José James, en concert lors de la 42ème édition de La Défense Jazz Festival sur l'esplanade de La Défense, le dimanche 30 juin 2019.

Paquebot art déco

Exposition - Conférence
DR
16 oct.
10 févr.
Embarquement transatlantique au Musée des Années 30, à bord du paquebot Île-de-France en un temps où l’art déco était aussi un art du voyage.

L’histoire des paquebots de la Compagnie générale transatlantique aurait de quoi semer la confusion. Entre le France dit « Versailles des mers » (deuxième du nom lancé en 1912) et le Normandie (armé en 1935), il y eut la place pour le paquebot Île-de-France (1927). En attendant le dernier France (1962) qui finira Norway… Avec L’art déco, un art de vivre : le paquebot Île-de-France, et sa scéno immersive, c’est une histoire du luxe et un récit d’aventure que le Musée des Années 30 entreprend de raconter à Boulogne jusqu’au 10 février. Mise en scène comme si nous faisions partie des privilégiés. Luxueux, cet ambassadeur des Années folles sur les mers est habillé par Dunand, Lalique, Leleu, Patout, Ruhlmann, Subes… Moderne, il est équipé d’un hydravion postal. On mange à son bord à la hauteur de la gastronomie française ; on y boit dans les eaux internationales au nez et à la barbe de la prohibition. L’aventure l’attend en fin de carrière, puisqu’on lui décerne le titre de « Saint-Bernard des mers » quand il sauve en 1956 plus de sept cents passagers du paquebot Andrea Doria en train de couler au large de New York.

www.boulognebillancourt.com