01/03/2017
 | Environnement

Le Département ouvre un observatoire participatif sur la perruche à collier

Cet observatoire participatif permet de signaler la présence de perruches à collier et d’enregistrer les observations au sein d’une base de données géolocalisées, gérée par le Département des Hauts-de-Seine.

PERRUCHES A COLLIER , PARC DE SCEAUX
CD92/WILLY LABRE

Le conseil départemental des Hauts-de-Seine est gestionnaire de plus de 625 ha de parcs, jardins et promenades, tous ouverts au public. Afin d’offrir des ambiances de nature riche et diversifiée, la qualité écologique de la flore et de la faune est constamment étudiée.

Depuis plus d’une dizaine d’années, le développement de la perruche à collier, oiseau exotique au plumage vert flamboyant et au cri puissant, n’est donc pas passé inaperçu. Ornithologues, gestionnaires, usagers et autres propriétaires de jardins s’interrogent sur la présence de cette nouvelle espèce dans les Hauts-de-Seine et plus généralement en Île-de-France.

Cet observatoire participatif permet de signaler la présence de perruches à collier et d’enregistrer les observations au sein d’une base de données géolocalisées, gérée par le Département des Hauts-de-Seine. Différents types de données sont pris en compte : nombre de perruches observées, observation d'un dortoir de nuit, de dégâts, de nuisances, de trous ou cavités occupés. Les observateurs pourront donc créer une donnée au sein de la base géographique, en indiquant leur observation, la date, leur nom et leur adresse e-mail. Une carte de synthèse sera mise à jour avec les informations collectées. Ces données contribueront à une meilleure connaissance du phénomène de prolifération.

Face à la problématique de la prolifération de la perruche à collier sur son territoire, le Département des Hauts-de-Seine a constitué un groupe de travail inter-organismes sur le sujet composé du Département des Hauts-de-Seine, du Muséum national d'histoire naturelle, de la Fédération régionale de défense contre les organismes nuisibles, de l'Office nationale de la Chasse et de la faune sauvage, de la Ligue de Protection des Oiseaux et des Villes de Châtenay-Malabry, d'Antony et de Sceaux.

Les huit membres ont développé le site internet qui propose aujourd’hui un nouvel outil : l’observatoire participatif perruche-a-collier.fr