19/03/2019
 | Economie

L'innovation collaborative : un bon plan pour le territoire

Mardi 19 mars, le Département des Hauts-de-Seine a organisé, à L’Alternatif Paris la Défense, la première Journée de l’innovation collaborative, dédiée à l’économie du partage sous toutes ses formes. 

700-innovationcollaborative
Une quarantaine d'étudiants alto-séquanais ont planché tout au long de l'après-midi sur des projets pour améliorer le quotidien dans les communes. CD92/WILLY LABRE

Covoiturage, troc, échange de logement, de véhicule… l’économie collaborative, basée sur le partage, galvanisée par l’essor des communautés numériques, fait déjà partie de notre quotidien. Afin d’encourager les initiatives dans ce domaine sur son territoire, le Département a organisé mardi 19 mars, avec le soutien des Yvelines, la première Journée de l’innovation collaborative à l’Alternatif, espace culturel de Paris La Défense.

Luttant contre le gaspillage et favorisant le lien social, ces pratiques trouvent auprès de la collectivité un relais naturel : « Depuis 2010, nous avons soutenu soixante-dix projets dans nos villes qui ont permis de créer sept cent cinquante emplois locaux », a rappelé Patrick Devedjian. Et si, depuis 2015, le Département ne peut plus verser directement de subventions aux entreprises, par « son expertise et sa connaissance fine du terrain », il reste un animateur essentiel de cette économie de proximité.

 

Le laboratoire d'idées Curious Lab' a été lancé en présence de représentants des communes du territoire. CD92/WILLY LABRE

L’Alternatif – lieu au nom tout trouvé – a ainsi vu le lancement du premier Curious Lab' par lequel le Département a mis en relation cinq communes – Puteaux, Sceaux, Châtenay-Malabry, Colombes, Poissy – avec des étudiants alto-séquanais. Objectif : les faire cogiter sur les pratiques de demain en matière d’urbanisme, d’aménagement, d’action sociale ou encore de mobilité. « C’est une façon pour les communes de travailler sur un mode plus agile et plus rapide », explique Marie-Pierre Limoges, vice-présidente du Département en charge de l’économie collaborative. Châtenay-Malabry met ainsi les jeunes au défi d’imaginer un marché solidaire. Colombes leur demande de réfléchir à l’inclusion des personnes âgées. « On va pouvoir être dans le concret, discuter avec des acteurs du territoire et des élus, travailler à l’échelle municipale », espère Thimothée Mangeart, étudiant "géopolitique locale" à l’université Paris 8. Ces ébauches de projet seront ensuite accompagnées jusqu'à leur mise en oeuvre. 

La journée a aussi été rythmée par des tables rondes qui ont mis en avant des initiatives concrètes. « On rencontre de nouvelles personnes et on étend notre zone d’influence », se réjouit Jean-Pierre Théret de l’association Consommer et échanger autrement à Nanterre (CEAN) qui encourage une consommation responsable. Avec quatre cent cinquante autres initiatives, son association est désormais répertoriée dans le web des initiatives collaboratives (Wic), créé par le Département, qui s’enrichira au fil du temps. Avec cette première Journée de l’innovation collaborative, ce dernier souhaite en effet inscrire son action dans la durée.

 

 

Un annuaire collaboratif

Le Web de l’innovation collaborative (Wic), projet du Département, répertorie environ 450 initiatives classées en dix thématiques répondant aux besoins de la vie courante : se loger, se nourrir, s’équiper, se déplacer, se financer, s’habiller… Le Wic permet d’effectuer une recherche multicritères – lieu d’accueil, commune, type d’action – et s’enrichira sous peu d’une géolocalisation. Il tire son origine d’un guide papier créé par les travailleurs sociaux du Département, expérience qui a débouché sur un outil au service de l’ensemble de la population. 

www.le-wic.fr

Notre rubrique dédiée et tous nos reportages Economie et innovation /Innovation collaborative