24/04/2017
 | Loisirs

La Seine Musicale démarre sur une bonne note

La semaine de festivités d'inauguration a atteint son point d'orgue samedi 22 avril avec différents concerts dans la grande salle et dans l'auditorium.

700inaugurationseinemusicale
CD92/OLIVIER RAVOIRE

En temps et en heure. La Seine Musicale est arrivée à bon port sur l'île Seguin. Après une semaine d'ouverture ponctuée d'événements pour tous les publics, place à l'inauguration officielle, samedi 22. « Grand », « beau », « immense », le bâtiment conçu comme un paquebot a impressionné ses passagers. La nouvelle figure de proue culturelle de l'ouest parisien, située sur la pointe aval de l’île Seguin inspire également la « fierté » de ceux qui ont contribué à la faire exister. Fierté tout d'abord de Patrick Devedjian qui a voulu La Seine Musicale à l'image du Département : « Elle incarne toute la singularité de notre territoire : la grande qualité de vie, la volonté forte de miser sur la culture sans faire l'impasse sur l'attractivité économique, le juste dosage entre l'avant-garde et le classicisme, entre la proximité et l'envergure internationale. » Fierté ensuite de Pierre-Christophe Baguet, le maire de Boulogne-Billancourt, qui évoque la « folie » de ce bâtiment, « l'un des plus grands et des plus beaux équipements dédiés à la musique au monde. Il ne faut pas écouter les pessimistes : cette petite folie donne sens à nos engagements. » Fierté enfin de Thierry Roulet, président de Tempo Île Seguin qui a dirigé les travaux de la nouvelle salle qui s'étend sur 2,5 hectares. « Nous avons fait des choix esthétiques forts avec des contraintes à la fois acoustiques et écologiques. Il y a peu de projets comme celui-ci qui allient à la fois la forme et le fond. Au final, La Seine Musicale est ouverte sur le monde, tous les genres musicaux y sont réunis. »

Le show de The Avener sur la Grande Seine. CD92/OLIVIER RAVOIRE

Un éclectisme revendiqué jusque dans le programme de cette soirée d'ouverture puisque l'auditorium a d'abord vibré au rythme de Mozart, Weber ou Beethoven joués par l’orchestre en résidence Insula orchestra et interprétés par la soprano Sandrine Piau et le pianiste Bertrand Chamayou avant que la Grande Seine ne se laisse embarquer par la french touch de The Avener et chavire jusque tard dans la soirée grâce au duo électro-pop The Shoes. « La Seine Musicale sera une fête musicale joyeuse, internationale, populaire et sophistiquée », a promis Jean-Luc Choplin, le président du comité de programmation et de direction artistique de STS Evénements. Avec son auditorium de 1 150 places, sa Grande Seine de 4 000 à 6 000 places, toutes ses formations en résidences comme l'Insula orchestra et la Maîtrise des Hauts-de-Seine, La Seine Musicale est déjà bien amarrée dans le paysage culturel.

Le duo de DJ The Shoes. CD92/OLIVIER RAVOIRE

En images 

Inauguration officielle de la Seine Musicale sur l'Ile Seguin à Boulogne from Département des Hauts-de-Seine on Vimeo.