07/07/2016
 | Institution

Cinq Départements pour tracer l’Axe Seine

L’Association des Départements de l’Axe Seine qui rassemble cinq conseils départementaux dont celui des Hauts-de-Seine a tenu sa première assemblée générale le 7 juillet. Et présenté ses premiers axes de travail.

700croisiereaxeseine
Sébastien Lecornu, Patrick Devedjian, Pascal Martin, président du conseil départemental de la Seine-Maritime, Arnaud Bazin, président du conseil départemental du Val-d'Oise et Marie-Célie Guillaume, vice-présidente du conseil départemental des Yvelines.CD92/OLIVIER RAVOIRE

En septembre dernier, les présidents des Hauts-de-Seine, des Yvelines, de l’Eure et de la Seine-Maritime avaient annoncé leur intention de travailler ensemble au développement de l’Axe Seine. Leur ambition : mettre en valeur le fleuve de la sortie de Paris jusqu’à l’embouchure du Havre. « La Seine doit être remise très sérieusement au cœur des ambitions territoriales et nationales, sur les plans économiques, touristiques, humains, a rappelé Patrick Devedjian. L’initiative conjointe que nous lançons aujourd’hui a pour objectif de donner une nouvelle impulsion au développement de la Seine, dont le potentiel est immense. »

Créée par délibérations concordantes des cinq conseils départementaux concernés (le Val-d'Oise a depuis rejoint les quatre premiers) entre mai et juin, l’Association des Départements de l’Axe Seine a été officiellement lancée ce jeudi 7 juillet. Lors de cette première assemblée générale Sébastien Lecornu, président du conseil départemental de l’Eure, a été élu président pour cette première année d’exercice car la présidence sera tournante. Le siège de l’association sera à l’Hôtel du Département du Val-d'Oise à Cergy-Pontoise. « Cette association est une structure très légère, sans budget propre, fonctionnant uniquement grâce à la mise en commun des moyens des Départements », a souligné Sébastien Lecornu avant de présenter les quatre premiers groupes de travail mis en place. Le premier, « urgent », concerne la mise en place d’une offre de croisières fluviales coordonnée avec les infrastructures nécessaires. Les autres : la coordination des projets de liaisons douces (randonnées, vélos), la définition d’une stratégie de marketing territorial et enfin la valorisation du foncier en vue du développement économique du territoire.

Parmi les projets annoncés, l'organisation d'une manifestation grand public dans un an, en juin prochain, à l'échelle de la vallée de la Seine. (CD92/OLIVIER RAVOIRE)

« Cette structure sera aussi ouverte aux autres acteurs qui souhaiteront échanger ou nouer des partenariats autour de l’Axe Seine », a précisé Patrick Devedjian. Premier partenaire officiel : le Calvados représenté ce jour-là par Jean-Léonce Dupont, sénateur et président du conseil départemental. Les autres partenaires envisagés sont les deux Régions Île-de-France et Normandie, l’État, Haropa (Porte de Paris Seine Normandie), Voies Navigables de France, mais aussi les associations, les entreprises, les EPCI, les communautés d’agglomération…, sans oublier les communes.

Notre reportage

 

En images