Les élus locaux au coeur du projet métropolitain

Aux côtés de l’Etat et de la Région, de nouveaux lieux de concertation et de décisions sur les grands enjeux de la métropole occupent une place importante. C'est le cas notamment de Paris Métropole. Présentation. 

700grandparis2
Les élus des Hauts-de-Seine étaient invités à débattre sur les enjeux de la métropole francilienne vendredi 12 octobre 2012 à l’hôtel du département. L’occasion d’exposer leur point de vue sur les problématiques de gouvernance, de logement et de péréquation.@ CG 92 / JEAN-LUC DOLMAIRE

Le syndicat mixte Paris Métropole est né en 2009 de la transformation de la Conférence Métropolitaine, initiée par la Ville de Paris. Cette conférence fut un espace d'échange et de concertation entre les élus, qui s’est réunie pour la première fois le 7 juillet 2006 à Vanves. Au fil des séances, elle s'est imposée comme un lieu nécessaire de dialogue politique et de construction
de l'agglomération parisienne avec pragmatisme et dans un esprit de cohérence des politiques publiques.
Poursuivant cette initiative, Paris Métropole rassemble actuellement 203 adhérents dont, outre les nombreuses communes et intercommunalités, les départements de Seine-Saint-Denis, du Val-de-Marne, du Val d’Oise, de l’Essonne et de Seine-et-Marne, ainsi que la Région et la Ville de Paris, membres fondateurs.

Un lieu de débat et de concertation

Paris Métropole est un syndicat d’études qui a pour objet la réalisation d’études métropolitaines dans le domaine de l’aménagement, l’environnement, le développement économique et l’emploi, la fiscalité et la mobilité. Son objectif fondamental est la « résorption durable des inégalités de développement au sein des territoires, contribuer à l’adaptation écologique de la métropole et favoriser l’essor économique sur le territoire métropolitain ».
La gouvernance de Paris Métropole est assurée par un comité syndical (au sein duquel chaque adhérent compte une voix). Le Président est élu pour un an. 13 vice-présidents constituent le bureau exécutif.
Ses réunions sont par principe élargies à l’ensemble des membres du bureau (qui compte 42 membres), voire aux adhérents qui le souhaitent. Le bureau (exécutif ou élargi) se réunit tous les quinze jours ; les comités syndicaux sont trimestriels.
Les travaux sont menés au sein de quatre commissions thématiques (logement, développement économique et solidarités, déplacements, projets métropolitains) et des groupes de travail.
Cette instance prend une importance certaine dans le paysage institutionnel francilien. Ses travaux auront un impact sur les projets menés dans la métropole ainsi que sur son mode de gouvernance.

La future Métropole vue par les habitants 

Du 28 mai au 8 juillet 2015, le syndicat Paris Métropole a organisé une vingtaine de débats autour de cinq thématiques : la Métropole des habitants, la Métropole durable, innovante et entreprenante, mondiale et enfin, solidaire. Deux questions ouvertes étaient également posées aux citoyens : « Qu’attendez-vous de la future Métropole du Grand Paris » et « A contrario, que faudrait-il éviter ? ». Au total, près de 2 200 personnes ont participé à ces débats. Auxquelles se sont ajoutés près de 2 800 visites sur le site internet dédié. 

En savoir plus : Consulter le bilan de la consultation