Un nouveau visage des quartiers grâce à la rénovation urbaine

Un chantier national sous l’égide de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU) a été mis en œuvre depuis 2003 dans les Hauts-de-Seine en partenariat avec le Département, déjà fortement mobilisé et investi dans les quartiers les plus en difficulté. 

Square Magellan pcg
Le 7 décembre 2013, Patrick Devedjian a inauguré le square Magellan à Antony. Ce square s'inscrit dans le projet de rénovation urbaine du quartier Noyer-Doré. CG92/Jean-Luc DOLMAIRE

Le Programme National pour la Rénovation Urbaine (PNRU), institué par la loi du 1er août 2003 pour la ville et la rénovation urbaine, prévoyait un effort national sans précédent en faveur de la transformation des quartiers les plus fragiles classés en Zones Urbaines Sensibles (ZUS), effort qui portait sur les logements, les équipements publics et commerciaux ainsi que les aménagements urbains.

Au titre du PNRU, le Département a accompagné à hauteur de 286 M€ la rénovation urbaine de treize quartiers situés dans neuf communes :
• le Noyer-Doré à Antony ;
• les Hauts-d’Asnières à Asnières-sur-Seine ;
• les Quartiers Sud à Bagneux ;
• le Pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt ;
• l’Entrée de Ville – Victor-Hugo à Clichy ;
• le Petit-Colombes/Grèves, Europe-Île Marante et les Fossés-Jean/Bouviers à Colombes ;
• le Luth et les Grésillons à Gennevilliers ;
• le Petit-Nanterre et le quartier de l’Université à Nanterre ;
• les Quartiers Sud à Villeneuve-la-Garenne.