27/11/2018
 | Urbanisme

Châtenay-Malabry : un éco-quartier à l’horizon 2024

L’inauguration d’une « maison du projet », mardi 27 novembre, donne le coup d’envoi des travaux de l’éco-quartier LaVallée, sur l’ancien site de l’École centrale à Châtenay-Malabry. 

700maisonduprojet
Le futur éco-quartier s’étendra sur 20 hectares. Sa réalisation, découpée en trois tranches, débutera début 2019.CD92/OLIVIER RAVOIRE

Les bâtiments de l’École centrale, qui occupaient les lieux depuis cinquante ans, ne sont plus que débris. Avant l’arrivée des bulldozers, boiseries et mobiliers, tuyauteries et luminaires, ont été récupérés, triés et reconditionnés par des salariés en insertion, en lien avec l’association RéaVie. Quant aux gravas, plutôt que d’être évacués, générant des allers et venues de camions, ils seront réutilisés sur le site même. Dès la "déconstruction", le futur éco-quartier La Vallée, à Châtenay-Malabry se veut ainsi exemplaire.

À l’entrée de ce qui n’est encore qu’une grande étendue de terre se dresse la « Maison du projet ». Son inauguration, mardi 27 novembre, donne le coup d’envoi du chantier. « Nous avons immédiatement vu une opportunité dans le départ de l’École centrale, annoncé en 2011, pour le plateau de Saclay, mais à condition de garder la maîtrise du projet », rappelle le maire de Châtenay-Malabry, Georges Siffredi. Pour respecter cet impératif, la commune s’est donc associée, aux côtés de la société Eiffage Aménagement et de la Caisse des Dépôts, au sein de ce qui constitue la première Semop (société d’économie mixte à opération unique) de France. « Nous devons maintenant passer du projet à la réalité pour faire sortir de terre cet éco-quartier, qui sera exemplaire par sa démarche écologique et par son urbanisme équilibré entre espaces verts, habitat et commerces »

 

La « maison du projet », inaugurée mardi 27 novembre, symbolise le démarrage de ce gigantesque chantier. CD92/OLIVIER RAVOIRE

Le futur éco-quartier Lavallée – en hommage au fondateur de l’École centrale, Alphonse LaVallée - comprendra 2 000 logements dont près de 400 logements sociaux – ce qui représente environ 4 600 habitants -, des équipements publics - gymnase, groupe scolaire, crèche ou encore un collège, destiné à remplacer l’actuel collège Brossolette - ainsi que des commerces – restaurants, boutiques d’habillement, de décoration, de beauté, de sport « afin d’amener une offre qui n’existe pas encore à Châtenay ». Ouvert sur le reste de la ville, l’éco-quartier comprendra une promenade plantée d’arbres, une ferme urbaine et des espaces ludiques. Enfin, il accueillera le siège social du groupe Lidl France, « implantation qui vient confirmer l’attractivité de notre ville » souligne Georges Siffredi.

Le Département appuie de longue date la commune dans cette stratégie globale de développement. « Si nous avons pu réaliser deux échangeurs et si nous allons accueillir bientôt le tram 10 dont une station desservira l’éco-quartier, c’est grâce à son soutien. C’est aussi grâce au Département, que nous allons réaliser un collège et bénéficier de la proximité du parc départemental de la Grenouillère ».