30/01/2018
 | Environnement

Crue de la Seine et inondations : les Hauts-de-Seine en vigilance orange

Le Département se mobilise et agit pour la sécurité de tous. Le point sur la situation.

lacrue2018700400
 La crue de la Seine - janvier 2018CD 92 / Olivier Ravoire

Le Département se mobilise et agit pour la sécurité de tous

En 2015, l’Etat a imposé par la loi NOTRe, le transfert de la responsabilité de prévention des inondations (compétence dite "GEMAPI") aux intercommunalités avant fin 2017. Le Président de la Métropole du Grand Paris a même déclaré, au soir de la crue de 2016, qu’il assumerait cette compétence dès le 1er janvier 2017, pensant sans doute que la Métropole, avec ses 45 agents et 25 M€ de capacité financière, le ferait mieux que les Départements. Cette annonce n’a heureusement jamais été suivie d’effet, et le Parlement a, dans l’urgence, voté une loi datée du 30 décembre 2017 supprimant l’obligation de transfert de la compétence GEMAPI aux intercommunalités.

La Seine atteint 5,47 mètres et son niveau devrait encore monter dans les prochains jours. Les services du Département des Hauts-de-Seine mettent tout en œuvre pour mettre en sécurité les biens et les personnes.

Le point sur la voirie départementale

La voie sur berge côté RD1 à Clichy (sous le pont d’Asnières) reste fermée à la circulation.

Les agents de l’Établissement Public Interdépartemental Yvelines-Hauts-de-Seine en charge de la gestion des voiries départementales restent mobilisés pour poser les batardeaux, digues destinées à la retenue d’eau provisoire, et les murettes anti-crue bordant les voiries départementales, c’est-à-dire sur les communes de Boulogne-Billancourt, Courbevoie, Suresnes, Puteaux, Asnières, Issy-les-Moulineaux et Villeneuve-la-Garenne.

Les parcs et bâtiments départementaux

Le parc de l’Île Saint Germains a rouvert ses portes au public mardi 30 janvier, le début de la décrue de la Seine étant constaté.

Les jardins imprévus avaient été fermés dans la partie basse côté débarcadère et le Poney-club évacué le 26 janvier après-midi par mesure de précaution.


> Parc nautique départemental de l’Île-de-Monsieur à Sèvres : sont en partie inondés le chemin de halage entre la gare de tramway, la base nautique et le parking nord, le parvis bas entre la Maison des clubs et les pontons, la borne fluviale et 5 bornes lumineuses. Le ponton public est entièrement immergé. L’accès aux pontons et chemin de halage est fermé, l’accès piétons depuis l’entrée sud est dévié vers l’arrière des bâtiments de stockage.

> Promenade bleue à Nanterre : les promenades basses sont interdites au public depuis plusieurs jours. Le tronçon allant de l’angle Touradons-Papeterie jusqu’à la rue des Peupliers est également fermé.

> Promenade bleue à Colombes : l'itinéraire est fermé du pont de Colombes au pont d'Argenteuil, ainsi que les abords du puits du SIAAP.

Une vigilance particulière est portée sur les sites suivants, impactés par la crue de 2016 :
> Collège Guy-Moquet à Gennevilliers,
> Collège Jean-Renoir à Boulogne-Billancourt,
> Parc départemental des Chanteraines,
> PMI Manet à Villeneuve-la-Garenne,
> PMI du Luth à Gennevilliers
> PMI Rousseau à Colombes,
> Pouponnière Paul-Manchon à Asnières-sur-Seine,
> Dépôt de voirie à Boulogne-Billancourt.

Crue de la Seine : les Hauts-de-Seine en vigilance orange

Le Département des Hauts-de-Seine travaille auprès de l’ensemble des acteurs pour assurer la continuité de service. Les personnels d’astreinte assurent l’interface avec la préfecture et se tiennent prêts à mobiliser les services autant que le nécessitera la situation.

En ce qui concerne la continuité du service public d’assainissement, l’adaptation du réseau se fait en continu. L’astreinte renforcée "crue" est activée pour être en mesure d’agir 24h/24 et 7j/7.

Les vannes qui permettent d’empêcher l’entrée de l’eau de la Seine dans le réseau sont actionnées. Lorsque la crue s’accompagne de fortes pluies, les stations de lutte contre les crues permettent d’éviter les inondations par débordement des réseaux en pompant l’eau excédentaire des réseaux pour la renvoyer dans la Seine.

Le Département, un acteur responsable et mobilisé face au risque d’inondation

Depuis plus de 50 ans, grâce à leur expertise opérationnelle en matière de voirie et de gestion des eaux, les Départements de petite couronne sont des acteurs incontournables de la prévention des risques d’inondation. Ce sont les Départements qui, grâce à leur action quotidienne sur le terrain, font en sorte que les populations n’aient pas à subir les conséquences des crues de la Seine : lors de la crue de juin 2016, d’une ampleur inégalée depuis plus de 30 ans, aucun accident corporel grave ni aucune interruption de circulation n’ont été à déplorer dans les Hauts-de-Seine.

 

Les informations en direct sur notre compte twittter : https://twitter.com/hautsdeseinefr

Conseils de comportement

Vigilance Orange : renseignez-vous avant d'entreprendre vos déplacements et soyez très prudents.

Respectez, en particulier, les déviations mises en place. Dans les zones habituellement inondables, mettez en sécurité vos biens susceptibles d'être endommagés et surveillez la montée des eaux.

Ne vous engagez en aucun cas, à pied ou en voiture, sur une voie immergée. Pour plus d'informations, il est conseillé de consulter ou d'appeler un opérateur météo.

http://vigilance.meteofrance.com/

http://www.vigicrues.gouv.fr

05 67 22 95 00 (numéro non surtaxé Météo-France)

Restez informés et suivez les consignes de sécurité des pouvoirs publics.