28/06/2017
 | Urbanisme

Ampère e +, la nouvelle énergie de La Défense

Après deux ans de travaux de réhabilitation, l’immeuble, inauguré le 27 juin en présence de Patrick Devedjian, est à la pointe de l’innovation.

INAUGURATION IMMEUBLE AMPERE
CD92/WILLY LABRE

Fini le bâtiment vieillissant des années 80. Situé dans le quartier Coupole-Regnault, le long du boulevard circulaire, Ampère, devenu Ampère e +, est métamorphosé. À commencer par son enveloppe vitrée de 800 m2 qui laisse passer la lumière naturelle. L’architecte Jean Mas a également imaginé des ouvrants pour faire entrer l’air frais. À l’intérieur de l’immeuble, des bio organismes ont été pulvérisés sur les sols, les murs, les plafonds… Inoffensifs, ils neutralisent les mauvaises odeurs et les substances allergisantes. Résultat : « la biodiversité d’une salle de réunion de 25 personnes est ainsi comparable à un chêne adulte dans une forêt », explique Pierre Sorel, directeur général de Sogeprom. Septième promoteur français, la filiale de la Société Générale, propriétaire du bâtiment, a installé ici son siège social. Elle partage avec d’autres entreprises les 15 000 m2 de surface qui permettent d’accueillir 1 300 usagers répartis sur dix étages. À chacun d’entre eux, une loggia végétalisée et, sur le toit terrasse, un potager. Toujours sur le toit, des panneaux photovoltaïques permettent de produire de l’électricité. Tout comme les ascenseurs lorsqu’ils freinent, montent avec une faible charge ou à l’inverse descendent très chargés. Cette électricité est stockée, autre innovation, dans des batteries de voitures électriques « fatiguées ». De quoi leur offrir une seconde vie.

Enfin, Ampère e + est équipé du Lifi (Light fidelity), une technologie qui permet de se connecter au réseau via des luminaires LED. Et chaque salarié a été doté d’un smartphone qui, via une application dédiée, sert de badge d’accès au parking et aux bâtiments, de porte-monnaie électronique pour le restaurant d’entreprise et les machines à café, de télécommande pour régler la lumière, la température, baisser le stores… « Sogeprom a réalisé ici une réhabilitation exemplaire, à la pointe de l’innovation sur les plans technologiques, environnementaux, comme sur les modes de travail, a souligné Patrick Devedjian, président du conseil départemental et de Defacto, l’établissement public chargé de la gestion du quartier d’affaires. Cette réussite vient conforter la profonde transformation du quartier de La Défense. La Défense n’est plus seulement un quartier de bureaux, mais un quartier où la vie au travail et en dehors du travail, est agréable. »