06/03/2017
 | Transports

Une navette autonome en test à l’île Saint-Germain

Dans le cadre du Grand Paris de la mobilité, le Département met à disposition son parc à Issy-les-Moulineaux pour l’expérimentation durant un mois d’une navette sans chauffeur.

700navetteautonome
CD92/WILLY LABRE

Rouge, compacte, 100 % électrique, la petite navette peut prendre jusqu’à douze passagers dont six seront assis et les emmener du parking de l’île Saint-Germain avenue Jean-Monnet à l’entrée Est du parc où ils pourront rejoindre le T2 et la station Jacques-Henri Lartigue. Soit six cents mètres au travers du parc départemental effectués au pas et sans chauffeur.

La navette développée par Transdev, entreprise dont le siège est situé à Issy, est une des solutions innovantes testées dans le cadre d'un appel à projets lancé par la Société du Grand Paris, en partenariat avec le Stif, pour faciliter la circulation et le stationnement autour de chaque chantier des futures gares du Grand Paris Express. Pendant cette phase de test, la navette circulera ainsi du lundi au vendredi de 11 h à 14 h 30 et de 16 h à 18 h 45 et ce jusqu’au 7 avril.

La navette de Transdev a été présentée à la presse lundi 6 mars à Issy en présence d'André Santini et de Paul Subrini, vice-président du conseil départemental chargé des nouvelles technologies (CD92/Willy Labre).

Autre expérimentation en cours, complémentaire de la première, celle d’un parking connecté, le parking Jean-Monnet à l’entrée du parc de l’île Saint-Germain donc. Près de quatre-vingt capteurs ont été installés à cet endroit et dans les rues adjacentes. Ainsi, grâce à une application téléchargeable gratuitement, les automobilistes peuvent savoir en temps réel s’il y a des places disponibles et si oui, à quel endroit. Les places du parking Indigo des Bords de Seine sont également référencées.

« Il est très intéressant de tester plusieurs solutions qui n’opposent pas la voiture aux transports en commun, souligne le maire d’Issy-les-Moulineaux, André Santini. Il faut favoriser la multimodalité ». « La mobilité de demain sera partagée, connectée, autonome et électrique », assure le Directeur Genéral France de Transdev. Si ces expérimentations sont concluantes, d’autres navettes et d’autres parkings connectés pourraient voir le jour près des nombreux chantiers du Grand Paris Express. Au total, soixante-huit gares doivent être construites pour une mise en service totale d’ici 2030.

Notre reportage

En savoir plus :

www.somobility.fr

 

Le Département participe

Dans le cadre du Grand Paris de la Mobilité, au-delà de la mise à disposition du parc de l’île Saint-Germain, le conseil départemental participe aux tests de certaines solutions comme le système antiblocage de carrefours (Citylog) et le chasseur de bouchons (Egis). Par ailleurs, il a lui-même mis au point une application collaborative pour les maîtres d'ouvrages afin de coordonner la circulation routière et les différents chantiers. Enfin, désigné pilote des études d'intermodalité autour de huit gares du Grand Paris Express, il contribue aussi à la conception des espaces publics autour des gares et aux voies y menant.