27/09/2018
 | Urbanisme

La seconde jeunesse des Terrasses Boieldieu

Plus ancien quartier de la Défense, les Terrasses Boieledieu ont été rénovées en profondeur. La réception du chantier a eu lieu ce mercredi 26 septembre. 

Terrasse Boieldieu 700x400
Cette rénovation, supervisée par Paris La Défense, a constitué un défi technique en raison de la construction sur dalle du quartier et de la multiplicité des niveaux de circulation.CD92/STEPHANIE GUTIERREZ-ORTEGA

Avec ses quatre niveaux de circulation, ses dédales d’escaliers, ses matériaux disparates, le plus ancien quartier de La Défense baignait dans son jus de la fin des années soixante, enclavé derrière le centre commercial des Quatre Temps. Sa rénovation lancée il y a deux ans par l’Epadesa, et achevée par l’Établissement public Paris La Défense, première jamais effectuée, le fait entrer dans la modernité.

« Globalement, ça rend bien. La dalle paraît moins segmentée et les revêtements de sols sont plus jolis », juge Geneviève, qui a grandi dans ce quartier, à l’époque où « seul le CNIT faisait face à la résidence Boieldieu » où elle vit. Les travaux menés en plusieurs tranches sur ces 17 000 m2 ont porté sur les sols, les circulations et les accès, les espaces verts... « Les Terrasses Boieldieu sont un parfait exemple de la vraie vie de Paris La Défense, avec des bureaux, des commerces et des logements (…) leur rénovation reflète la volonté de Paris La Défense de miser sur la qualité de vie et de sortir de l’image d’un quartier froid, replié sur ses tours de bureaux », souligne Patrick Devedjian, président du nouvel établissement public en charge de l’aménagement et de la gestion du quartier d’affaires.

 

Vingt pour cent de la surface du quartier est désormais constituée d’espaces verts afin de répondre aux fortes attentes de nature en ville. CD92/GUTTIEREZ-ORTEGA

 Les interventions ont visé la fonctionnalité en améliorant l’esthétique. Ainsi fallait-il intervenir « de toute urgence » pour pallier le manque d’étanchéité des revêtements d'origine, remplacés par un béton qui harmonise en même temps les espaces. Une passerelle créé un trait d’union entre le centre-ville de Puteaux et le parvis de la Défense tandis que depuis les parkings, deux ascenseurs débouchent sur la dalle. En son centre, celle-ci porte un jardin paysager qui invite à une pause. « Il y a davantage de bancs qu’avant et moins d’escaliers, c’est mieux pour les personnes à mobilité réduite ! Et le café de la place dispose désormais d’une terrasse », apprécie Mathieu, un riverain. La rénovation a fait gagner aux Terrasses 880 m2 d’espaces verts. Sans compter, au dernier niveau, un jardin partagé et, à l’entrepont, des installations sportives.

L’établissement public a investi 14,5 millions dans ce qui restera le « premier chantier de cette ampleur à Paris La Défense » mais ne sera totalement achevé à la fin de l’année. « Il ouvre un programme conséquent de rénovation pour les dix ans à venir », annonce Patrick Devedjian.