23/11/2017
 | Petite enfance

Antony : trois crèches en une à l’Espace Enfance Pajeaud

Deux crèches parentales et une associative ont été réunies sur plus de mille mètres carrés. Capacité globale : quatre-vingt-dix berceaux.

INAUGURATION ESPACE PETITE ENFANCE PAJEAUD
CD92/WILLY LABRE

L’ancien IUFM a laissé place à des logements flambants neufs. Au pied de ces nouvelles constructions, l’Espace Enfance Pajeaud inauguré mercredi 22 novembre. Ce nouveau lieu de 1 135 m2 regroupe trois crèches déjà existantes : deux crèches parentales (Les P'tiloups et Crèch'endo) et la crèche associative Framboisine qui applique la méthode Montessori. Au total, jusqu'à quatre-vingt-dix enfants peuvent être accueillis, soit vingt-sept places supplémentaires. « Il s’agit d’une réponse concrète aux demandes des parents. Il est primordial de leur proposer une offre variée et conséquente de modes de garde, mêlant associatif et privé », explique Stéphanie Schlienger, maire-adjointe chargée de l'enfance et de la famille. Chaque crèche dispose d'une salle d'éveil, d'un coin repas, d'un dortoir et d'un espace extérieur. Mais des espaces communs ont été aussi prévus avec une cuisine, une lingerie, une grande salle de motricité et une salle dédiée aux jeux d'eau. Enfin des salles de réunion et de détente ont été aménagées pour les deux crèches parentales. « Ce n’est pas une crèche pas comme les autres, résume Jean-Yves Sénant, le maire d'Antony. Cet équipement public a vocation à héberger des structures associatives qui étaient jusqu’à présent dans des locaux peu adaptés et vétustes. Nous avons donc décidé de les aider avec ce bâtiment moderne. »

Après le gymnase et avant le futur complexe aquatique qui ouvrira en mars prochain, l’inauguration de l’Espace Enfance Pajeaud est donc la deuxième étape de la requalification du quartier éponyme. « Le quartier se transforme et le Département participe à tous ces chantiers. Nous allons prochainement reconstruire l’avenue Pajeaud ainsi que le collège Anne-Frank qui a vieilli », a déclaré Patrick Devedjian. Le Département a soutenu ce projet à hauteur de 1,5 million d’euros - soit près de la moitié du coût de l'opération - dans le cadre du deuxième contrat de développement signé entre le conseil départemental et Antony pour la période triennale 2016-2018.