07/11/2016
 | Transports

Mobipôle, bien plus qu’une gare

À Rueil-Malmaison, après près de trois ans de travaux, le projet de restructuration de la gare RER a été inauguré samedi 5 novembre.

INAUGURATION MOBIPOLE RUEIL
CD92/WILLY LABRE

« Concentrer l’ensemble des moyens de transports au même endroit », c’était l’objectif de ce Mobipôle comme l’a rappelé Patrick Ollier lors de l’inauguration. Sur une surface de 20 000 m2, il regroupe désormais à la sortie de la gare RER un parking Véligo de 448 places, neuf lignes de bus, quarante places pour les deux-roues, un parking souterrain de 319 places pour les voitures… Coût du projet : 34 millions d’euros. « Mobipôle est cité comme un modèle d’anticipation pour de futures gares du Grand Paris Express », a souligné le maire.

Car le projet ne s’arrête pas là. Mobipôle c’est aussi un café-épicerie-services, une jardinerie de 2 500 m2, une résidence étudiante de 120 studios, un hôtel 4 étoiles de 110 chambres et un square. Quant au centre commercial jouxtant la gare, il a été entièrement repensé.

Patrick Devedjian était présent aux côtés notamment de Patrick Ollier, maire de Rueil-Malmaison et de Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France (CD92/WILLY LABRE).

De quoi faciliter les déplacements des 55 000 voyageurs quotidiens et la vie des habitants du quartier. « C’est un formidable projet de vie quotidienne, a résumé Valérie Pécresse. Mobipôle est vraiment l’exemple de ce qu’il faut faire. » « La mixité urbaine est indispensable à la vie. La séparation des fonctions est difficilement vivable », a ajouté Patrick Devedjian. Le Département accompagne ce projet en investissant 1,25 million d’euros pour les travaux de voirie réalisés à proximité du Mobipôle comme le réaménagement du carrefour de l’avenue de Colmar et de l’avenue Victor-Hugo, l’optimisation des feux, l’amélioration des traversées cycles et piétonnes… Un chantier qui se poursuivra, par phase, jusqu’en 2017.

Retour en images