01/12/2016
 | Institution

Hauts-de-Seine/Yvelines, le rapprochement est entré dans le concret

Le conseil d'administration de l'établissement public interdépartemental Yvelines / Hauts-de-Seine, a débattu, jeudi 1er décembre à Nanterre, de ses orientations budgétaires.

700caepi
CD92/OLIVIER RAVOIRE

Structure née du rapprochement des départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines, l’EPI, dont le conseil d’administration est composé de l’ensemble des élus des deux collectivités, devrait disposer, en 2017, d’un budget de 17 millions d’euros. « L’EPI est une structure que nous avons voulue, avec Pierre Bédier, la plus légère possible », a expliqué Patrick Devedjian. « C’est sans surcoût pour le contribuable », a-t-il insisté. L’EPI n’est en effet pas doté de « fonction supports » : les Yvelines supervisent la gestion budgétaire et comptable et les Hauts-de-Seine assurent la gestion des ressources humaines. En huit mois, les deux Départements ont en effet mutualisé leurs services d’archéologie préventive et le nouveau service interdépartemental de l’adoption commencera a fonctionner en 2017. Le réseau routier des Yvelines et des Hauts-de-Seine sera de même exploité et entretenu par un service commun en cours de constitution. « Nous sommes entrés de plain-pied dans le concret, a souligné M. Devedjian. La voirie est sans doute ce qu’il y a de plus visible pour les habitants : ça marche ou ça ne marche pas ! ». D’autres chantiers seront lancés en 2017 avec notamment une réflexion sur un schéma interdépartemental d’organisation sociale et médico-sociale et la poursuite de commandes groupées dans les politiques d’achat, « pour réaliser des économies d’échelles ».  

Notre reportage

En savoir plus : 

Le site de l'établissement public interdépartemental