'établissement fournis par le Département, cela représente une capacité de 10 000 équipements.

    Tenez-vous informé via le site du Ministère, du Rectorat de Versailles et de l'ENT de votre collège. 

    Des tablettes pour garder le lien

    Dans la continuité de ces opérations de solidarité auprès des collégiens, des tablettes numériques ont été distribuées à la Cité de l’Enfance et dans un hôtel social pour permettre aux jeunes de poursuivre leurs études sereinement et de communiquer avec leur famille.

    Depuis le 16 mars, les visites dites médiatisées – physiques avec une tierce personne – entre les enfants de l’ASE (Aide sociale à l’enfance) et leurs parents étaient suspendues, remplacées par des appels téléphoniques. Désormais, avec le prêt de tablettes numériques, les enfants de la Cité de l’Enfance du Plessis-Robinson vont pouvoir communiquer avec leurs parents par écran interposé. En tout, sur l’ensemble de la Cité de l’Enfance et de la pouponnière, vingt-huit appareils ont été fournis par Seine et Yvelines Numérique pour les cinquante-quatre enfants de trois à treize ans accueillis.


    Les évènements reportés ou annulés

    Les dernières mesures annoncées par le gouvernement obligent le Département et ses partenaires à annuler ou reporter leurs évènements : 

    • Le colloque interdépartemental « Adapter la protection de l'enfance aux réalités sociales et scientifiques de notre époque », prévu mercredi 25 mars à Versailles est reporté ;
    • Le Festival Chorus des Hauts-de-Seine, prévu du 25 au 29 mars à La Seine Musicale est reporté ;
    • La 31ème édition du salon Musicora, prévue du 8 au 10 mai à La Seine Musicale est annulée.
    • La Défense Jazz Festival, prévue du 22 au 28 juin sur l'esplanade de la Défense, est reportée du 21 au 27 septembre 2020. 
    • L'évènement 5000 collégiens à Versailles est annulé. 

    Paris La Défense

    A date, toutes les animations et opérations commerciales sur l’espace public sont annulées. Jusqu’à nouvel ordre, les food-trucks sont autorisés à poursuivre leur activité de vente alimentaire à emporter.

    La Seine Musicale

    A date, tous les concerts sont annulés jusqu’à nouvel ordre. 

    Paris La Défense Arena

    A date, tous les concerts sont annulés jusqu’à nouvel ordre.

    Les clubs sportifs

    Les évènements des clubs sportifs partenaires du Département sont suspendus. Rendez-vous sur leur site web pour connaître les dates d'annulation ou de report des matches et des compétitions : 

    • Racing 92 : les centres d’entraînements du Plessis-Robinson, de Colombes et de Nanterre, sont donc fermés, jusqu’à nouvel ordre.
    • Nanterre 92 : le siège de Nanterre 92 et de la JSF Nanterre sont fermés jusqu’à nouvel ordre.
    • Paris 92
    • BLR 92
    • Boulogne 92 

    Les opérations départementales sportives annulées  : 

    • Escrime - Challenge Avenir BLR92 le 22 mars 
    • Sport scolaire : Trophée aventure Colleges 23/04 >7 mai 
    • Sport pour les 6-17 ans  : Vacansports, édition de Printemps 
    • Equitation : Compétitions equestres à Jardy 
      L’ensemble des compétitions sportives jusqu’à la date du 5 avril compris sont annulées sur le site du Haras de Jardy) 

    Le Département est mobilisé pour vous informer sur le Coronavirus