10/11/2016
 | Institution

Achats publics : plus d’efficacité et d’économies

Le conseil départemental accueillait le troisième Forum national des achats publics, jeudi 10 novembre. L’occasion d’échanger sur les bonnes pratiques dans ce domaine.

161110-SGO-0788 700x400 px
CD92/STEPHANIE GUTIERREZ-ORTEGA

Près de deux cents personnes de la fonction publique étaient présentes afin d’aborder les enjeux politiques et économiques des achats. « Ces enjeux sont de plus en plus cruciaux, explique Marc Sauvage, président du Conseil national des achats. Les donneurs d’ordre publics sont confrontés à la nécessité de développer des politiques ambitieuses au service des citoyens tout en faisant face à des contraintes financières très importantes. »

Toute la journée, conférences plénières et thématiques se sont succédé pour aborder toutes les problématiques des achats publics. « Je suis convaincu qu’ils remplissent une fonction structurante et stratégique dans un contexte budgétaire contraint pour les collectivités locales. Ce sont chaque année cinq cents millions d’euros d’investissement qui passent par la commande publique. Notre devoir est d’adopter une gestion saine et rigoureuse en la matière », ajoute Patrick Devedjian.

Le conseil départemental a mis en place depuis plusieurs mois toute une série de mesures afin de mieux gérer ses achats qui représentaient en 2015 un budget de près de 346 millions d’euros. Le 12 mai dernier, il a été le premier à signer la Charte Relations fournisseur responsables afin de fluidifier les procédures administratives et ainsi d’encourager les TPE et PME à répondre davantage aux consultations du Département. « Il faut que chacun y trouve son compte, c’est-à-dire que d’un côté, nous ayons face à nous un plus grand nombre d’entreprises et que de l’autre, les entreprises aient une plus grande offre de marchés », explique Paul Subrini,vice-président du conseil départemental chargé de la commande publique et de l'évaluation des politiques publiques. Le Département a revu son organisation interne en rapprochant les services des marchés publics et des achats. « Avant les marchés se calquaient sur l’organisation de l’administration. Désormais, la collectivité s’adapte à l’économie et s’oriente vers une convergence des marchés dans lesquels chaque direction peuvent venir piocher », poursuit Katayoune Panahi, Directrice générale des services.

Au-delà des économies en interne, des économies sur les achats se répercutent sur l’ensemble du territoire. « La performance des achats contribue à un meilleur coût pour le contribuable et apporte à la croissance économique puisque les économies peuvent ensuite être réinvesties dans le territoire », explique Katayoune Panahi.

Notre reportage