03/07/2017
 | Transports

La Défense teste les navettes autonomes

Durant six mois, des navettes gratuites, électriques et bientôt 100 % autonomes sont mises à la disposition des salariés et autres visiteurs du quartier d’affaires.

PAD WEB - TEST NAVETTE AUTONOME LA DEFENSE
Jean-Pierre Farandou, PDG de Keolis, Marie-Célie Guillaume, directrice générale de Defacto, Patrick Devedjian, son président et Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, le 3 juillet lors de l'inauguration.CD92/WILLY LABRE

Après un premier test à Paris sur le pont Charles-de-Gaulle en début d’année, le Stif – le syndicat des transports d’Île-de-France, récemment rebaptisé Île-de-France Mobilités – a choisi le quartier d’affaires de La Défense pour une nouvelle expérimentation. Depuis quelques jours et jusqu’à la fin de l’année, salariés, habitants et touristes, soit cinq cent mille utilisateurs potentiels chaque jour, peuvent emprunter gratuitement des navettes électriques pour effectuer trois parcours : de la Grande Arche à Le Moretti dans le quartier des Reflets, de la Grande Arche au Faubourg de l’Arche et enfin, toujours de la Grande Arche au quartier Valmy au pied des tours de la Société Générale. Les minibus peuvent transporter quinze passagers – onze assis et quatre debout – et circulent du lundi au vendredi de 8 h à 20 h avec une navette toutes les dix minutes entre 8 h et 10 h, 12 h et 14 h et 16 h et 20 h. Le reste de la journée, comptez une navette toutes les vingt minutes comme les samedis, dimanches et jours fériés entre 10 h et 18 h. Pour le moment, un agent accueille les passagers à bord des navettes mais dans un deuxième temps, elles rouleront de manière totalement autonome.


CD 92 / Willy Labre 

« La révolution des transports et l'avenir de la mobilité de demain passent par l'innovation, a expliqué Valérie Pécresse, présidente de la Région et d'Île-de-France Mobilités lors de l’inauguration le 3 juillet. Ces véhicules autonomes testeront une demande de transport non satisfaite aujourd'hui. Les véhicules circuleront d'ailleurs à l'automne en totale autonomie sur cet espace public, sans présence d'agent à bord du véhicule, ce qui est une première mondiale ! » « Paris La Défense était déjà un grand quartier d'affaires, il devient aujourd'hui un véritable lieu de vie, a complété Patrick Devedjian, président du Département des Hauts-de-Seine et de Defacto, l’établissement public chargé de la gestion et de l’animation du quartier d’affaires. L'arrivée d'un nouveau mode de transport s'inscrit pleinement dans cette logique : les navettes autonomes amélioreront le maillage des transports indispensables aux salariés, habitants et visiteurs du quartier, offriront de nouvelles possibilités de déplacement sur de courtes distances, tout en apportant une belle démonstration des capacités d'innovation de Paris La Défense. »

Notre reportage